Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

-5% Chez notre partenaire Pelopia Enlève Adblock pour soutenir Infinite RPG

Introduction au RPG textuel érotique

Partager l'article sur les réseaux sociaux :
Femenine par Ferran Jorda

Femenine par Ferran Jorda

L’érotisme, on le voit partout. Dans les publicités, à la télévision, au cinéma, dans la littérature, dans les jeux vidéo, les bandes dessinées, ou encore dans les plaisanteries entre amis. On peut par exemple évoquer le cas de ces séries télé qui semblent avoir pour impératif de glisser une scène érotique par épisode, ou encore le succès retentissant de Cinquante Nuances de Grey. Alors forcément, il n’y a pas de raison que le jeu de rôle soit resté chaste, pur et innocent.

En réalité, le jeu de rôle est déjà bien présent dans les comportements érotiques, qu’il s’agisse d’un jeu entre amoureux pour pimenter les choses, ou de la culture du SM par exemple. Il n’y a donc rien de surprenant à trouver du jeu de rôle érotique par écrit.

Certains joueurs ont tendance à voir ce type de jeu comme une forme inférieure de roleplay, destinée à assouvir les fantasmes inavoués des pervers de tous poils. Parmi eux, certains condamnent la pratique par principe, en vertu des nombreux tabous qui pèsent sur la sexualité dans notre société. D’autres jugent sur la base d’expériences qu’ils ont pu avoir sur certains supports de jeu peu sérieux. Et pourtant, la pratique du RP textuel érotique ne diffère pas tellement du RP classique, si ce n’est que nous abordons le domaine de l’intime, voire du tabou.

L’enquête

Pour pouvoir étoffer un peu le sujet, j’ai commencé par réaliser une enquête sur la pratique du RPG érotique auprès de la population des rôlistes textuels, et un peu plus de 300 personnes ont bien voulu se prêter au jeu. Parmi elles, 90% de femmes, ce qui ne surprendra pas grand monde puisqu’une autre enquête par My E-Life, plus généraliste quoique destinée aux joueurs sur forum, avait donné les mêmes résultats. Si notre enquête était majoritairement destinée aux joueurs de RP érotiques, un peu moins d’un quart des participants ne pratiquaient pas le RP érotique mais ont bien voulu donner leur grain de sel – et je les en remercie, d’autant que les questions que je leur avais adressées auraient sans doute gagné à être un peu plus approfondies.

RPErotique_graph01

Si vous faites partie de mes lecteurs, vous avez peut-être pu constater que je condamne régulièrement la tendance de certains joueurs à vouloir jouer des personnages et des situations idéalisés, caricaturés, et ce au dépend des autres, ou du simple bon sens. Cette critique est bien sûr valable pour le jeu érotique où les fantasmes et exagérations sont légion et donnent parfois des résultats peu plaisants, d’où, sans doute, le parti pris principal de cette enquête. En effet, j’ai fait le choix de l’orienter selon deux axes qui me tenaient à coeur : la protection des mineurs et l’approche des thématiques sensibles. Les résultats obtenus ne sont donc probablement pas représentatifs de la pratique du RP textuel érotique parmi les joueurs en général, mais donnent simplement une idée globale et quelques pistes de réflexion. Mais avant de traiter de ces thèmes particuliers dans un article à part, je pense qu’une petite entrée en matière est nécessaire.

Pourquoi du sexe en RP ?

Cette question précise n’a volontairement pas été posée dans le sondage, parce que je l’estimais trop personnelle, et surtout qu’il me semble que les raisons de chacun doivent varier en fonction de leur vécu. Parmi les joueurs pratiquant le RP érotique ayant répondu à l’enquête, un bon tiers n’a aucune expérience sexuelle, et 75% lisent et/ou regardent d’autres médias à connotation plus ou moins sexuelle, de même, d’ailleurs, que beaucoup aiment à lire les textes érotiques d’autres joueurs, même quand ils ne pratiquent pas eux-même.

RPErotique_graph02

RPErotique_graph07

D’après les résultats, la plupart des joueurs se sont retrouvés à pratiquer un RP de nature érotique pour dépasser le stade des bisous entre deux personnages en couple. Comme dans la réalité, le jeu érotique n’est généralement qu’une conséquence logique d’un jeu amoureux, un passage à l’étape suivante. Les joueurs cherchent à la fois à tester de nouvelles façons d’écrire et de jouer, mais également à se montrer plus réalistes. Écrire un texte érotique peut permettre de se découvrir soi même, de découvrir la sexualité, de pimenter un jeu complice, et oui, de se faire plaisir.

Écrire du RP érotique n’a rien de forcément honteux ou répréhensible. Décrire l’acte sexuel peut très bien être sensuel, voire poétique, plutôt que choquant, à condition évidemment que le sujet soit bien traité. Beaucoup regrettent la tendance de certains joueurs à se baser sur les stéréotypes de la pornographie ou du yaoi ou à se montrer beaucoup trop vulgaires, ce qui a tendance à ternir l’image que beaucoup se font de cette façon de jouer. C’est la limite parfois bien floue existant entre l’érotisme, sensuel et recherché, et la simple pornographie, crue et vulgaire.

Le roleplay érotique à l’écrit, c’est une affaire de complicité et de bonne entente avec son partenaire de jeu. Passé le cas de ceux qui recherchent en premier lieu un plaisir d’ordre plus intime, le simple plaisir d’écrire et de s’amuser n’est pas à écarter pour autant. Par ailleurs, puisque beaucoup de joueurs sont des joueuses, on peut deviner que la plupart des couples qui se constituent en jeu sont interprétés par deux joueuses, quel que soit le genre des personnages. Pourtant, toutes les orientations sexuelles sont représentées, en jeu comme hors jeu.

RPErotique_graph05

Et tout comme il y a des abus dans le jeu de rôle de tous les jours, il y en a également en matière de jeu érotique à l’écrit.

Les idées reçues du RPG érotique

Qui dit type de jeu un peu en marge du reste dit également préjugés plus ou moins défavorables de la part de ceux qui ne connaissent pas vraiment cette variante de leur loisir favori, voire n’apprécient pas trop ce « côté obscur ». J’en profite donc pour faire un point sur la question des idées reçues.

RPErotique_graph06

La confusion entre pornographie et érotisme : Il y a ceux qui se contentent d’un jeu sensuel et métaphorique, l’équivalent littéraire des ombres chinoises qui en disent beaucoup sans trop en révéler. Et il y a ceux qui vont plus loin et décrivent l’acte sexuel avec plus ou moins de détails selon l’objectif visé, la situation et l’étendue de leur vocabulaire. Quel que soit le choix des joueurs, le fait de quitter le territoire des chastes ellipses ne fait pas encore de ces écrits de la bête pornographie. En effet, le jeu érotique écrit ne tourne pas exclusivement autour de l’acte lui même, mais bien sur l’ambiance, les gestes qui y mènent, le ressenti des personnages.

L’aspect “baisodrome” de certains RP : La plupart des joueurs ayant répondu au sondage semblent pratiquer le RP érotique sur un support public où c’est autorisé sans être la seule finalité. Bref, on est bien loin de l’idée que beaucoup se font de RPG “baisodromes” où les joueurs ne sont là que pour écrire des textes crus et indécents ! Ces jeux là existent, bien sûr, mais on peut espérer d’après les résultats de l’enquête qu’ils constituent une minorité non représentative du RPG érotique — mais c’est sans compter la tendance de certains à choisir le pire pour se faire leur opinion.

L’effet de mode : Si on en croit un nombre conséquent de réponses à l’enquête, le RP érotique serait le résultat d’un phénomène de mode. C’est bien possible, quand on voit la popularité de certaines séries ou certains romans ces dernières années, par exemple, mais les contenus érotiques graphiques et littéraires existent depuis très longtemps (le Kama Sutra et les oeuvres érotiques du marquis de Sade me semblent de bons exemples). Dans l’enquête, certains ont dénoncé le manque d’ouverture face à un thème qui finalement fait partie de la vie, tandis que d’autres, eux, voient au contraire ces thématiques fleurir un peu trop souvent et gratuitement. Ces points de vue très différents dépendent probablement de l’environnement et du vécu des joueurs. Finalement, ce n’est qu’une question d’expérience et d’ouverture d’esprit.

Ces pervers derrière l’écran : Il existe bien entendu une proportion de joueurs utilisant ce support ludique pour trouver un partenaire dans la vraie vie, pour soulager des frustrations personnelles ou pour approcher des victimes naïves, mais la plupart de ceux qui l’affichent un peu trop sont assez mal reçus et beaucoup de joueurs préfèrent amplement garder une nette séparation entre la réalité et le jeu. D’ailleurs, il est assez intéressant de constater que beaucoup considèrent que le jeu érotique (ou lemon, ou hentai — que de termes pour ne pas écrire « sexuel », quand même) comme acceptable, mais voient les tentatives de drague ou le vocabulaire cru comme une limite à ne pas franchir. En somme, érotisme ou pas, l’écriture prime, et votre sexualité IRL n’intéresse personne.

L’absence de réalisme : Il n’y a pas à se faire d’illusions, le RP érotique est romancé, comme tout en RP. A ce titre, il est rarement à 100% réaliste et certains détails parmi les moins glamour sont souvent laissés de côté, au profit d’une certaine profusion littéraire — métaphores et synonymes touchent des sommets dans ce domaine. Dans un RP, tout tend vers le beau, même l’horrible, car cela reste un domaine où la plupart des joueurs cherchent à s’évader du réel. On regrettera cependant que l’usage des préservatifs ne soit pas plus souvent mentionné — la prévention, c’est important.

Ça reste du jeu

Sex in progress par Jean Koulav

Sex in progress par Jean Koulav

Au final, cela reste du RPG textuel. Il y a ceux qui maîtrisent, et il y a ceux qui écrivent n’importe quoi, comme toujours. Écrire un bon texte érotique est un réel challenge, quelles que soient les intentions de l’auteur, et c’est un challenge que l’on peut aimer lire ou expérimenter sans devoir se voir affubler d’étiquettes dépréciatives. Car, en dépit de l’érotisme de plus en plus outrancier des média qui nous entourent, il n’est toujours pas très bien vu d’exposer quelque chose de si intime à des lecteurs innocents — ou feignant l’innocence — et il faut reconnaître que, parfois, certains joueurs franchissent les limites non seulement de la décence, mais également de l’éthique. Mais ça, on en reparlera dans un autre article sur les thématiques sensibles dans le RPG érotique.

Comme toujours, merci de m’avoir lue, encore merci à ceux qui ont contribué à cet article en répondant au sondage, et n’hésitez pas à partager votre opinion dans les commentaires !

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

La plateforme RPG est en ligne : Viens tester !

Sarcastic Roleplay Lady (7 articles)

Joueuse et surtout administratrice sur forums RPG depuis 2003, SRL a décidé un jour d'adopter un point de vue ouvertement sarcastique pour parler de son passe temps favori, d'où son pseudonyme saugrenu (avec une belle faute d'anglais au milieu). Heureusement, malgré cette prétention de vieille aigrie du RP, Sarcastic Roleplay(ing) Lady est également une demoiselle qui aime rendre service tout en n'ayant pas deux sous de diplomatie. Site web : http://roleplay-and-sarcasm.tumblr.com

 
Icone Facebook Icone twitter
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

14 réponses à “Introduction au RPG textuel érotique”

  1. « Écrire un bon texte érotique est un réel challenge ». Et c’est pour ça que par exemple même si ça ne me dérange pas d’en rédiger, je serais pas capable de le faire avec quelqu’un qui ne le maîtrise pas assez, ça devient intéressant si mal écrit et il faut une certaine complicité.
    Très bon article sachant que c’est souvent diabolisé. je vais le placer sur mon forum d’ailleurs !

  2. Nangai Nangai dit :

    Je ne suis pas un grand adepte du RP érotique.

    Mais, j’ai déjà eu l’occasion de pratiquer. Une seule fois pour tout dire et c’était vraiment pour « officialiser » la relation de mon personnage et de celui de ma camarade de RP. Je n’en garde pas un mauvais souvenir, je n’ai jamais perçu ça comme un écrit choquant mais vraiment comme un approfondissement de la relation entre deux personnages (ou plus ? XD).

    J’ai toujours eu l’impression que les filles étaient plus ouvertes sur le sujet (RP ou non d’ailleurs ^^).

    Ton article est vraiment intéressant et les statistiques publiées le sont tout autant ! 🙂

  3. Florimon R dit :

    Toujours aussi intéressant !
    J’aime beaucoup la phrase sur les préservatifs, c’est bien vrai.

    Personnellement je n’ai jamais rien eu contre les RP érotiques, et si c’est bien écrit, ça vaut bien le coup de prendre son temps à lire le récit.

  4. Lupaco dit :

    Ton article donne vraiment un grand aperçu de ce qu’est les rp érotiques. Vraiment bravo pour le travail d’écriture accomplit ! Après c’est sur que pour ma part j’ai écrit que peu de rp érotique mais finalement me rendant compte que mon écriture n’était pas asses développé voir soigné pour en écriture je préfère éviter dans écrire bien que je ne sois jamais contre si on me le propose.

  5. Amyhlee dit :

    J’écris régulièrement des RP érotiques, car ça suit la continuité de la relation de mes personnages et ça ne me gêne absolument pas. De plus, on écrit encore mieux ce genre de scène quand on a une excellente complicité et ça renforce l’écrit pour obtenir un rp de qualité et très sensuel. Ca ne fait pas de nous des perverses pour autant.
    Je m’assure toujours d’avoir derrière moi des personnes majeur, étant moi même adulte.
    Superbe article en tout cas !

  6. Nath dit :

    Bonjour, Sarcastic Lady,

    Très intéressant article. J’ai moi-même pas mal pratiqué le RP textuel érotique sur un forum généraliste ayant une taverne secrète, mais c’est un peu mort en ce moment, et cela me manque. Et j’ai beau chercher, j’ai du mal à trouver un forum qui soit vraiment intéressant dans ce domaine, c’est-à-dire à la fois suffisamment fréquenté pour que l’on n’ait pas l’impression d’écrire pour soi-même, et où les plumes ne volent pas trop bas… Pourriez-vous me conseiller et me suggérer quelques bonnes adresse (par mail, éventuellement) ? Je précise que je suis rôliste, MJ le plus souvent et de préférence créatrice de l’univers et de ces règles, donc que je peux être un peu plus qu’une simple rédactrice occasionnelle. 🙂

    D’avance, merci.

    • Bonjour Nath.

      Ravie que l’article t’ait plu. En ce qui concerne ta demande, malheureusement, je n’ai pas d’adresse à te donner (le monde des forums RPG est cruel) :/ Bon courage dans ta quête, je sais pas expérience qu’elle est ardue et pleine de déceptions. Au passage, je te déconseille de chercher sur Facebook (jeux par MP et compagnie), il y a beaucoup trop de gamin(e)s qui veulent jouer aux grand(e)s.

  7. Nath dit :

    Oups. AdresseS et Ses, évidemment. Désolée, je pédale dans la semoule de l’insomnie, en ce moment.

  8. Nath dit :

    D’accodac. Merci pour le conseil. J’avoue que je ne jouerais pas via FB, vu la manière dont n’importe quel étudiant en informatique de niveau médiocre peut casser le groupe le plus secret… et dont les employeurs et autres curieux ne s’en privent pas. 🙂

  9. Estelle dit :

    Han les Lemons, j’en ai jamais fait, car la plupart que j’ai pu lire était dégouttant au plus haut point ! Je préfère largement dire *font l’amour* ou truc du genre, sans rentrer dans les détails…

  10. Aure dit :

    Pour moi il faut dédramatiser le rp érotique. Pour moi, à moins de jouer un prêtre, pour bien développer son personnage il faut passer par la case sexe, si je peux le dire comme ça. J’en ai déjà fait quelque uns, jouant une femme assez déluré, et tout c’est toujours bien passé. Il n’y a jamais d’obscénité ou te langage trop crue… J’espère que ça ne m’arrivera pas, je trouverai ça extrèmement irrespectueux, il y a des limites à tout.
    Bref moi je suis pour, cela respecte l’histoire d’une personnage et cela peut être écrit avec classe et sensualité.

  11. darkbaron darkbaron dit :

    L’érotisme, la sensualité, la séduction, le charme… ça fait partie de la vie et ça se retrouve énormément en art et en fiction. Je prends un certain plaisir à jouer ça, sans forcément parler de sexe et encore moins de pornographie.

    Je ne fais pas que ça, mais ça reste un aspect fondamental des relations. En outre je trouve que c’est un exercice plaisant et que l’on a le droit de s’y essayer, tant que l’on respecte l’autre joueur.

    Et c’est plutôt agréable de lire des textes bien écrits.

  12. Eros dit :

    Je pense que, de toute manière, les rps, érotiques ou non, c’est une façon de s’évader, quelques instants, en laissant son imagination divaguer. On joue un personnage fantasmé, à qui l’on fait subir toutes sortes de choses, plus ou moins plaisantes, pour lui, mais qui, nous, nous font jubiler. Et en arriver à l’érotisme, cela peut aussi bien être pour officialiser une relation, que tout simplement, y prendre soit même un certain plaisir.

    Je ne parle pas là d’un plaisir pervers. Mais je sais que moi, pour ma part, avec mes partenaires rp, qui sont également des gens que je considère comme des amis, dont je connais la façon d’écrire, et de jouer, c’est un moyen de prendre du plaisir…. intellectuel ?

    Certains lisent 50 shades of grey, des hentai, du yaoi. Moi, je fais des rp érotiques, en réfléchissant à chacuns de mes mots, pesant le pour, ou le contre, choisissant chacune des expressions, pour un rendu qui me satisfait… et me laisser aller, un petit sourire coupable sur les lèvres, lorsque je lis la réponse de mes partenaires dans le métro. Tout comme je vois des femmes se cacher pour lire un livre que tout le monde maintenant connait, en pensant être la lie de l’humanité.

    Cela n’a pourtant rien de pornographique, et il n’y a rien de physique dans tout cela. Rien d’autre que l’imagination qui travaille, qui me fait dialoguer avec mes partenaires, et continuer de longues histoires entre nos personnages…

    Dans tous les cas, je ne comprend pas que l’on puisse juger les gens, sur le fait de pouvoir rédiger de telles choses. Cela reste des écrits, entre adultes consentant, et souvent complices… Je ne vois pas pourquoi je devrais, à titre personnel, me sentir honteuse, ou coupable, avoir le sentiment de faire quelque chose de mal, et en plus, me faire cracher dessus par les gens qui estiment que c’est… honteux.

    En tout cas, merci pour cet article, que j’ai trouvé d’une plume juste, et objective. Une touche d’humour, à droite à gauche, légère, mais efficace. Et des chiffres, qui parlent d’eux mêmes. Voilà. Juste, merci beaucoup. Et désolée pour ce commentaire qui ne fait que déballer la patate que j’ai sur le cœur, qui commence à me peser, avec tous les évènements récents.

    Encore merci, et surtout, bonne continuation

  13. Natsu* dit :

    Dix ans après je lis ça moi xD
    Je suis ravie que le concours de St Valentin sur le RP érotique m’ais fait venir jusqu’à cet article car je le trouve très intéressant.

    Le RP érotique c’est beau quand c’est bien écrit en fait. Pour moi c’est pas spécialement un effet de mode, on en parle plus ces derniers temps suite aux récents écrits/films sur le sujet comme Fifty Shades of Grey et la clique mais ça a toujours été là, même à mes débuts dans le RP.

    Personnellement, j’en fais parfois mais c’est pas la majorité de mes rp. En général, c’est juste la relation de mes personnages qui évoluent tout simplement comme dans la vraie vie. Et comme dans la vraie vie, il y a des dérives : des relations sérieuses ou pas. Cela dépend du contexte et de ce que l’on recherche. Jamais lu/vu de rp traitant de sujets délicats comme le viol par contre. Ce serait un peu glauque je pense xD

    Je rejoins Nangai sur le fait que en général les femmes sont plus ouvertes sur le sujet que les hommes. D’ailleurs, elles en parlent beaucoup plus facilement entre elles alors que les hommes vont être plus discret sur ça (mis à part les blagues salaces et autres exagérations plus faire le coq, en réalité ils évitent de parler de ce sujet entre eux) Je pense qu’elles sont plus sensibles aux suggestions, à l’imagination et aux émotions alors il est facile pour elles de les décrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Destination Hogwarts
  • Festival des Mondes de l'Imaginaire
  • Kerlaft le rôliste
  • Opale Rôliste
  • L'Ivre Book
  • Labo de l'Edition
  • Les Chutes de Rozan
  • Entrance Icons
  • Roleplay And Sarcasm
  • GraphicObsession
  • Obsession 27
  • Le Blog du RPG
  • Akilajo Graphic
  • Chroniques d'une RPGiste
  • Festival Les Mondes d'Elor
  • Eternal Lust
  • Sawen
  • Chercher un Avatar WTF
  • Adie – Créajeunes
  • Pub RPG Design
  • Draftquest
  • Mademoiselle Cordelia
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky