Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

-5% Chez notre partenaire Pelopia Enlève Adblock pour soutenir Infinite RPG

Joue ton perso !

Doublure Stylo
 
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

« Joue ton perso », c’est le conseil que j’ai envie de donner. Si j’étais légitime en matière de création de personnage, c’est même le seul conseil que je donnerais à un rôliste débutant.

Créer un perso, une course d’endurance ?

alexa-clark-check

© Flickr Creative Commons « Check » – Alexa Clark

Quand je lis des tutoriels pour construire un personnage de RPG, arguant qu’il faut assurément l’affubler d’un passé détaillé et d’un caractère précis, ou prodiguant moult conseils pour remplir des « fiches personnage« , je bondis. Si jouer demande une préparation aussi fastidieuse, les novices doivent penser que rédiger un RP relève du mémoire universitaire !

Je suis d’avis, puisque c’est ce que j’ai fait, que l’essentiel, c’est d’avoir une vague idée de ce qu’on a envie de jouer et… de se lancer ! De la même manière que c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en jouant son rôle qu’on devient rôliste. L’énergie dépensée à décrire son personnage de façon détaillée, à lui inventer un riche passé et à remplir sa fiche, c’est de l’énergie gaspillée qui aurait été bien mieux dépensée dans le cadre d’une situation RP.

Plutôt une promenade de santé.

Vous avez :

  • une ébauche de personnage,
  • deux ou trois traits de caractère dominants
  • et aucune idée de ce qu’il était ou a fait avant ?

Vous avez pile ce qu’il faut pour vous lancer dans le RolePlay.

Vous aurez bien le temps, au fil de ses aventures, de développer la psychologie de votre personnage, de décider s’il a une cicatrice sur le nez ou un tic avec sa mèche de cheveux. Vous aurez également tout le loisir d’inventer un passé à votre créature et vous trouverez à coup sûr, le moment venu, des occasions de le raconter. Très vite, vous réaliserez que vous avez largement de quoi remplir trois fois cette satanée fiche.

En plus de vous permettre de faire rapidement vos premiers pas dans le RolePlay et l’univers que vous avez choisi, ne pas trop peaufiner votre personnage vous offre une grande marge de manoeuvre dans votre façon de jouer, vous laissant toutes les portes ouvertes et du temps pour vous décider. Vous gardez même la possibilité de changer de direction en cours de route et de modifier le parcours que vous aviez envisagé lors de la création de votre personnage, ce qui est beaucoup plus délicat si vous avez déjà gravé son chemin dans le marbre de “la fiche descriptive”.

Un exemple : le parcours de mon personnage.

Quand j’ai créé Pincemi, mon personnage sur Bouzouks.net, elle pouvait se résumer plus ou moins en trois mots : blonde, belle et bonne. Avec ce que ça implique de superficialité et de frivolité. Aujourd’hui, je peux faire son portrait alphabétique sans manquer une seule lettre.

C’est à force de jouer, au fil des événements, au gré des rencontres, qu’elle est devenue plus complexe, que j’ai choisi quelle direction elle suivrait à chaque tournant qui s’est présenté. Aguicheuse aux goûts de luxe, elle a obtenu tout ce qu’elle voulait grâce à la séduction : pouvoir, argent, amour, sexe… De naïve évaporée et affectueuse à sa création, elle est devenue une sorte de courtisane corrompue arrivée aux presque-plus-hauts barreaux de l’échelle mafieuse. La somme de ses aventures (que, seule, je n’aurais jamais pu imaginer), qu’elles soient loufoques, tragiques, romantiques, sombres ou encore  futiles, me fournit largement de quoi écrire au moins un roman.

Un exemple de RP sur Bouzouks.net

Un exemple de RP sur Bouzouks.net

Tout ça en partant de trois petits mots 😉

Alors…
Joue ton perso !

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

La plateforme RPG est en ligne : Viens tester !

Doublure Stylo

Doublure Stylo (0 articles)

Écrivain public et amatrice de jeu de rôle textuel, j'essaie de marier ma passion et mon métier. Je suis également friande d'écriture sous contrainte (OULIPO). J'aime essentiellement l'écriture ludique et j'aspire à m'amuser et à amuser les lecteurs. Je suis la créatrice et l'interprète d'un seul personnage (Pincemi, sur Bouzouks.net), mais je laisse la porte ouverte à de nouvelles opportunités ! Site web : http://doublurestylo.com/

 
Icone Facebook Icone twitter Icone pinterest Icone linkedin
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

8 réponses à “Joue ton perso !”

  1. darkbaron darkbaron dit :

    Je suis assez d’accord avec la chose.

    À quoi bon créer une fiche qui a déjà dévoilé l’essentiel de notre personnage ? Quand on lit un roman ou on regarde un film, on n’a pas forcément toutes les informations d’emblée…

    Au contraire, c’est à travers les aventures du personnage que l’on va découvrir sa personnalité ou son passé. Avoir une petite idée de son caractère et quelques faits établis, c’est bien, mais les fiches de 5 pages disant tout d’un personnage m’intéressent moyennement.

  2. Minik dit :

    quand je te lis,j’imagine aisement pincemi dans sa tour attendant febrilement son prince,c’est tellement bien ecrit et decrit, que dans ma tete c’est dejà un film !!bravo,tu me donnes envie de m’y mettre !!!

  3. @Darkbaron J’ajouterai que le JdR, c’est l’interaction et qu’avec une fiche de personnage, l’interaction reste très limitée ^^ Les situations proposées par les autres joueurs sont souvent sources d’inspiration et/ou de modifications pour notre perso.

    @minik merci… Maman 😀 Si j’ai pu donner envie de se lancer à quelques joueurs, alors je suis ravie !

  4. darkbaron darkbaron dit :

    J’ai déjà vu la tendance complètement opposée à la tienne, selon laquelle une fiche doit être une œuvre à part entière.

    D’ailleurs, on a la même école chez les rôlistes sur table : quand tu leur demandes un background, certains vont te faire une ou deux pages et d’autres vont te pondre un roman (bon, une nouvelle). Or, si le MJ veut un roman, il lui suffit d’aller en acheter un en librairie, pour paraphraser une connaissance…

    J’estime qu’une fiche trop longue noie les informations pertinentes dans la masse, en plus de trop révéler sur le personnage. En communication, quand on veut qu’un message soit clairement compris, il faut faire bref.

  5. Liixi4 dit :

    Bon article, je suis d’accord avec toi ! Et personnellement je suis vraiment pas fan de tous ces modèles de fiches. D’accord, ça aide à réfléchir à son personnage, et indique également au staff le niveau global du joueur… Mais perso, je préfère le format de fiche suivant :
    • Un questionnaire en rapport avec le contexte, forum, intrigues (pour mieux intégrer le perso et « forcer » le joueur à s’intéresser à tous les éléments)
    + Un texte libre de présentation (description ou rp… ou les deux du coup)

    Libre au joueur de présenter tout ce qu’il veut comme il veut, et on a une encore meilleure idée de son niveau, ainsi que des fiches originales et uniques.

  6. Ashara Arryn dit :

    On peut aussi faire les deux ! * sort *
    Non très sérieusement, c’est clairement le point le plus important, jouer, pour cela, je pense qu’il faut tout de même avoir un minimum défini le perso et surtout s’y TENIR ! (tout en évoluant). Ce que je veux dire c’est que certains font des romans avec tout et son contraire, tous les persos ont leur contradictions (comme le gens) mais si un perso est tout est son contraire, il est non seulement injouable, mais aussi irréaliste, insupportable bref indéfinissable. Après tu as raison quelques mots suffisent, le BG peut-être très succinct, mais doit être logique avec le caractère, il n’y a pas besoin d’en faire des tonnes pour jouer. Le fait de se laisser quelques libertés me semble une bonne idée, surtout si on est débutant, ça peut permettre de ne pas se bloquer dans une situation trop complexe, de pouvoir évoluer sans prise de tête et dans le sens qu’on veut et en fonction des RP et des partenaires qu’on trouvera. Cela dit, c’est aussi un peu casse gueule aussi, mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron, donc se planter et finalement changer de perso n’est pas un drame !

  7. Wex dit :

    Peut-être que la fiche de personnage, tout comme les didacticiels de création de personnage, est le symptôme de la volonté de créer des rôlistes parfaits. D’un autre point de vue, c’est aussi une façon diplomatique de filtrer les joueurs, ne nous leurrons pas. Limites de lignes, psychologie développée, etc. Autant de critères qui décourageront sans doute les néophytes. Et en un sens, je comprends. Certains ont envie de RP avec des joueurs de leur niveau. D’autres veulent aider les nouveaux à s’améliorer.

    Il y a juste un point sur lequel je ne suis pas très d’accord avec toi : la description physique est importante. Elle est la première impression que l’autre personnage aura de toi et va conditionner son comportement ; on ne peut donc pas passer à côté. Tu dis que tu peux ajouter une cicatrice en cours de route, comme ça. Pourquoi pas ? Mais que se passe t-il si l’autre personnage a une peur bleue des gens balafrés ? Il boit un café tranquillement avec son interlocuteur et devient soudain paniqué au bout de dix postes ? D’un point de vue de la cohérence, je trouve que tout ce que l’autre personnage est censé savoir sur le notre est essentiel à être renseigné.

    Pour le reste, je partage de plus en plus le même sentiment. Moi-même, dans ma superbe condescendance, j’ai souvent fais des fiches assez longues. Tous les rôlistes finissent un jour où l’autre par jouer à celui qui a la plus grosse. Mais j’essaye de me calmer, en me rappelant qu’une fiche est, avant tout, un moyen rapide est efficace de s’informer sur un personnage avant de RP avec son joueur. Et pour ceux qui désirent développer son histoire, il existe dans la plupart des fora une section  » journal du personnage  » qui entre dans cette fonction et qui est bien souvent… Très peu utilisée. Comme quoi.

    Mais il faut voir aussi que la fiche de personnage est devenu une vitrine d’exposition, d’une part ; et d’autre part les joueurs ont souvent tendance à projeter un modèle fantasmatique dans leur personnage. Il est donc complet et (en principe) peu influençable une fois entré sur scène. Et il n’y a malheureusement plus grand chose à ajouter au fil des RPs. Si on veut faire un personnage rigide, qui n’arrive pas à évoluer dans un environnement qui n’est pas le sien, ça peut être intéressant, mais sinon, ça enlève de la profondeur à sa psychologie, je trouve ; ce qui est assez paradoxal, vu que c’est son BG développé qui en est la cause.

    Bref, bon premier article, Doublure Stylo. Ça fait plaisir de voir qu’il y en a qui résistent, même si, personnellement, j’officie un peu dans les deux camps… 0=)

  8. PixelReveur dit :

    Dans une partie de JDR sur table centré sur les personnages joueurs, le maitre du jeu peut avoir besoin de connaitre le passé du personnage pour le faire ressurgir dans le scénario. Dans ce cas un background assez détaillé de votre personnage est nécéssaire.
    Dans tous les autres cas, en effet, un background trop détaillé dès la creation du personnage risque de limiter votre marge de maneuvre si vous voullez rester toujours coherent.e avec ce background.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Mademoiselle Cordelia
  • Obsession 27
  • Opale Rôliste
  • GraphicObsession
  • Le Blog du RPG
  • Festival Les Mondes d'Elor
  • Draftquest
  • Pub RPG Design
  • Chercher un Avatar WTF
  • Festival des Mondes de l'Imaginaire
  • Les Chutes de Rozan
  • Adie – Créajeunes
  • L'Ivre Book
  • Entrance Icons
  • Labo de l'Edition
  • Kerlaft le rôliste
  • Akilajo Graphic
  • Chroniques d'une RPGiste
  • Roleplay And Sarcasm
  • Eternal Lust
  • Sawen
  • Destination Hogwarts
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky