Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

Écrivons et jouons ensemble !

Replay et résumé : Coups de coeur et coups de gueule des rôlistes

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Le 10 avril dernier, nous avons invité des rôlistes à venir parler de leurs coups de coeur et de leurs coups de gueule dans le RPG écrit

debat-cdc-cdg

La soirée a été animée par kimmi et moodytryme, en compagnie de nos invités Laura, Océane, et Geoffrey (Priscilla n’ayant malheureusement pas pu nous rejoindre à cause de sa connexion Internet). Sur le ton de la discussion, nous avons pu raconter des anecdotes positives ou négatives de nos expériences respectives dans le jeu de rôle écrit. Plusieurs rôlistes nous ont suivi en direct sur Youtube, et ont participé sur notre événement Facebook et via Twitter.

Les coups de cœur racontés pendant le débat

Le RPG, une échappatoire

Pour beaucoup de rôlistes, le jeu de rôle constitue une échappatoire. La vie réelle peut parfois s’avérer éprouvante, et la vie virtuelle fait alors office de remède palliatif. Pas seulement parce que l’écriture peut avoir une fonction cathartique, et que s’évader dans la peau d’un autre personnage nous permet de quitter notre routine quotidienne, le temps d’un instant ; mais aussi parce qu’un RPG, dans l’idéal, est synonyme d’une communauté soudée et chaleureuse que l’on a toujours hâte de retrouver.

Quand, au terme d’une journée pénible, on est accueilli à bras ouverts (ou plutôt à grand renfort de capslocks) dans le flood ou sur la chatbox, cela vaut toutes les tablettes de chocolat du monde (ou quelle que soit votre comfort food). Ce n’est pas tant voir son prénom ou pseudonyme en majuscules qui est réconfortant à proprement parler (même si la part mégalo qui sommeille en chacun de nous apprécie toujours), mais plutôt l’enthousiasme qui se cache derrière, et qui nous permet de nous sentir à la fois important et apprécié : bref, le membre d’une communauté ; et ce sentiment d’appartenance à quelque chose de plus grand que soi a toujours quelque chose d’extrêmement agréable et encourageant. Le RPG, pour beaucoup d’entre nous, c’est cela : notre bulle, notre monde à nous, notre jardin secret.

Rencontrer d’autres passionnés

  Parce que le RPG, c’est aussi un (super) moyen de faire de (très) belles rencontres.  

Notre monde IRL constitue un microcosme relativement réduit comparé au monde virtuel que nous propose Internet, et le RPG en ligne nous permet de nous lier à des personnes que nous n’aurions jamais eu l’occasion de rencontrer autrement. En navigant de RPG en RPG, on découvre d’autres plumes, d’autres passionnés, d’autres visions du RPG. Et, à force d’errer sur le Web, on finit immanquablement par rencontrer des perles : ces partenaires de jeu funs et toujours inspirés, ces rôlistes avec lesquels on prend un plaisir incroyable à inventer des histoires, et qui deviennent souvent, au fil des années, nos meilleurs amis.   

Les petits plaisirs de l’administration

Être administrateur d’un RPG, c’est dur. On ne le dira jamais assez, mais l’administration d’un RPG demande une dose colossale de patience et de courage. Alors quand ton travail d’administrateur est reconnu à sa juste valeur et que les membres de ton RPG se montrent réactifs, commentent les mises à jours et les intrigues et participent aux RP de groupe, c’est juste immensément agréable. Globalement, ce qui est vraiment plaisant pour un administrateur, c’est de voir les membres s’investir dans ce RPG qui a été créé, façonné pour eux. Un autre à-côté de l’administration, c’est ce petit sentiment de fierté que l’on peut ressentir quand les joueurs commencent à former une communauté chaleureuse et ouverte qui accueille les nouveaux membres avec enthousiasme, en s’intéressant à leurs personnages plus qu’à l’apparence de ceux-ci.  

Les coups de gueule dénoncés par les rôlistes

 Les inconvénients de la chatbox

La chatbox est un outil social complexe à manier. La communication s’y fait de façon parfois compliquée, et il est très facile de s’y sentir écarté de la conversation. Comme l’a dit un jour un grand sage : trop de love tue le love. Quand des membres ne parlent qu’entre eux et ne cessent de se faire des déclarations d’amour assez dégoulinantes de mièvrerie, cela peut vite devenir gonflant pour tout rôliste n’étant pas adepte de ce genre de moment « guimauve ». De façon plus générale, il est assez déstabilisant d’être confronté à des clans hermétiques avec lesquels la question de l’intégration pose problème.  

La frontière entre Roleplay et Hors-Jeu y est terriblement mince, et il est difficile de s’intégrer à une action RP en cours lorsqu’on arrive – on court toujours le risque d’être accusé de se « taper l’incruste ». Certains rôlistes reprochent également aux joueurs de ne pas savoir faire la différence entre RP et HJ, et estiment qu’il y a une sorte de transfert des tensions RP vers le HJ qui sont perceptibles dans la chatbox. Le RP chatbox est d’ailleurs assez mal considéré (on le proscrit notamment sur certains RPG) puisqu’il entre en concurrence avec le RP ayant lieu dans les parties appropriées, et gêne les autres utilisateurs de la chatbox qui l’utilisent pour sa fonction première, soit la discussion Hors-Jeu.

Ces membres avec qui tu n’as pas (du tout) envie de RP

On ne va pas se voiler la face : dans le monde du RPG, tout n’est pas toujours tout rose. Il y a les rôlistes avec lesquels tu ne rechignes pas à écrire et puis il y a… les autres. La liste est longue, mais nous vous en fournissons aujourd’hui un condensé :

  • Les rôlistes qui ne veulent que des liens « attirance ». Exemple : tu as beau lui expliquer que ton personnage est marié, fidèle à sa femme, et que d’ailleurs, il n’est pas attiré par les hommes, rien n’y fait : ce membre cherchera toujours un moyen de caser une pseudo-romance à la mords-moi-le-nœud entre vos deux personnages masculins.
  • Les rôlistes qui RP pour réaliser un fantasme. Exemple : ce membre qui joue un des One Direction et lui invente des relations pseudo-sentimentales avec le reste de la bande.
  • Les rôlistes qui font des fixettes sur les crackships et les avatars. Exemple : Si tu as déjà essayé de jouer Ian Somerhalder, tu vois sans doute de quoi je veux parler.
  • Les rôlistes qui ne t’inspirent pas. Exemple : Ton personnage vient de terminer un long monologue, tu as rédigé un de ces longs RP hyper prenants dont tu es si fier et l’action atteint son climax au moment où ton personnage prononce la phrase finale. Les enjeux n’ont jamais été aussi élevés. Le personnage de ton partenaire répond « C’est pas faux. » en haussant les épaules. Et là, tu te tapes le syndrome de la page blanche de ta vie.
  • Les rôlistes qui ne répondent pas. Parfois, tout compte fait, ce n’est pas plus mal.

Le cauchemar des administrateurs

C’est assez prévisible, mais le cauchemar des administrateurs c’est ce rôliste qui ne lit rien : ni le règlement, ni le contexte, et encore moins les annexes. Si ce genre de pratique peut passer relativement inaperçue sur certains RPG, ce n’est pas le cas sur ceux qui présentent un univers complexe requérant de prendre en compte un certain nombre d’informations avant de rédiger une fiche de présentation.

Résultat ? Les administrateurs se retrouvent parfois confrontés à des fiches multipliant les incohérences ; survient alors la tâche délicate de confronter ledit membre à sa bêtise avec diplomatie, en lui faisant comprendre aimablement qu’il faudra lire le contexte en entier et corriger plusieurs points problématiques de sa fiche s’il désire être validé.

Un autre désagrément de l’activité d’administrateur est de voir son dur labeur, partiellement ou non, plagié. Les administrateurs ne réagissent pas tous de la même façon face à ce problème ; il est toujours un peu flatteur de voir d’autres rôlistes s’inspirer de ce que l’on a pu faire, et, concrètement, il est de toute façon assez difficile d’échapper à l’effet de « lancé de mode » ; les concepts qui marchent seront toujours repris et ré-exploités ailleurs, alors autant s’y résigner.

Le replay de la soirée « Coups de cœur et coups de gueule dans le RPG écrit »

Vous pouvez (re)voir le débat « Coups de cœur et de leurs coups de gueule dans le RPG écrit » en replay sur notre chaîne Youtube.

Retrouvez aussi les commentaires de la soirée sur l’événement Facebook et sur Twitter :

Et vous, quels sont vos coups de cœur et coups de gueule ?

Il est toujours temps de partager vos coups de cœur et coups de gueule de rôlistes avec nous ! Si vous avez le courage de Youtube : Coups de coeur et coups de gueule dans le RPG écrit, postez votre commentaire sur notre vidéo nos participants pourront vous répondre ; ou sinon laissez-nous un petit mot à la suite de cet article.

Petit rappel : nous avions déjà écrit un article récapitulant le top 20 des coups de gueule des RPGistes ! (Et bientôt un article dans la même veine sur les coups de coeur ;)).

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

Écrivons et jouons ensemble !

Midnight Wraith

Midnight Wraith (6 articles)

Amatrice de RPG, Midnight Wraith flâne sur les jeux de rôle textuels depuis plus de dix ans. De nature curieuse, elle aime découvrir de nouveaux RPG et s'intéresse à tous les genres, de la medieval fantasy au city en passant par la science-fiction et le fantastique.

 
Icone tumblr
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

4 réponses à “Replay et résumé : Coups de coeur et coups de gueule des rôlistes”

  1. darkbaron darkbaron dit :

    Je note qu’il n’y a aucun coup de gueule visant les administrateurs et/ou les modérateurs.

    Seraient-ils tous des êtres parfaits ? 😛

  2. Avatar Wex dit :

    Mais au fond, les coups de cœur et les coups de gueules sont a placer sur le même plan. Ils sont tous autant l’un que l’autre chargés en nostalgie, et on les sort avec autant de plaisir lors de soirées IRL et compagnie. 🙂

  3. Avatar Anne dit :

    Je note qu’il n’y a aucun coup de gueule visant les administrateurs et/ou les modérateurs. Seraient-ils tous des êtres parfaits ? < non, mais ils se prennent pour. Rire ! Les admins et modérateurs sont souvent visés dans les critiques car généralement un forum qui va mal et un forum qui manque d’activité de la part des concernés ou c'est que leurs comportements déplacés/enfantin poussent des membres à partir. Il est dur d'être admin et d'être au pouvoir, mais encore plus dur d'être un membre et de subir ce pouvoir…

  4. darkbaron darkbaron dit :

    Je suis d’accord, et c’est pour ça que j’ai du mal à sympathiser avec les staffeux qui se plaignent des critiques. Pauvres petits souverains installés sur leur trône et critiqués par ce peuple qui ne les comprend pas ! Que c’est dur de subir ça du haut de sa tour… :p

    Je ne dis pas que toutes les critiques des membres sont justes, mais je suis blasé par le discours « on a beaucoup de travail, vos critiques sont donc injustes et la manifestation de votre jalousie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Sawen
  • Mademoiselle Cordelia
  • Adie – Créajeunes
  • Chercher un Avatar WTF
  • GraphicObsession
  • Obsession 27
  • Kerlaft le rôliste
  • Entrance Icons
  • Les Chutes de Rozan
  • Le Blog du RPG
  • Opale Rôliste
  • Akilajo Graphic
  • Chroniques d'une RPGiste
  • Destination Hogwarts
  • Labo de l'Edition
  • L'Ivre Book
  • Draftquest
  • Pub RPG Design
  • Eternal Lust
  • Roleplay And Sarcasm
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky