Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

-5% Chez notre partenaire Pelopia Enlève Adblock pour soutenir Infinite RPG

Comment créer la tension narrative d’un personnage de fiction ?

Calixthe
 
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Ce mercredi 10 mai, en partenariat avec David Meulemans de Draftquest, nous avons pu assister au deuxième atelier d’écriture « Créer une tension narrative entre la Nature et l’Attitude de votre personnage ».

atelier d'écriture "tension narrative du personnage"

Intrigue et personnage

Au cours de notre série d’ateliers en partenariat avec le Labo de l’édition, vous pourrez découvrir comment créer un personnage original et travaillé tout en vous amusant. Afin de rendre les choses plus concrètes, Caroline Viphakone, fondatrice d’infinite RPG, vous propose d’inclure votre création dans l’univers de l’Exquisite Hotel. Alors, préférerez-vous jouer un employé de l’hôtel ou bien un client ?

Tout au début de l’atelier, David Meulemans a déclaré que le personnage et l’intrigue étaient intrinsèquement liés : ils ne peuvent pas exister l’un sans l’autre. Ainsi, pour créer un bon roman ou un bon jeu de rôle, certains auteurs vont privilégier la création d’une fiche de personnage avant tout. D’autres, au contraire, élaboreront en premier lieu une intrigue qui leur tient à cœur.

David nous a confié que l’ordre de création importait peu tant que, au final, les protagonistes et l’intrigue donnaient un ensemble cohérent.

Cependant, d’après lui, la création du personnage est très importante. Après tout, ce sont eux qui sont au centre de l’intrigue et cette dernière ne saurait être résolue sans eux. C’est pourquoi créer un personnage cohérent est très important.

Pour cela, il nous a expliqué, au sein de cet atelier, comment éviter que notre personnage soit plat.

Atelier d'écriture

 

Le moteur du personnage

Selon lui, le plus important est d’identifier le moteur du personnage. Mais qu’est-ce qu’un moteur de personnage, vous demanderez-vous ? Eh bien, il s’agit de la motivation de votre personnage. C’est-à-dire ce qui va expliquer son comportement au sein d’une scène. Par exemple, dans une scène de dispute, identifier le moteur de votre personnage, ce serait expliquer pourquoi ce dernier est en colère. Est-il d’un naturel jaloux ? Ou bien, au contraire, protecteur et il essaye d’empêcher un autre personnage de se faire du mal ? C’est à vous de déterminer ce qui motive sa réaction.

De plus, il est important de faire voir au lecteur ce qu’il se passe et non pas juste le dire. Il a pris un exemple très imagé en nous parlant d’un personnage fictif qu’il a appelé François. Si l’on veut faire comprendre au lecteur (ou à l’autre joueur) que François est très en colère, il ne faut pas simplement écrire « François est énervé ». Si l’on transmet l’information de cette manière, l’écriture devient vite plate et limitée. Pensez-y, il y a beaucoup de façons de s’emporter. Est-ce que François éprouve une colère froide et se contente de serrer les lèvres ? Ou explose-t-il de rage en renversant tout ce qu’il y a sur le bureau ? C’est à vous de décrire comment votre personnage se met en colère.

Pour vous améliorer, David conseille d’intégrer un groupe d’auteurs en herbe et de lire leurs textes afin d’apprendre à reconnaître le moteur de leurs personnages ou encore leur platitude. Mais vous pouvez très bien vous contenter de lire les réponses des rôlistes sur infinite RPG puisque la diversité de style littéraire est au rendez-vous !

 

Les Infiniters écrivent

 

L’attitude et la nature du personnage

Après avoir identifié ce qui pouvait rendre un personnage plat, David Meulemans a expliqué comment créer un personnage avec de l’épaisseur. Pour cela, pensez d’abord à la nature humaine : il est rare que les personnes disent systématiquement ce qu’elle pensent ou pensent ce qu’elles disent. Parfois, on peut dissimuler des choses, ou bien, ne pas faire ce que l’on dit… ou encore ne pas dire ce que l’on pense ! Il est même parfois possible de se mentir à soi-même. Comme pour tout le monde, le personnage possède 2 lectures : un niveau interne (relatif à ce qu’il pense) et un niveau externe (ce qu’il dit). David parle de nature (niveau interne) et d’attitude (externe).

 

Selon le psychologue Carl Gustav Jung (un concurrent de Freud), il existe des archétypes de personnalité. Il s’agit d’images générales pour qualifier la manière de se comporter de quelqu’un. Le jeu de rôle sur table Vampire Mascarade a d’ailleurs repris certains de ces archétypes pour la création des personnages.

Grâce à ces archétypes, on va pouvoir définir, tout d’abord l’attitude de son personnage. C’est-à-dire son rapport aux autres, à lui-même et au monde en général. Comment se comporte-t-il en société ? Il peut avoir un archétype d’« enfant » et donc se comporter de manière immature. Il peut aussi être rebelle ou bien sociable. C’est à vous de choisir !

Ensuite, il faut choisir, avec un autre archétype, la nature de votre personnage : comment est-il au fond de lui ?

 

Les stéréotypes de Jung

 

David a expliqué qu’un personnage unidimensionnel, un personnage dont l’attitude et la nature serait la même, est souvent plat. Ce qui rend un personnage intéressant, c’est quand il y a un écart entre sa nature et son attitude. Un protagoniste peut être écartelé entre les deux de manière consciente ou non. Par exemple, votre personnage peut être d’apparence très généreuse (ce sera donc son attitude) alors qu’au fond (donc dans sa nature), il aime attirer l’attention sur lui et qu’il vit pour l’admiration des autres. Il nous a donné un exemple concret en nous parlant du personnage de Spiderman qui a une attitude de bouffon (il fait souvent des blagues et tourne en ridicule ses adversaires) alors qu’il possède une nature de pénitent (il s’en veut de la mort de son oncle). C’est donc un personnage qui dissimule la partie sombre et mélancolique de sa personnalité derrière des pitreries.

 

Spiderman

 

Ainsi, un dialogue d’apparence anodine peut avoir un enjeu tout à fait différent selon la nature des personnages. Une scène de repas où l’un des protagonistes demanderait le sel à l’autre peut avoir des significations tout à fait différentes selon sa motivation : cherche-t-il à séduire ? À asseoir son autorité ou bien à dissimuler un malaise plus profond en changeant de sujet ? C’est en déterminant l’attitude et la nature de votre personnage dans votre fiche de présentation que vous pourrez rajouter ces nuances au sein de vos textes.

Mais n’oubliez pas de prendre en compte que, selon sa personnalité, l’attitude de votre personnage peut fluctuer en fonction de son interlocuteur. Il peut être très séducteur avec une personne dont il essaye d’obtenir l’admiration ou alors beaucoup plus protecteur avec une autre.

L’intérêt de ces changements d’attitude, en opposition avec la nature, est de pouvoir les retranscrire dans la partie descriptive de votre jeu de rôle. Expliquez pourquoi votre personnage a répondu de cette manière et s’il le pensait réellement. S’il n’a pas dit la vérité, pourquoi donc ? Ce sera à vous d’imaginer la profondeur de votre personnage et de l’expliquer !

Mettons tout cela en pratique !

Suite à toutes ces explications plutôt théoriques, Caroline Viphakone a expliqué que la meilleure manière de comprendre un concept était de le mettre en application ! C’est pourquoi un exercice pratique a été mis en place : elle a demandé aux participants de l’atelier de créer leur propre fiche de personnage en prenant en compte différents paramètres du passeport : comment s’appelle-t-il ? Quel âge a-t-il ? Est-il un employé ou un client ? Quels sont ses qualités, ses défauts ? Et enfin… Quelle est son attitude et quelle est sa nature ?

Selon elle, une fiche de personnage est très importante pour ne pas être « out of character », c’est-à-dire, ne pas sortir de son personnage et garder une certaine cohérence au fil des RPG.

 

Passeport du personnage

Créer son personnage

 

Vous aussi, vous pouvez vous connecter sur notre jeu de rôle Exquisite Words et créer votre propre personnage en remplissant votre passeport. A vous de décider comment sera ce dernier et quel sera son moteur. Amusez-vous !

 

Passeport Ronald

Passeport client

Passeport employé

Passeport personnage de fiction

Passeport Tom

 

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

La plateforme RPG est en ligne : Viens tester !

Calixthe

Calixthe (8 articles)

Anciennement stagiaire chez Fyctia, je suis maintenant en stage chez infinite RPG et à votre service ! :)

 
Icone Infinite RPG Icone linkedin
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Les Chutes de Rozan
  • Roleplay And Sarcasm
  • Mademoiselle Cordelia
  • Festival des Mondes de l'Imaginaire
  • L'Ivre Book
  • Opale Rôliste
  • Labo de l'Edition
  • Entrance Icons
  • GraphicObsession
  • Kerlaft le rôliste
  • Sawen
  • Pub RPG Design
  • Adie – Créajeunes
  • Chroniques d'une RPGiste
  • Chercher un Avatar WTF
  • Draftquest
  • Festival Les Mondes d'Elor
  • Obsession 27
  • Le Blog du RPG
  • Eternal Lust
  • Akilajo Graphic
  • Destination Hogwarts
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky