Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

-5% Chez notre partenaire Pelopia Enlève Adblock pour soutenir Infinite RPG

La portée éducative du jeu de rôle écrit

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Le jeu de rôle, c’est avant tout un échange entre deux joueurs ou plus. Cet échange est complexe car il lie la créativité et une certaine conformité : créer tout en utilisant un langage commun entre tous les participants du jeu de rôle. C’est en partant de ce postulat que j’ai commencé à m’interroger sur la portée éducative du jeu de rôle écrit, tous supports confondus.

© Flickr – Kevin Dooley

Jeu de rôle textuel et maniaques de l’orthographe

D’un point de vue purement langagier, le jeu de rôle permet, selon moi, d’améliorer le travail de la langue car il incite le joueur à écrire de façon à se faire comprendre. Il est clair que si l’on n’est pas capable de se faire comprendre, le jeu s’en trouvera altéré, sans compter qu’il n’est pas agréable d’avoir à déchiffrer une réponse pour y répondre convenablement.

Par expérience, le plus gros coup de fouet que j’ai eu concernant mon niveau de langue, ça été lorsque que j’ai dû reprendre ma première fiche de présentation à cause de mon orthographe. Après avoir retrouvé ladite fiche originale je me suis rendue compte que la reprise était en effet bien essentielle ! Je n’ai pas cessé depuis de travailler ma façon d’écrire pour me faire comprendre des autres.

Néanmoins, il y a des RPG qui demandent un niveau de langue minimum et d’autres non, ce qui fait que cet aspect reste à nuancer et est très relatif. Si certains joueurs n’ont pas de soucis avec les fautes d’orthographe, d’autres seront pointilleux, de même que des administrateurs encouragent ou non un niveau de langue élevé sur leur RPG. Mais surtout, le jeu de rôle reste avant tout … un jeu ! Ainsi, si l’on peut trouver tout et son contraire en matière de niveau de langue dans le jeu de rôle, l’important reste avant tout de s’amuser. Une bonne maîtrise de la langue française peut contribuer au plaisir de jeu dans la mesure où elle facilitera celui-ci, tant dans la “qualité” linguistique (grammaire, orthographe) que dans la facilité de compréhension.

L’idée que le jeu de rôle puisse servir de support « ludique » concernant la langue peut sembler idéaliste mais pas impossible : j’en ai fait l’expérience et je pense qu’un certain nombre de rôlistes pourraient en dire de même.

© Flickr – Kevin Dooley

Un tremplin pour l’imagination ?

Le jeu de rôle rassemble plusieurs aspects qui permettent de stimuler l’imagination. D’abord le contexte d’un JDR, qu’il soit dérivé d’une œuvre déjà existante ou totalement original, permet de placer le joueur dans un univers auquel il doit s’adapter et il me semble que la contrainte permet de stimuler la créativité chez l’artiste en général. Ensuite l’aspect communautaire qui est à la base du jeu de rôle, avec un jeu en tour par tour qui met en place une écriture collaborative, un processus de création commun qui incite le joueur à appréhender l’imagination d’un point de vue différent tout en stimulant son écriture.

sondage2

C’est là que le problème de l’adaptation du jeu de rôle à des fins éducatives devient intéressant. En effet, après avoir réalisé un petit sondage parmi la communauté d’Infinite RPG ainsi que parmi des groupes sur Facebook, je me suis rendue compte que la majorité des sondés avaient commencé le jeu de rôle écrit (tous supports confondus) avant quinze ans : c’est une activité qui attire les jeunes (mais pas que, entendons-nous bien). Par son aspect interactif et virtuel, le jeu de rôle écrit peut permettre à des jeunes de créer, de laisser libre court à leur imagination en bénéficiant d’une communauté réputée pour être conviviale. Mais au-delà de cela, le jeu de rôle écrit a un réel potentiel pédagogique dans la mesure où il est propulsé par un support qui fait partie intégrante de la vie des jeunes générations actuelles : internet.

L’action menée par des professeurs de CM1/CM2 pour réaliser des « Twittcontes » en est la preuve. Les élèves, encadrés par les professeurs, réécrivent et s’approprient des contes traditionnels via comptes Twitter interposés. La ressemblance avec le jeu de rôle est frappante, non ? Derrière ces tweets de 140 caractères, il y a un travail de syntaxe réalisé par les élèves avec l’aide des professeurs. C’est une façon ludique et intelligente d’appréhender un média constamment en développement pour les jeunes qui pourraient y voir uniquement un outil de communication basique.

tweetconte

En terme d’éducation, le jeu de rôle a un potentiel réel. La question reste : comment l’adapter ? Nous venons de voir l’adaptation via Twitter, mais on peut parfaitement imaginer un professeur mener un projet en lien avec un genre littéraire sur une plateforme de jeu de rôle, quelle qu’elle soit !

Imaginons qu’un professeur utilise RP Now : ce support permettrait aux élèves de s’essayer à l’écriture d’un roman, incarnant chacun un personnage. On peut aller aussi au plus simple en faisant collaborer des élèves dans l’écriture d’une pièce, leur donnant à chacun un rôle à écrire et interpréter. Le professeur aura la possibilité d’intervenir dans ces activités en prenant la voix du narrateur.
Les moyens de rassembler des élèves autour de l’écriture me semblent assez multiples grâce au jeu de rôle écrit, que ce soit entre la diversité des plateformes ou le champ de possibilités qui n’a pour seule limite que l’imagination des élèves et des professeurs.

« La vraie preuve d’intelligence n’est pas la connaissance mais l’imagination » – Albert Einstein © Flickr

Une approche du métier d’écrivain

Faire du jeu de rôle écrit permet aussi, selon moi, de façonner son style tout en offrant un premier aperçu du travail d’écrivain. En effet, on apprend à créer un personnage (son caractère, sa façon d’être ou de parler…), à le faire évoluer et à le faire interagir avec d’autres personnages. Cela peut paraître simple à première vue, mais il n’est pas toujours évident de rester fidèle au personnage que l’on a créé dans un jeu de rôle, surtout lorsque l’on joue avec d’autres personnes car elles ont une vision personnelle de notre personnage. C’est en cela que le jeu de rôle est, selon moi, un tremplin intéressant vers le métier d’écrivain. Je ne dis pas qu’il peut constituer seul un apprentissage sérieux à ce métier, mais il reste une très bonne approche. Le jeu de rôle est aussi considéré comme de l’écriture collaborative, et peut-être un moyen de rencontrer des personnes avec qui se lancer dans l’écriture d’un roman à plusieurs mains !

Apprendre en s’amusant

Par bien des aspects, le jeu de rôle écrit pourrait être adapté comme support éducatif : les nombreuses possibilités créatives, la diversité des supports, un moment d’échange basé sur l’imagination et la communication … Comme on l’a vu avec les Twittcontes, il est possible de toucher les plus jeunes en les initiant au jeu de rôle écrit pour les pousser à canaliser leur imagination dans un processus créatif qui implique une réflexion sur la langue française. Le jeu de rôle reste avant tout un jeu, et c’est ce qui ferait selon moi sa force s’il était utilisé à des fins pédagogiques. Apprendre c’est aussi savoir s’amuser, et le JDR permet de faire les deux à la fois.

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à donner votre avis en commentant, mais aussi en participant au sondage.

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

La plateforme RPG est en ligne : Viens tester !

shadowscriptorem (10 articles)

Rôliste depuis plus six ans et future étudiante en prépa ingénieur marine, Shadowscriptorem (ou Justine) tient aussi un blog à ses heures perdues où elle parle dans un langage discutable de bouquins, de films et de plein d'autres choses ... Site web : https://shadowscriptorem.wordpress.com/

 
Icone Facebook Icone Infinite RPG Icone twitter
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

3 réponses à “La portée éducative du jeu de rôle écrit”

  1. Wex dit :

    Intéressant de voir ce qui se fait déjà en terme d’initiation (Twitter). J’avoue que j’étais dans le flou de ce côté-là. A mon avis, il est même important d’introduire les jeunes au JdR par forum. Ça me fait toujours flipper quand je me dit que certains peuvent commencer le JdR sur un forum un peu craignos ou avec une mauvaise communauté et qu’il en retireront un mauvais souvenir ou, pire : une mauvaise influence. Parce que, oui, le RP, ça peut aussi être un moyen d’apprendre la civilité sur le net.

  2. Hello Wex ! D’abord merci de ton commentaire, qui selon moi, est aussi valable pour toutes les plateformes de JDR. Je crois qu’on peut trouver des jdrs « un peu craignos » sur n’importe quelle plateforme. Et je suis d’accord avec toi quant à la civilité. C’est en faisant du rp et en participant à la vie des forums que j’ai appris à m’exprimer sur le net, à écouter et à être respectueuse des autres dans des espaces communautaires virtuels comme les forums.

  3. Sun dit :

    En parlant de l’apprentissage autodidacte, mais aussi de ceux qui écrivent justement pour plaisir, et que surtout n’appartiennent pas à la communauté francophone, participer sur un forum de rol c’est un bonne expérience de belles rencontres et une excellente occasion pour améliorer dans la langue étrangère. Certes, au début c’est un peu intimidante j’avoue, mais il y a toujours de jouers aimables. Il faudra que je teste aussi d’autres plateformes comme twitter, tu as titillé ma curiosité 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Festival Les Mondes d'Elor
  • Les Chutes de Rozan
  • Sawen
  • Eternal Lust
  • Draftquest
  • Adie – Créajeunes
  • Roleplay And Sarcasm
  • Pub RPG Design
  • Labo de l'Edition
  • Chercher un Avatar WTF
  • Le Blog du RPG
  • Mademoiselle Cordelia
  • Chroniques d'une RPGiste
  • Opale Rôliste
  • Kerlaft le rôliste
  • Destination Hogwarts
  • Akilajo Graphic
  • L'Ivre Book
  • Entrance Icons
  • GraphicObsession
  • Obsession 27
  • Festival des Mondes de l'Imaginaire
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky