Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

-5% Chez notre partenaire Pelopia Enlève Adblock pour soutenir Infinite RPG

Zoom sur : le jeu de rôle Vampire La Mascarade

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

vampire-mascarade-livreVampire la Mascarade est un jeu de rôle publié en 1991. Livre de jeu pour les rôlistes pratiquant le JDR sur table ou papier, il a connu un vif succès grâce à son monde ouvert et la simplicité de ses règles.

Le concept

Vous jouez un vampire. Vous avez le choix entre plusieurs clans qui déterminent non seulement vos disciplines (vos pouvoirs) mais aussi d’une certaine manière la classe sociale que vous aurez, les possibilités d’évolutions qui seront les vôtres mais aussi vos interactions. Certains de ces clans (Ventrues, Toreadors, Gangrel, etc…) appartiennent à la Mascarade, à l’autorité vampirique en place si vous préférez, et sont qualifiés de classiques tandis que d’autres appartiennent au Sabbath (Tzimises, Lassombra), en gros, des anarchiques qui prônent le chaos.

Une fois que vous avez choisi votre clan, votre famille, vous êtes confronté au monde. Vous pouvez être un politicien qui brille par son ambition, un gangster dealant dans les rues ou bien un assassin froid. Qu’importe, il vous faudra affronter sans nul doute un ennemi. Bien souvent le monde de la Mascarade n’est pas tellement manichéen mais plutôt politisé. Il oppose la Mascarade au Sabbath mais il existe de nombreuses autres possibilités de jeu. En effet l’univers est davantage défini par les codes sociaux, les lois prônées par les vampires, par conséquent l’univers ne dépend pas uniquement des simples tire de dés ce qui le rend à la fois plus simple à appréhender (une fois qu’on connaît un minimum l’univers) mais ce qui multiplie aussi le gameplay.

On peut tout aussi bien jouer selon les règles politiques (tenter de grimper les échelons de la hiérarchie), affronter les autres espèces tels que les loups-garous – éternels ennemis des vampires (voir l’extension appelé Le Monde des Ténèbres où l’on a également des loup-garous, sorciers, mais aussi des chasseurs, des esprits…), se battre pour la suprématie de son clan, ou conquérir de nouveaux territoires.

La mythologie

En plus de l’aspect politique, on a également un aspect mythologique très présent dans le jeu. Ainsi, décrivant les origines des vampires, le Livre de Nod (très proche de la Bible) nous raconte l’histoire de Caïn, le tout premier vampire. Maudit, il aurait engendré par la suite le Kindred, c’est à dire les vampires.

Quand on évoque la génération d’un vampire, on veut dire de combien de générations êtes-vous éloigné de Caïn, le premier vampire. La génération autant que l’âge détermine la puissance.

Plus encore, la mythologie du jeu s’étend à de nombreux domaines. Ainsi il y a le mystère des Antédiluviens, créatures si anciennes et si puissantes qu’elles ont disparues, et dont tout le monde craint le retour qui signifieraient, pour les croyants, la fin du monde. Au cours des parties, l’on peut se retrouver confronter à différents mystères plus ou moins lié à la mythologie ou aux secrets de l’univers (comme la naissance du clan Tremere par exemple) qui donne à l’univers une vraie profondeur spirituelle.

vampire-mascaradeAussi complexe que la vie

Au final, le monde de la Mascarade imite la vie sur beaucoup de points. Prenez par exemple la Soif : l’humain est soumis à la faim, il en est de même pour le vampire. S’il fait de l’exercice physique, comme se battre contre un autre vampire, eh bien il lui faut se restaurer. Seulement tous les sangs ne se valent pas. Et puis surtout, il faut se sustenter en respectant les règles.

Eh oui, les vampires sont soumis à des règles, quasi aussi strictes que celles des hommes. Tu ne tueras point un autre vampire est bel et bien une règle, tout comme respecter l’autorité du Prince, maître de la ville, ou encore ne pas tuer des humains en public puisque ces derniers sont supposés ignorer l’existence des vampires. En somme, être un vampire n’est pas aussi simple qu’on aurait pu le croire.

Autre problématique, la bête, l’animal plein de pulsions en soi qu’il faut apprendre à maîtriser afin d’éviter de devenir un fou furieux que le Kindred serait obligé d’abattre comme un chien.

Vous l’avez compris, jouer à Vampire la Mascarade c’est intégrer un univers complexe où l’on retrouve des éléments de mythologie biblique, des mystères et des histoires de politique. Mais plus encore, l’intégration d’éléments royaux, tels que les Princes, et une espèce de mélanges d’un tas de références (l’exotisme avec la mythologie égyptienne, ou encore avec les clans orientaux) donne à l’univers un parfum particulier.

Un univers mature

Sorte de dystopie, Vampire La Mascarade réécrit l’histoire. Ainsi, dans le Monde des Ténèbres (nom donné à l’extension du jeu), les vampires tirent les ficelles depuis la nuit des temps sur le dos de ces pauvres humains.  Ainsi, des hommes de l’ombre ou de grandes figures de l’Histoire sont décrits comme des vampires. Mais les vampires ne sont cependant pas responsables de tous les malheurs de l’humanité, ainsi Hitler est décrit comme un homme non manipulé par les vampires.

Étant donné qu’on y retrouve une réécriture de la Bible, une vision assez adulte en somme, puisque axée sur la politique via les sectes, il est clair que ce jeu s’adresse à un public disons plutôt adulte. Si les adolescents y trouveront leur bonheur, le succès de Vampire la Mascarade est d’être surtout attrayant pour les adultes qui pourront y développer des thématiques plus complexes qu’une simple chasse au trésor.

L’évolution

vampire-requiem

Avec les années et le succès, l’univers de la Mascarade s’est considérablement agrandi. Ajoutés dans un premier temps comme éléments non jouable de l’univers, les loup-garous, sorciers, chasseurs ont été plus tard considérés comme plus que de simples extensions et se sont vus attribuer un univers pouvant fonctionner indépendemment : en 2004, Le Monde des Ténèbres 2 voit le jour.

Se définissant comme gothic punk, Le Monde des Ténèbres 2 voit apparaître de nouveaux clans, de nouveaux ennemis, en bref, les règles d’antan n’ont plus cours. Une manière de se réinventer mais aussi d’être plus en phase avec son époque.

Renouveau complet de l’univers avec un Vampire Requiem qui re-dessine les règles de l’univers en le modernisant, mais aussi constitution d’un vrai univers complet avec Loup-garou les Déchus, Mage : l’Éveil, Promethean: the Created, Changeling: The Lost, Hunter : The Vigil. (Par ailleurs, une campagne de financement participatif pour soutenir la seconde édition de Vampire Requiem est en cours en ce moment en France.)

vampire-requiem-crowdfunding

Transmédia

Véritable success story transmedia, Vampire la Mascarade s’est retrouvé par deux fois décliné en jeu vidéo : Vampire la Mascarade – Rédemption en 2000 et une seconde fois en 2004 avec Vampire the mascarade – Bloodlines. Un jeu MMORPG était en développement en 2014 mais a été malheureusement annulé. A partir de 1993, on a commencé à retrouver le jeu décliné en Grandeur Nature. Et l’on ne compte plus le nombre de jeux de rôle textuels s’étant soit inspiré de l’univers, soit l’ayant complètement adapté.

Plus fort encore, on a écrit des livres dans l’univers. Une série de romans a été publiée dans des cycles de 13 romans autour des 13 clans. Il y a également eu une série télévisée Kindrerd : le Clan des Maudits qui a malheureusement été annulée après le décès de son acteur principal.

Il existe des communautés assez importantes de rôlistes passionnés par l’univers de la Mascarade dans le monde entier. En France par exemple on retrouve des associations dans les grandes villes où l’on joue des parties “semi-réel” où les joueurs peuvent arriver costumés par exemple, des lieux atypiques pouvant également être choisis pour des parties de jeu sur papier assez proches du GN et des “murder parties” (Voir mon article sur les différentes formes de jeux de rôle). On retrouve ces associations de rôlistes en bonne place dans des salons et évènements dédiés au genre ou au monde et à la culture geek. Ainsi, au Comicon ils sont présents chaque année.

Et vous, connaissiez-vous Vampire la Mascarade avant de lire cet article ? Y avez-vous déjà joué ?

Aujourd’hui, l’influence de Vampire la Mascarade est importante : on la retrouve bien évidemment dans de nombreux jeux de rôles qu’ils soient textuels, grandeur nature, sur table, ou en jeux vidéo, mais aussi dans les conversations. Jeu aussi culte qu’un Donjon et Dragon, il est bien connu des rôlistes et des amoureux du fantastique.

Évidemment, je le recommande chaudement à tous les amateurs d’univers fantastiques et de bestiaire comprenant des vampires. Par son univers et ses règles, il apporte un cadre fantastique où l’on peut développer des histoires vraiment intéressantes. Y compris et surtout pour les JDR textuels puisque naturellement les règles de l’univers font que les dés sont accessoires au final.

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

La plateforme RPG est en ligne : Viens tester !

Eden Memories

Eden Memories (19 articles)

Passionnée d'écriture depuis toute petite, Eden Memories est une assidue RPGiste, une graphiste à ses heures perdues, tâtonnant dans le html (souvent en ayant l'impression de naviguer à vue), qui dans la vie est dans l'audiovisuel. Site web : http://mauvaisgenresaucinema.wordpress.com/

 
Icone Facebook Icone tumblr
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

6 réponses à “Zoom sur : le jeu de rôle Vampire La Mascarade”

  1. Wex dit :

    J’aime bien l’univers de la Mascarade, même si n’en suis pas un abonné. C’est vraiment dommage que le MMORPG ait été annulé, il était très prometteur et, surtout, il était développé par CCP Games (qui ont développé EVE Online) dont les interviews montraient qu’ils avaient parfaitement compris l’univers de la Mascarade.

    Ce qui plaît dans cet univers – je pense – c’est le côté ‘communauté alternative’. Le fait qu’il réponde d’une esthétique gothique n’est pas anodin : il est un peu emblématique d’une génération fascinée par les vampires, les souterrains et le carrefour crépusculaire qu’est l’au-delà.

    Comme tu l’as dis, il y a une hiérarchie ; elle est presque féodale. Il y a une structure du JdR qui est très accès sur le social et c’est pourquoi la Mascarade est aussi représentée en GN. Il y a même une sorte de festival organisé en Nouvelle Orléans, un événement avec un assez haut degrés d’organisation, très luxueux, bref, le truc qui ressemble plus à une soirée VIP de la jet-set qu’un hobby de geeks (http://www.neworleansvampireball.com/)

    Le concept de société alternative, cachée, qui va de pair avec celui de relecture mythologique et d’Histoire occulte parfaitement exploités par l’univers de la Mascarade, est très séduisant, parce qu’il a un côté bulle secrète. C’est la petite cave dans laquelle vous cessez d’être un élément insignifiant et tout à fait remplaçable de la société pour être quelqu’un d’autre, un individu qui vit en parallèle.

    C’est quelque chose qui est semblable – sans doute – au comportement des hétaïres des sectes grecques de l’antiquité. L’idée d’initiation, de confidence est celle qui m’a le plus frappée, immédiatement suivie de celle de ‘famille’ (au sens primordial du terme), et c’est, je pense, celle qui est exprimée par le terme ‘Mascarade’

  2. darkbaron darkbaron dit :

    Wow, ça c’est de l’article complet !

    Mention spéciale pour avoir cité la série TV (qui n’est pas forcément très bonne, mais bon, les séries basées sur des JDR ne courent pas les rues) : il faut quand même connaître… 🙂

  3. Ritterliche dit :

    Très grand fan du World of Darkness Merci pour cet article.

    Concernant la partie Transmédia je voulais juste apporter ma pierre à l’édifice. Pour les personnes désireuse de découvrir cet univers il y aussi Le cycle de la mort rouge de Robert WEINBERG, titre original The Masquerade – Masquerade of the Red Death Trilogy, l’auteur a choisi ce titre en hommage à Edgar Allan Poe.

    C’est une très bonne introduction au World of Darkness et ne traite pas seulement des Vampires en mettant en scène d’autre créature de la nuit.

    La trilogie se veut épique et place dans son histoire des personnages très important de l’univers.

    Petit bémol la trilogie n’a jamais été réédité et donc très difficile à trouver.

  4. Irwaen dit :

    Je connais oui et non, je le connaissais pas sur papier mais je le connais bien parce que je me servais d’un site qui traite de la même chose, Mascarade, Sabbath, clan, ect… Et j’ai lue de fond en comble l’histoire racontée et je n’hésiterais pas à le relire une seconde si cela me devenais nécessaire.

    Pour le reste, super article !

  5. […] ZOOM SUR : LE JEU DE RÔLE VAMPIRE LA MASCARADE […]

  6. Eden Memories Eden Memories dit :

    Merci à tous.
    Wex, je ne sais que répondre, je suis d’accord avec toi encore une fois. Effectivement en reprenant des codes connus et qui ont de plus le charme du « vintage » même si on retrouve aussi un aspect « contrôle de la société » finalement assez proche de problématique plus actuelle qui forcément attire, et y’a aussi quelque chose qui se prête au GN, aux soirées à thème, mais je pense que cet univers s’est aussi complexifié au fur et à mesure, les joueurs apportant aussi beaucoup!

    Darkbaron: justement, je voulais saluer l’effort. Après les séries inspirées d’univers littéraires fantastiques ne sont pas très bonnes non plus donc…

    Ritterliche: Je ne suis pas entrée dans le détail des romans autour de cet univers mais effectivement il y a cette trilogie, relativement ancienne, puis une série de volume avec un tome par clan qui est sorti plus récemment me semble-t-il. Evidemment, en France, ces parutions sont très rares en dépit du succès de cet univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Les Chutes de Rozan
  • Pub RPG Design
  • Sawen
  • Kerlaft le rôliste
  • Akilajo Graphic
  • Mademoiselle Cordelia
  • Eternal Lust
  • Chercher un Avatar WTF
  • GraphicObsession
  • Obsession 27
  • Festival Les Mondes d'Elor
  • L'Ivre Book
  • Le Blog du RPG
  • Adie – Créajeunes
  • Chroniques d'une RPGiste
  • Destination Hogwarts
  • Labo de l'Edition
  • Opale Rôliste
  • Festival des Mondes de l'Imaginaire
  • Draftquest
  • Roleplay And Sarcasm
  • Entrance Icons
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky