Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

Écrivons et jouons ensemble !

Premier contact avec les RPG de science-fiction

Mad
Contribution de Mad | Donne ton avis ! (Lire les 28 commentaires)

publiée le 6 juin 2014 dans Tous les articles du blog, Univers

 
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Fana de science-fiction depuis longtemps, je constate que dans les jeux de rôle textuels ce genre n’est pas le plus populaire. Souvent amalgamés à tort sous un dôme de clichés (futur, espace, contexte complexe, vocabulaire spécialisé, etc) les RPG de science-fiction (SF) semblent peu accessibles. Mais, au fait, de quoi parle-t-on ? Car oui, cette impopularité est en partie due à une méconnaissance de ce genre.
Alors attrapez votre pistolaser (ou pas), c’est parti pour une première approche des RPG de science-fiction !

La SF, qu’est-ce que c’est ?

La science-fiction est un genre surtout littéraire et cinématographique qui imagine des histoires fictives en partant des connaissances scientifiques actuelles.
Ces histoires peuvent se situer dans le futur, le présent ou le passé et aussi bien sur Terre que sur d’autres planètes ou d’autres univers (mondes parallèles). La SF emprunte parfois des éléments au monde que nous connaissons, mais elle n’est pas « réaliste ». Attention, cela ne signifie pas qu’elle n’est pas cohérente, bien au contraire !
Ce genre explore de nombreux thèmes (les extra-terrestres, la robotique, les mutations, …) et se compose de plusieurs sous-genres (space-opera, cyberpunk, post-apocalyptique, etc).
Ok, mais en RPG du coup, ça donne quoi ?

Le post-apocalyptique

Jeu vidéo "Fall Out" : En 2161, alors que la civilisation a été dévastée par une guerre nucléaire, les survivants sortent de leurs abris anti-atomiques pour affronter le monde extérieur peuplé de créatures mutantes.

Jeu vidéo « Fall Out » : En 2161, alors que la civilisation a été dévastée par une guerre nucléaire, les survivants sortent de leurs abris anti-atomiques pour affronter le monde extérieur peuplé de créatures mutantes.

Les contextes post-apo se placent dans un monde contemporain du nôtre ou dans le futur, et généralement sur Terre. Mais une Terre ravagée ou mal en point : catastrophe naturelle, Apocalypse, guerre nucléaire et j’en passe, les causes sont variées. Le but est alors de s’adapter et survivre dans ce nouvel environnement, en reconstruisant la société ou en faisant face à des menaces. Ces-dernières peuvent être par exemple des zombies ; un jeu de rôle dans un contexte apocalyptique tire alors sur l’horrifique.
Un exemple de RPG post-apo inspiré du jeu vidéo Fallout, où le joueur évolue dans un futur ravagé par une guerre nucléaire.

Scénarios d’invasion extra-terrestre

Proche du post-apo, le thème de l’invasion alien situe aussi ses actions sur Terre, dans un monde souvent très proche de celui que nous connaissons. Là encore, il s’agit de s’adapter, voire de survivre, à la présence des envahisseurs. Plusieurs races aliens peuvent exister dans ces RPG, avec leurs caractéristiques propres (technologie, culture, langage, etc).
En jeu de rôle, ce sont par exemple des contextes inspirés de la série télé V : le joueur doit choisir entre se rallier aux envahisseurs ou lutter contre eux.

Série TV V Science Fiction

Série TV « V » : Un jour apparaissent dans le ciel et aux quatre coins du monde de gigantesque vaisseaux-spatiaux. Les extra-terrestres qui les habitent ressemblent aux humains et sont venus apporter leurs technologies, dans une optique de paix et de partage. Mais ce sont bien des envahisseurs qui se cachent sous ses apparences et la résistance terrienne s’organise pour les repousser. (NB : La série se déroule dans un monde contemporain.)

La mutation génétique.

Les RPG abordant ce thème se déroulent à une époque contemporaine de la nôtre ou dans un futur plus ou moins lointain. Ils tournent souvent autour de recherches scientifiques qui ont dotés certains humains de pouvoirs ou de capacités supplémentaires (télékinésie, force accrue, vision décuplée, etc). Parfois, ces mutants deviennent de véritables monstres qui sont rejetés ou combattus.
L’intérêt de ces jeux de rôle est d’offrir une alternative aux univers de supers-héros sans tomber dans le fantastique. C’est par exemple le cas des RPG dérivés de la sérié télé Alpha : les mutants doivent à la fois gérer leurs pouvoirs tout en les cachant au reste de la société.

Série TV "Alphas"

Série TV « Alphas » : Certains individus possèdent de nouvelles capacités hors du commun : ce sont les Alphas. A l’écart de la société, un petit groupe d’entre eux travaille pour une agence secrète du gouvernement américain. (NB : idem, monde contemporain.)

La robotique.

Le thème des robots se développe aussi bien sur Terre que sur d’autres mondes, et autant dans le futur que le présent.  Que l’Homme vive avec des êtres robotiques ou en soit lui-même devenu un, les RPG sur ce thème invitent souvent à réfléchir sur la place des robots dans la société.
Les robots peuvent être une possibilité de personnage parmi d’autres dans un contexte large (par exemple une planète fictive sur laquelle cohabitent humains, aliens et robots). C’est le cas des Méchas, d’imposantes armures robotisées qui renforcent le corps de l’Homme (elles apparaissent surtout dans les mangas et animes) : elles peuvent constituer un groupe à elles seules.
Au moins un forum RPG avait repris les enjeux de la série Real Humans 100% Humains : les robots sont devenus courants pour aider aux tâches quotidiennes, mais tous les humains n’acceptent pas ces nouveaux compagnons.

La thématique spatiale.

Elle rassemble tout ce qui a trait de près ou de loin à l’espace. Autres planètes, vaisseaux-spatiaux ou races aliens, les possibilités sont vastes. La plupart du temps, ces RPG se passent dans le futur, avec la présence des technologies évoluées.
Les contextes sont très variés et peuvent proposer aussi bien des missions d’exploration sur d’autres mondes que des guerres entre différentes races extra-terrestres. D’autres RPG spatiaux traiteront plus simplement de la colonisation humaine sur de nouvelles planètes. Certains de ces jeux de rôles empruntent notamment aux univers de Star Trek, Star Wars ou Albator.

Voyage spatio-temporel.

Le voyage spatio-temporel permet d’explorer divers époques et lieux grâce à une machine à voyager dans le temps. Il se recoupe souvent avec le thème spatial. Les RPG où les voyages spatio-temporels sont possibles proposent généralement plusieurs destinations, époques ou lieux, aussi bien dans le passé, le présent et le futur que sur Terre et d’autres mondes. Parfois, une seule époque est proposée : le passé, et il s’agit alors pour les voyageurs de s’y intégrer sans modifier le futur.
La série Doctor Who est le meilleur exemple d’inspiration de ce thème en RPG. De nombreuses époques sont visitables, tout comme les lieux (sur Terre et d’autres planètes) et le joueur peut croiser de multiples races aliens.

doctor who

Le Docteur est un Seigneur du Temps, un alien d’apparence humaine qui possède certaines capacités comme celle de se régénérer. A bord du TARDIS, sa machine à voyager dans le temps et l’espace, il traverse les époques et l’univers, souvent en compagnie de jeunes humaines qu’il rencontre sur Terre.

La dystopie.

La dystopie est le contraire d’une utopie : c’est un monde organisé autour d’une société conçue pour empêcher d’atteindre le bonheur. Parfois post-apocalyptique, ce monde oppressif impose beaucoup de contraintes aux personnages qui doivent lutter pour y vivre. C’est le cas dans les RPG développant des contextes comme ceux des livres Hunger Games et Divergente. Idem pour ceux s’inspirant du film Time Out : le temps est devenu une monnaie et le joueur évolue dans une société fortement hiérarchisée où ceux qui possèdent peu de temps sont rejetés en bas de l’échelle.

film time out

En 2070, le temps est devenu la nouvelle unité monétaire tandis que l’être humain a été modifié pour ne plus vieillir au-delà de ses 25 ans. A cet âge, un compteur implanté dans le bras s’active : chaque individu est crédité d’une année avant de mourir. Si le temps se gagne et s’échange, la société s’est fortement hiérarchisée : les riches possèdent des siècles de vie tandis que les pauvres n’ont que quelques jours d’existence en réserve.

D’après vous, pourquoi les RPG de science-fiction ne sont-ils pas plus appréciés ?

Voilà, l’introduction aux jeux de rôles de SF s’achève ici. La liste des thèmes abordés n’est pas exhaustive car la science-fiction est un genre bien plus large. Adaptée en RPG, elle se limite pourtant à quelques univers ou sujets appréciés. Il faut dire que la SF, quelle qu’elle soit, n’est pas des plus populaire et les RPG préfèrent miser sur le succès des univers connus en se servant de la narration transmédia.

Un avis sur la question ? N’hésitez pas à échanger avec moi dans vos commentaires !

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

Écrivons et jouons ensemble !

Mad

Mad (11 articles)

Mad écrit des trucs, rêvasse, a des idées et tient un blog avec un pote. Elle aime les ananas, l'art, ses amis, l'ambre, les abréviations, Asimov, les arbrisseaux, est agnostique, admin d'un forum RPG et fan d'Adam Ant. Pour la lettre B... Site web : http://fireflyserenity.forumactif.org/

 
Icone twitter
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

28 réponses à “Premier contact avec les RPG de science-fiction”

  1. Nangai Nangai dit :

    Bonjour,
    Je connaissais le film Time Out mais, je ne savais pas qu’il était adapté en RPG, ça doit être vraiment intéressant à jouer ^^
    J’ai une grande préférence pour les dystopies. Disons que le background est déjà bien développé et je ne sais pas, j’aime quand le temps est compté.. xD
    Après, c’est assez difficile à respecter comme univers, les morts doivent être fréquents et je ne sais pas trop comment ça se passe… Je me demande, il y a quelques morts au cours des RP’s ? (en général)
    En tout cas, l’article est plaisant. J’ai enfin pu distinguer le SF du fantastique ^^

    • Mad Mad dit :

      Hello !

      En fait, il existe pas mal de RPG, notamment de SF, qui adaptent des œuvres (livres, films ou séries télé) auxquelles on ne pense pas forcément. Comme « Time Out ». Et je suis d’accord, ça doit être sympathique et intéressant à jouer ! L’excitation de manquer de temps, et les intrigues que l’on peut imaginer dans cet univers !

      J’avais croisé plusieurs forums RPG reprenant ce film et côté morts il n’y avait pas l’air d’en avoir tant que ça. De manière générale, en jeu de rôle textuel, les morts sont assez peu fréquentes. Les joueurs ont rarement envie de sacrifier leur personnage (sauf départ du RPG, sadisme excessif ou cas exceptionnels. Je pense par exemple à « Doctor Who », où certains persos peuvent se régénérer après leur mort). Puis, pour en revenir à l’adaptation de « Time Out », l’imagination fait le reste. C’est là tout l’intérêt du RPG : contrer les problèmes en inventant les solutions. Un personnage manque de temps et va bientôt mourir ? Hop, quelques phrases plus tard il aura pu trouver un autre joueur pour lui en donner, l’aura gagné au jeu ou en aura volé. Est-ce que ça respecte à la lettre l’univers du film par contre, c’est laissé à l’appréciation de chacun. Mais on peut supposer que ce sont surtout des PNJ qui meurent (des personnages qui ne sont pas directement jouer par quelqu’un, mais qui apparaissent au cours de l’histoire. Un peu comme des figurants à l’arrière plan).

      C’est cool si l’article aide à y voir plus clair côté SF : il est fait pour ! Il y a beaucoup de personnes qui amalgament SF et fantastique (sans parler de fantastique et fantasy), alors que ces genres sont différents. C’est peut-être aussi pour ça que la SF n’est pas trop populaire, à la mélanger au fantastique…

  2. Oh mon dieu, cet article est merveilleux, je t’aime ! Dommage que tu n’aies pas plutôt parlé d’Isaac Asimov et de sa série sur les Robots pour l’intégration des robots parmi la société humaine, au lieu d’une série télé. Je veux dire, des tonnes de nouvelles et romans qui traitent de la seule évolution de l’intégration des robots dans la société humaine, c’est quand même une référence en or *fangirl*.

    A part ça, j’ai adoré cet article, et je me posais une question, les RPG spatiaux, on n’appelle pas ça du Space Opera ?

    Je suis de ton avis, beaucoup de joueurs ont tendance à prendre la science fiction pour une sorte de dérive du fantastique alors que, à mes yeux, c’est quand même assez évident. Sans oublier le fait que ceux qui tiennent des RP sur le sujet n’ont pas toujours l’air de savoir ce qu’ils font et se contentent de reprendre les thèmes de séries à la mode.

    C’est dommage, parce qu’il y a quelques années, je connaissais deux trois forums RPG Space Opera absolument dantesques (dont le nom m’échappe pile en ce moment, évidemment) et qui avaient pas mal de succès. Et ils s’accompagnaient de bases de données très fournies et collaboratives qui étaient un véritable plaisir à lire.

    • Mad Mad dit :

      Merci !
      Tout à fait, pour le thème des robots, Asimov est un incontournable ! Pourquoi alors ne l’ai-je pas cité ? Deux raisons toutes bêtes : d’abord, je ne l’ai jamais encore vu adapté en RPG et vu l’œuvre, il y aurait de quoi faire (si quelqu’un se lance ou trouve un RPG, qu’il me prévienne!) ; ensuite, c’est que la série télé, de part le fait même d’être une série télé -et que la saison 2 passe en ce moment sur Arte- est peut-être plus connue. Et ça permettait aussi de renvoyer à un autre article. x)

      Oui effectivement, ça s’appelle du Space Opera et j’aurai pu mettre le terme.

      Pour moi aussi, la différence SF-Fantastique semble évidente. Je pense que les personnes qui amalgament les deux genres n’ont juste pas pris le temps de chercher de quoi il en retourne vraiment. Après tout, il n’y a pas besoin de connaître la définition de la SF pour reprendre une série à la mode, comme tu le dis. Ce qui est dommage, parce que je suppose que ça doit se ressentir dans le RPG du coup, puis ça n’aide pas à faire connaître la science-fiction. Du moins pas comme il faut.
      Heureusement qu’il existe quelques bons RPG de SF ! Si les noms des forums Space Opera te reviennent, je suis preneuse. 🙂

      • Si tu connais de bons forums de SF, je suis curieuse de savoir ce que tu as sous le coude ! Je pensais à Vivenef (fermé depuis très longtemps, mais toujours en ligne aujourd’hui) et un forum appelé Uros 23 (également fermé). Pas de stars et de paillettes, soit dit en passant, un genre de charte graphique que j’aimerais bien retrouver aujourd’hui parce que pour moi, ça serait un bon signe.

        • Mad Mad dit :

          Dommage que Vivenef soit fermé, il semblait sympathique.
          Ne faisant pas du RPG depuis excessivement longtemps, ce que je trouve bon est à relativiser, mais je pensais notamment à « The Silence Has Fallen », sur « Doctor Who », mais qui semble un peu dépérir ; et « More Than Human » sur lequel je ne suis pas, mais qui me parait assez bon.

  3. Eden Memories Eden Memories dit :

    Je pense que tout dépend du genre, les post-apo avec des zombies sont à la mode, ou bien les dystropie sont aussi à la mode, merci Hunger Game. C’est sûr que les Space Opera c’est plus compliqué mais Star Wars en jeu de rôle c’est du space opera en quelque sorte.
    En tout cas c’est un bel article.

    • Mad Mad dit :

      « Star Wars », c’est complétement du Space Opera. Mais oui, c’est vrai que certains thèmes sont plus appréciés parce qu’ils surfent sur la mode du moment, comme les dystopies. Pour les zombies, il y a aussi le fait que c’est facilement abordable : tuer des morts-vivants dans un monde contemporain du nôtre ne demande pas d’avoir des notions de géopolitique. x) Les RPG comme « Star Wars » par exemple, en comparaison, demandent un effort de la part du joueur pour se plonger dans l’univers.
      J’écrirai peut-être quelque chose là-dessus d’ailleurs, sur ce qui fait que certains thèmes de SF sont plus populaires que d’autres.
      Et merci ! 🙂

      • moodytryme moodytryme dit :

         » J’écrirai peut-être quelque chose là-dessus d’ailleurs, sur ce qui fait que certains thèmes de SF sont plus populaires que d’autres. »
        Et on a hâte de lire ça 😉

  4. Avatar Ghost dit :

    Je ne sais pas pourquoi la SF n’attire pas, plus dans l’air du temps? Allez savoir.
    J’ai crée un forum Space Fantasy (Space Opera, un soupçon de Sci-Fi et un peu de Fantasy) et depuis 5 ans ça vivote et n’attire que les fan du genre, pas le reste. La peur de l’inconnu? Mais il ne faut pas avoir peur, c’est un univers au multiple possibilité et avec l’aide de l’admin et des joueurs, on peut plonger dedans et rêver aux étoiles sans problêmes.
    Il faut savoir sortir des sentiers battus et se lancer avec un peu d’aide et d’encouragement.

    • Mad Mad dit :

      Hello !

      Je pense que, malheureusement, la SF n’a jamais été des plus populaire. Aux jours d’aujourd’hui, sorti des blockbusters, ce n’est pas un genre qui intéresse beaucoup. Il y a encore des œuvres de science-fiction qui se créent, de différentes façons (livres, séries, RPG, etc), et heureusement ! mais en comparaison, le fantastique par exemple est nettement plus présent.

      C’est peut-être la peur de l’inconnu oui, ou la peur que ce soit trop compliqué. La SF est souvent associée, pas toujours à raison, à des technologies aux noms imprononçables servant à faire des phrases complexes (« Le champ de gravité est hors ligne, il faudrait dériver le flux de tachyons et inverser la polarité ! » Ahem. xD). Entres autres. Alors que non, certaines œuvres de science-fiction sont accessibles.

      Et je suis tout à fait d’accord, en RPG c’est bien de sortir des sentiers battus et de découvrir d’autres univers ! D’autant que, comme tu le dis, dans un RPG on est pas seul : admins et autres joueurs sont là pour aider. 🙂

      Mais comme dit dans les commentaires précédents, je pensais écrire une sorte de suite à cet article, pour parler de cette impopularité de la SF. Faudrait que je me re-penche dessus. x)

  5. Avatar Loupe dit :

    Bonjour,
    Je voulais faire part de mon bref avis sur l’article que j’ai trouvé fort intéressant et bien détaillé.
    Je détiens moi-même (actuellement) un forum RPG SF (post-apocalptique) qui a son propre contexte original (donc inventé) et je peux vous dire que c’est difficile de se faire démarquer.

    Déjà le forum a énormément de détails (comme il ne sort pas d’une oeuvre originale, le joueur doit faire beaucoup d’efforts pour s’embarquer dans l’univers).
    On m’a souvent complimenté (les joueurs du forum) pour le background construit autour du contexte mais j’ai la réelle impression que la plupart du temps les joueurs, qui sont plus habitués au fantastique (et a leur propre background parfois bien chargé), ont réellement du mal de passer à des contextes fantastiques chargés à ceux du SF (moins nombreux et tout aussi chargés pour la majorité).
    En général les invités et les partenaires me disent qu’ils lorgnent mon forum sans jamais vraiment s’inscrire véritablement. Alors je me pose cette question (après avoir autant travaillé le forum avec les membres pour continuer de l’agrandir) : que leur faut-il de plus ? Ont-ils en effet peur de se lancer das quelque chose d’inconnu comme vous l’avez si bien dit ? Ou est-ce que la SF n’est pas attractive / « à la mode » ?

    De ce fait, j’ai lancé plusieurs sujets explicatifs et qui résument en simplicité en embarquant doucement les joueurs moins expérimentés et non-habitués à de tels contextes.
    Je me demande si ça sera suffisant. Il y a t-il d’autres fondateur(rice)s dans la même situation que moi ?

    Merci pour vos témoignages je me sens en tout cas moins découragée puisque je ne suis pas seule !

  6. Mad Mad dit :

    Hello!

    Merci d’avoir lu mon article, de l’avoir apprécié et de partager ton avis. 🙂
    Moi-même admin d’un forum RPG de SF, je constate exactement la même chose : les invités et partenaires trouvent le contexte original, travaillé, sympa, mais au final peu tentent l’expérience. Mon forum reprend une série (que nous développons librement) et les annexes sont là pour éclairer cet univers. Et, comme toi, nous avons fait des résumés et des sujets simplifiés en expliquant un peu partout que non, ce n’est pas si compliqué que ça en à l’air et qu’il n’y a pas besoin d’être un pro de la SF ou quoi que ce soit pour s’amuser avec nous. Mais ça ne change pas grand chose…

    Je pense vraiment que c’est une question de mode et de peur.
    De mode parce que certains RPG de science-fiction marchent très bien, surtout quand ils reprennent une série/film à la mode justement (ou moins à la mode mais ultra connu).
    Et de peur de se lancer dans un univers éloigné du nôtre ou de ceux réalistes. C’est sûr que la science-fiction demande un travail d’imagination. Comme les autres genres j’ai envie de dire, mais le fantastique, par exemple, ça semble plus simple à aborder car plus ancré dans la vie quotidienne finalement. Même sans connaître des œuvres en rapport, qui n’a jamais entendu parlé de loups-garous, de troll, de vampires, etc..?

    Après je pense aussi qu’il y a une part de volonté et d’aventure chez les joueurs qui se lancent dans un RPG de science-fiction. Je vois sur mon forum, nous avons un membre qui n’est pas un fan inconditionnel de SF, qui ne connait pas du tout la série dont on s’inspire et qui, pourtant, s’est plongé dans notre univers et s’y amuse beaucoup depuis plus de six mois !

    Je crois qu’il n’y a rien à faire de spécial en fait. Les joueurs qui ont vraiment envie de jouer dans ton contexte s’inscriront. Et il y a toujours des fans de SF !

    C’est quoi ton RPG, par curiosité ? (si tu veux bien le donner)

  7. darkbaron darkbaron dit :

    Au pire, j’ai envie de dire que si les gens ont peur de trop lâcher le fantastique, on peut tenter un univers « hybride » comme Shadowrun. C’est un mélange de cyberpunk (implants cybernétiques, matrice, méga-corporations détenant tout le pouvoir) et de Fantasy (magie, races habituelles de la Fantasy avec elfes, nains, orcs, trolls, dragons, etc).

    On aime ou on n’aime pas, certains appréciant l’univers original et d’autres trouvant qu’il n’y a rien d’original à mélanger deux univers n’ayant rien à voir et que le résultat est indigeste. Il me semble que c’est d’ailleurs l’avis de William Gibson lui-même, le père du cyberpunk. De mon côté, j’aime.

    Dans tous les cas, je trouve que ce mélange fait justement un bon compromis : vous voulez jouer un troll shaman, un magicien orc, un nain spécialiste de la matrice ou un guerrier elfe bardé d’implants ? C’est possible !

  8. Avatar Loupe dit :

    Oui je te comprends parfaitement. Je trouve ça dommage que les personnes ayant envie d’aventure préfèrent le fantastique alors qu’on peut retrouver la même chose au sein d’un RPG SF. Les gens associe trop souvent fantastique et aventure je pense :/

    Je ne sais pas si c’est en mon droit de lâcher le lien de mon forum, haha, mais au pire ne vous gênez pas à supprimer le lien.
    Voici le lien de mon forum : dc-01-offi.forums-actifs.com/

    A bientôt !

  9. Mad Mad dit :

    Hello darkbaron & Loupe et désolée de vous répondre si tardivement.

    Je ne connais pas bien les mélange d’univers comme Shadowrun, mais le concept est intéressant. J’avais déjà croisé des RPG space-fantasy d’ailleurs.
    Après oui, comme tu dis darkbaron, on aime ou on n’aime pas et c’est ce qu’il y a de bien dans le RPG : il y en a pour tout les goûts !
    Mais selon moi ces univers tient plus de la fantasy que de la science-fiction. Enfin c’est une autre histoire et comme la SF, je pense qu’ils souffrent d’un certains manque de popularité.

    Merci pour ton lien Loupe ! Comme c’est moi qui l’ai demandé, c’est moi qui me ferai taper sur les doigts si jamais ça pose soucis. x)
    J’ai commencé à regarder ton forum et il à l’air très bien fait avec un contexte vraiment complet, bravo, j’admire !
    Quant au côté « aventure » d’un RPG, peut-être que les joueurs l’associent plus facilement au fantastique, en effet. Je dirais même plus à la fantasy en fait, mais il faudrait se pencher sur la question !

  10. Avatar Lame dit :

    Le site Thiase publie périodiquement des statistiques sur les rôlistes. J’invite chacun à consulter le sondage sur les genres (http://www.le-thiase.fr/wp-content/uploads/genres.jpg)

    On constate que le médiéval fantastique, la Fantasy l’horreur prévalent sur le cyberpunk et le Space opera mais que ces derniers font bonne figure face aux western, aux médieval, à l’historique et même au contemporain. On constate aussi que la plupart de votant sont avant tout intéressé par la rédaction de scénario et sont de lecteurs Casus Belli (qui prévilégie le médfan donjoneux).

    Je pense que les joueurs sont avant tout intéressés par des univers faciles à présenter, offrant des facilités pour la rédaction des scénarios, permettant la création de personnage, règles simples, facilités de conception de scénarios, publication régulière de scénarios par l’éditeur et Casus Belli. On notera que les jdr qui répondent/ont répondu au mieux à cette définition sont AD&D Forgotten Realms, l’Appel de Cthulhu et Star Wars D6. Pour la SF, quel est le jdr le plus populaire après Star Wars D6: Fading suns. Quel est le jdr SF le plus populaire dans le « D20 Fandom Empire »: Babylone V qui utilise un système de jeu plus simple et équilibré que celui dont il est extrapolé.

    Vu le succès des différentes adaptations d’univers SF populaire au moins dans les premiers mois, il semble évident que le problème ne vient pas des différents genres SF mais des perspectives scénaristiques: ce qui permet de jouer plein de scénars plaît et beaucoup d’espoirs des amateurs de SF ont été finalement déçu.

  11. Mad Mad dit :

    Hello Lame !

    Merci pour la page de statistiques, c’est plutôt intéressant. Et, d’après ce que j’ai compris, elles se fondent sur le Jeu de Rôle sur table, non ?
    C’est là que je me rends compte que pour cet article j’avais en fond de pensée les RPG que moi je connais et pratique le plus, à savoir ceux textuels (sur forums, Twitter, Facebook, etc) et pas tant les JdR « traditionnels » si je puis-dire.
    En soit, ça ne change rien à la présentation des différents sous-genres de la science-fiction. Mais c’est vrai que le JdR papier est plus enclin aux univers de SF, comme le montre ces statistiques.
    Du coup, la problématique de la popularité de ce genre est différente je pense, selon qu’il s’agit d’un jeu de rôle sur table ou d’un jeu de rôle textuel. Un article sur la question de la popularité de la SF va paraître sur ce blog, mais pareil que pour celui-ci, ce sont plutôt les RPG textuels qui servent de toile de fond que les JdR papier.
    En tout cas, ce serait à traiter et j’aime beaucoup ta remarque sur le fait que dans les JdR sur table ce sont les possibilités scénaristiques qui ont de l’influence sur la popularité.

  12. Avatar Lame dit :

    Ave Mad,

    Je suis un fan de jdr sur table et je me qualifierais de néophyte pour le jdr textuel.

    J’ai toujours pensé que les tablistes et les textualistes pratiquaient les mêmes jeux de manières différentes.

    D’ailleurs, je serais heureux de lire un jdr cyberpunk ou space opera conçu par des textualistes spécifiquement pour leur communauté.

  13. darkbaron darkbaron dit :

    Il n’y a pas vraiment de conception de jeu à proprement parler dans le JDR textuel, dans le sens où les règles y sont très rares. Il peut y avoir des règles, avec un système d’expérience ou que sais-je, mais ce n’est pas le cas de la majorité.

    Ce qui fait office de « livre de jeu », c’est toute la partie « histoire » et « annexes ».

  14. Mad Mad dit :

    Hello Lame (et darkbaron)!

    C’est marrant, pour moi c’est le contraire : je suis très fan du textuel et n’ai fait que peu de JdR sur table. Mais j’aime bien les deux !
    Enfin passons et je plussoie darkbaron sur le RPG écrit qui n’a quasiment jamais de règles comme on peut en trouver dans le JdR sur table.

    Après oui, tablistes et les textualistes, comme tu dis, ont certains types de jeux en commun, mais dans le RPG textuel la grande majorité des univers sont réalistes contemporains. Il y a aussi beaucoup de RPG Harry Potter et fantastiques. Pour le reste, les RPG de science-fiction, historiques, horreur, etc, sont globalement en minorité, voire quasi-inexistant pour certains (des RPG western, j’en ai croisé deux, sur forums, morts depuis…).

    Si tu veux voir un peu à quoi ressemble du space-opera en RPG textuel sur forums, je peux te renvoyer au mien (le lien est dans l’encart de présentation au bas de l’article), inspiré de Firefly RPG (qui existe aussi en JdR papier au passage!). Tu peux aussi chercher « forum RPG Star Wars/Stargate » sur le web, tu devrais en trouver facilement vu qu’il en existe pas mal. Sinon je peux te passer quelques adresses.
    Et pour un RPG textuel cyberpunk, malheureusement je n’en connais pas. J’ai un forum RPG inspiré steampunk en réserve sinon.

    Cette réunion de rôlistes textes et tables est bien intéressante en tout cas !

  15. Avatar Lame dit :

    J’ai l’intuition qu’il y a un lien entre les règles et la désaffection pour la SF chez les textualistes.

    Est-ce que des règles comme celles des jdra « Virus Galactique » ou « Speederpunk » conviennent pour gérer les combats spatiaux et la cybernétique dans un jdr textuel?
    (cfr Akromag: https://sites.google.com/site/akromag49/1-page-1-jdr-1).

  16. Mad Mad dit :

    Peut-être qu’il y a un lien oui, je ne sais pas. De ce que j’observe et connais, les deux modes de jeu -texte et sur table- n’ont pas tout à fait le même but aussi. Dans les deux cas il s’agit de faire vivre des aventures à son personnage, mais dans le RPG textuel la part d’écriture littéraire est souvent assez forte. C’est presque écrire des histoires à plusieurs mains, d’où l’absence de règles. Du coup, les RPG textuels de SF ne font pas vraiment exception. Et dans la communauté des rôlistes textes, c’est assez rare finalement de trouver des joueurs qui demandent des règles, des lancers de dés, des caractéristiques pour leurs personnages, etc… Mais ça existe !
    Je pense qu’il faut garder ça à l’esprit, que même si à l’écrit ou sur table c’est du JdR, les pratiques et envies des joueurs sont différentes. Et que les rôlistes textuels ne connaissent pas forcément le JdR sur table et vice-versa.

    Mais sinon oui, si la plateforme de JdR texte permet le lancer de dés (et même si elle ne le permet pas, je pense qu’il y a moyen de se débrouiller), des règles comme celles que tu cites peuvent convenir. Après ce qu’il faut voir, c’est si les joueurs veulent les utiliser. Ce que je veux dire, c’est que pour un combat spatial, par exemple, les rpgites textes vont plutôt se mettre d’accord entre eux sur le déroulement du combat que de laisser le hasard des dés décider. Ça parait sûrement bizarre pour les rôlistes sur table, mais à l’écrit le truc c’est surtout d’écrire soit-même l’histoire et non pas de la voir se créer d’elle-même via des règles et des dés. Tu vois ce que je veux dire ?

    Enfin encore une fois, je parle de ce que j’ai observé et de ce que je connais, mais il existe des forums de RPG écrit, notamment, qui ont des systèmes de lancers de dés, de caractéristiques pour les personnages, etc. En général, ils n’attirent que très peu de joueurs…

    En tout cas c’est enrichissant de discuter avec toi et merci pour le lien ! (je ne connaissais pas ces JdR d’une page et ça donne des idées!)

  17. Avatar Lame dit :

    @Mad

    La gestion des combats spatiaux que tu décris n’est pas si bizarre que cela parce que cela fait penser me fait penser aux adeptes de Wushu.

    Ce sont des « altertablistes » pourrait-on dire qui me semble fortement influencé par le narrativisme. Par exemple, ils pourraient volontiers jouer une partie médfan en décidant par avance que le Paladin mourra, tel un samouraï, pour en sauver beaucoup ou quelque chose dans le genre.

    Pour les jdr de space opera, si c’est comme cela que vous gérez, essayez donc Star Marx (http://www.fleursdemeninge.org/index.php?option=com_content&view=article&id=84:star-marx&catid=45:le-soviet-des-etoiles-et-les-parazitnyi&Itemid=79 et http://www.forum.reves-d-ailleurs.eu/viewforum.php?f=12) ou Star Drakkar (http://www.shamzam.net/blog/downloads/star-drakkar/). Je me demandes d’ailleurs sit u n’avais pas fait un BD qui pouvait server d’inspi à Star Marx ?

    Ces jdra ne sont pas très « classiques » mais ils sont parfaits pour des gens qui veulent écrire une histoire même si cela ressemblera sans doute plus à un épisode des « Décalé du Cosmos » ou de « South Park » qu’à un grand encart Star Wars de Casus Belli.

  18. Mad Mad dit :

    Salut Lame !

    Je ne connais pas Wushu, mais je vois ce que tu veux dire. Et oui, c’est un peu ça dans le RPG écrit.

    Un grand merci pour ces jeux ! J’ai regardé rapidement, mais c’est le genre de JdR que j’adore. Star Drakkar a l’air excellent ! Je vais essayer de trouver quelques rôlistes pour y jouer (j’ai plus de rpgistes textualistes que des rôlistes sur table dans mes amis…)
    Star Marx semble assez énorme aussi !
    Hum, BD ?!

    C’est pas grave si ces jeux ne sont pas très « classiques » : je suis une adepte de la nouveauté !

    Encore merci ! 😀

  19. Avatar Lame dit :

    Pour la BD, je me rend compte qu’il y a confusion.

    En fait, je parlais de la BD Déracinés (http://www.sden.org/forums/viewtopic.php?f=20&t=43926) mais c’était une oeuvre de Gelweo.

    Je me suis dit à l’époque qu’elle pourrait servir d’inspi pour Star Marx.

  20. Mad Mad dit :

    T’inquiètes, y’a pas de mal.:)

    Je met le lien de côté !

  21. Avatar MrHibou dit :

    Je ne suis que JDR sur table pour ma part.
    « les RPG de science-fiction ne sont-ils pas plus appréciés ? » pas sûr que ce soit si vrai en fait. C’est il y a une grosse base med-fan dans le monde du JdR, mais regardons ShadowRun par exemple, il reprend cette base MedFan (avec les races de personnages de ces univers) et y allie une belle vision dystopique/anticipation de notre monde.
    Perso, je masterise en ce moment sur Outer Space de Yno Combrexelle, et on s’éclate bien. Pour moi, c’est un réel plaisir de faire du space opéra, orienté hard-science, c’est pas facile, mais palpitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Destination Hogwarts
  • Les Chutes de Rozan
  • Eternal Lust
  • Kerlaft le rôliste
  • Adie – Créajeunes
  • Chercher un Avatar WTF
  • Le Blog du RPG
  • GraphicObsession
  • Labo de l'Edition
  • L'Ivre Book
  • Entrance Icons
  • Opale Rôliste
  • Akilajo Graphic
  • Obsession 27
  • Mademoiselle Cordelia
  • Pub RPG Design
  • Roleplay And Sarcasm
  • Draftquest
  • Chroniques d'une RPGiste
  • Sawen
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky