Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

Écrivons et jouons ensemble !

Jeu de rôle et poésie : des sources d’inspiration pour vos écrits !

Julien
Contribution de Julien | Donne ton avis !

publiée le 9 avril 2019 dans Articles du moment, Ecriture, Inspiration, Jeux de rôle

 
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Poète amateur et rôliste, Julien aka Baradon est un de nos Infiniters les plus enthousiastes et il vient depuis l’an dernier à nos ateliers d’écriture !

Dans cet article qui peut vous servir d’inspiration, Baradon vous partage ses conseils d’écriture pour allier jeu de rôle et poésie dans vos textes. 

Rêveur aux influences romantiques, je flâne depuis longtemps en terres de fantasy et de chevalerie courtoise. J’ai écrit 3 recueils de poésies en auto-édition (Ballade d’un Egaré entre Songes et Réalité en 2008, Odes Helléniques en 2016, Quand Drako rencontre Brennach en 2018), portant sur l’Onirie, les mondes de l’imaginaire et l’amour courtois.

J’ai également pratiqué de nombreux jeux de rôles sur table depuis l’âge de 18 ans, des créations maison ou issus du commerce : Rêves et Illuminations, Seigneur des Anneaux, Earthdawn, Gamme du Conteur (Vampire Dark Ages, Loup-Garou, Changelin), Shadowrun, L5A, Kuei-Jin, Exaltés… Et j’ai goûté à l’écriture en ligne sur forum même si j’y ai moins trouvé mon compte au final.

En ce moment, je développe un appétit pour les contes, que je mets en forme en participant à des ateliers de
transmission orale.

Une définition plurielle du jeu de rôle et de la poésie

Le jeu de rôle pour moi, c’est une forme d’écriture collaborative entre un Conteur (qui pose les cadres de l’histoire, incarne l’ensemble des Personnages Non Joués – PNJs et arbitre les interactions), des personnages joueurs (qui interprètent les héros de l’histoire et l’influencent par leurs décisions), et un monde imaginaire.

Bien évidemment, je partage la vision que c’est une co-construction entre joueurs et maître du jeu quelle que soit la forme que le JDR prend, écrite ou orale. C’est avant tout du théâtre, de l’oralité. C’est d’ailleurs en cela que j’y vois un lien profond avec la poésie.

La poésie, c’est un art plastique avec des orientations différentes selon :

  • les époques (Guilhem de Poitiers a introduit au XIIe, siècle du Moyen-Âge, le mot « trobar« ),
  • les civilisations (on peut citer la « poésie des idées » en Grèce antique avec Ovide et ses Métamorphoses)
  • et la personnalité de chaque poète (exemple : Baudelaire et ses Fleurs du mal ou les « poètes maudits » comme Rimbaud).

On peut même identifier différents types de poètes :

  • Artiste (qui s’interroge sur la beauté formelle),
  • Lyrique (qui se focalise sur le champ de l’âme, sur son « moi » profond),
  • Prophète (découvreur du monde, voyant),
  • Engagé (révolutionnaire dénonçant les abus de son temps…).

La poésie telle que je la perçois, c’est des sentiments que l’on met en musique. Il s’agit « d’évoquer », par le biais d’images qui viennent caresser l’âme et le cœur, sans jamais « dire ».

Comment ces deux univers, rôlistes et poétiques, peuvent se rencontrer et se marier ?

La fantasy fut une source d’inspiration qui structure et influence encore fortement mon travail d’auteur. C’est par le JDR que j’ai concilié les deux univers : imaginaire et poésie. La poésie est un excellent support pour le jeu et peut remplir différentes fonctions.

Faire un résumé de ses parties de jeux de rôles en vers ou en prose, préparer une énigme poétique, instaurer une ambiance ou poser un décor, introduire une prophétie, un serment, un adage… Un Maître du jeu peut ainsi enrichir son histoire par cette trace de qualité ou bien en donnant un certain cachet à son récit par ce format.

La poésie permet aussi de donner de la profondeur à son protagoniste ou de créer des personnages originaux (comme par exemple, une chimère prenant l’apparence du chat du Cheshire et parlant en alexandrin tout en étant atteint du syndrome de Gilles de la Tourette) tout en embarquant les autres joueurs dans le ton d’un univers.

En jouant des personnages de jeux de rôle, j’ai pu par leur biais, écrire certains de mes poèmes préférés. D’autres de mes textes poétiques, notamment de mon premier recueil, puisent leur inspiration créatrice dans l’imaginaire du jeu de rôle mais l’influence est plus indirecte, le thème traité étant de nature différente. Mon second recueil de poèmes est un hommage à l’ensemble des parties de jeu de rôle et des contrées imaginaires que j’ai pu côtoyer, tandis que mon troisième recueil auto-édité mêle un cran plus loin poésie et monde de l’imaginaire.

Publié à deux plumes poétiques (avec Daniel Perrier Mauri), le défi avec mon co-auteur était d’écrire une longue balade à la mode d’autrefois, en s’appuyant sur notre goût commun pour le médiéval fantastique. Il s’agit d’une histoire d’amitié entre deux chevaliers, nos avatars de fiction Brennach de la Cour d’Armorique et Drako un chevalier venu de l’Est et du Saint-Empire.

Des outils pour se mettre à la poésie !

Rimes (riches ou pauvres, féminines ou masculines, singulières ou plurielles), leur alternance (AABB, ABBA), les e « muets », diérèse, vers composant les syllabes (hexasyllabes, octosyllables, décasyllabes, alexandrins…)… peu d’importance au final. Ce qui compte avant tout c’est la musicalité, d’où l’importance de lire sa poésie à voix haute !

Pour finir, quelques petits outils pratico-pratiques qui peuvent vous aider un peu à écrire de la poésie  :

Poésie & jeu de rôle, une culture de l’imaginaire avant tout

Dans l’absolu, mes deux passions pour le jeu de rôle et pour la poésie remplissent la même fonction : nourrir mon imaginaire et me faire rêver.
Et vous ? Laissez-moi en commentaires vos retours d’expérience !

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

Écrivons et jouons ensemble !

Julien

Julien (1 articles)

 
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Sawen
  • Obsession 27
  • Kerlaft le rôliste
  • Entrance Icons
  • Roleplay And Sarcasm
  • Mademoiselle Cordelia
  • Adie – Créajeunes
  • L'Ivre Book
  • Le Blog du RPG
  • Labo de l'Edition
  • Akilajo Graphic
  • Les Chutes de Rozan
  • Pub RPG Design
  • Draftquest
  • Chercher un Avatar WTF
  • Chroniques d'une RPGiste
  • Eternal Lust
  • GraphicObsession
  • Destination Hogwarts
  • Opale Rôliste
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky