Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

-5% Chez notre partenaire Pelopia Enlève Adblock pour soutenir Infinite RPG

La guerre des plateformes dans le RPG textuel

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Le jeu de rôle textuel est en expansion de jour en jour, et se retrouve partagé entre différentes plateformes. En traînant sur certaines d’entre elles ou dans des groupes de discussion sur les réseaux sociaux, vous remarquerez cette petite gue-guerre entre les différents joueurs à ce sujet.

social-MEdia

Quelle plateforme est la plus propice au jeu de rôle ? Laquelle domine ? Pourquoi les autres sont « nulles » ? Les avis ne cessent d’être partagés et des débats longs et tendus ont souvent lieu.

Rôliste depuis plus de 4 ans maintenant, j’ai pu découvrir différentes plateformes de jeu, de l’ancestrale et indémodable forum, en passant par l’échec Google+, pour en arriver aux plus récentes comme Twitter et Kik.

J’ai également pu partager ces nombreux débats et analyser les différents avis des rôlistes. Je vais donc me servir de mes expériences ainsi que de celle des autres joueurs pour comparer ces différentes plateformes.

Le jeu de rôle par email (play by email) : les origines

Les premiers échanges entre internautes se faisaient par emails. L’ouverture d’Internet au public a permis d’introduire une version textuelle et virtuelle du jeu de rôle sur table.

Les rôlistes qui manquent de temps pour se réunir physiquement autour d’un lancer de dès peuvent tout à fait s’organiser pour jouer par emails interposés – comme notre illustrateur Guillaume Delacour qui vous raconte sa propre expérience du Play-by-email .

Un MJ envoie un premier mail avec la mission du moment, et les joueurs répondent avec leurs personnages chacun leur tour. Dans le jeu de rôle par email, certains rôlistes jouent aussi entre eux en « Style Libre », sans la présence d’un Maître de jeu et parfois sans trame principale, afin de développer les aventures de leurs personnages – un peu comme sur d’autres plateformes.

Les forums RPG : la plateforme emblématique du jeu de rôle écrit

faux-flow-maahsLe forum est la plateforme de référence dans le monde du web, le jeu de rôle écrit ayant connu son expansion dessus. Avec plus d’une décennie au compteur, la plus grande majorité des rôlistes ont pu y faire leurs débuts.

Nous pouvons donc y retrouver des joueurs de très longue date, qui généralement ont du mal à passer de cette plateforme à une autre, par habitude ou parce qu’à leurs yeux les réseaux sociaux ne sont pas faits pour le jeu de rôle écrit.

Ce qui fait la force de cette plateforme, c’est avant tout l’univers graphique qu’elle permet de développer. En effet, un forum est plus facilement personnalisable que la plupart des autres plateformes.

Les forums permettent de référencer et centraliser beaucoup d’éléments importants comme par exemple le contexte, la situation actuelle, les différents lieux ou encore les différents liens entre les personnages ainsi que leurs fiches personnelles, et ce d’une manière très organisée grâce au menu dans la page d’accueil.

En somme, une plateforme consacrée à un jeu, une liberté totale quant à la mise en page personnelle, suscitant un régal pour les créatifs, et une ambiance très conviviale entre les différents joueurs.

Le forum reste néanmoins une plateforme freinant certains joueurs, principalement à cause de cette liberté créative. En effet, une création personnelle lors des publications ou tout simplement pendant la création d’une fiche requiert une série de codes lors de la rédaction, afin de permettre d’afficher des couleurs, des encadrements, ou tout simplement la mise en page du texte. Un procédé demandant aux joueurs débutants un temps d’apprentissage et d’adaptation, une contrainte à laquelle beaucoup n’ont pas envie de faire face.

De plus, le forum est très agréable lorsque nous jouons sur ordinateur, mais peu adapté aux tablettes ou smartphones.

Le RPG par Facebook : une alternative moderne mais controversée

demise-of -facebookL’arrivée de Facebook quelques années plus tard, permit aux rôlistes mal à l’aise avec le forum d’avoir recours au réseau social pour jouer.

En effet, Facebook est une plateforme plus simple d’utilisation quant aux inscriptions et au jeu. Les profils personnels, les groupes, le chat ainsi que les événements permettent un jeu facilement organisé, des discussions privées instantanées, et des notifications ne nécessitant pas de regarder constamment nos e-mails ou les différents groupes de forum. Le réseau social ne demande pas non plus aux joueurs et administrateurs de créer des fiches avec des codages.

Ainsi, Facebook a des avantages sur la simplicité que le forum n’a pas.

Mais des problèmes découlent de la politique de ce réseau et tous les joueurs y ont été confrontés au moins une fois dans leur vie de rôliste : piratage, blocage des comptes, refus de changer les noms,… Les conditions d’utilisations sont très claires concernant l’interdiction de plusieurs comptes et de fausses identités, ce qui provoque de gros aléas dans les différents jeux.

De plus, nous pouvons analyser que la moyenne d’âge des rôlistes Facebook est globalement plus jeune que ceux des forums : la moyenne d’âge se trouvant entre 15 et 17 ans. Bien que l’âge ne soit pas une preuve de maturité, j’ai pu constater que le niveau n’est globalement pas le même que sur les forums.

Précisons aussi que le nombre de RPG sur Facebook s’accroît au fil du temps, rendant la concurrence rude aux petits nouveaux qui ont de plus de plus de mal à se faire une place dans cet univers.

Les blogs, supports de référence pour les jeux de rôle “Second degré”

Woman-Blogger, -Nakamura-DaizaburoLes blogs ont été fréquemment utilisés pour des jeux de rôles Second Degré (« SD »), c’est-à-dire un jeu totalement libre où les joueurs n’appartiennent pas strictement à un univers précis (Voir le lexique).

Le blog vient compléter les autres plateformes de jeu : en effet il est fréquemment utilisé pour présenter l’univers du jeu, les personnages, ou encore permettre l’inscription aux jeux de rôles écrits sur internet.

Les blogs permettent aux rôlistes une certaine liberté : ils peuvent créer plusieurs personnages tout aussi différents les uns des autres, et les classer par article sur leur blog, ce qui leur permet un jeu très large avec une multitude de possibilités de jeu. Comme dit précédemment, les joueurs SD n’appartiennent pas à un RPG particulier, ils sont libres de jouer avec qui bon leur semble.

Cependant, le niveau d’administration de ces blogs cause de petites contraintes. La plateforme précise les dates de mises à jours de chaque blog, mais cet indicateur reste peu pertinent : la plupart du temps les joueurs ne mettent pas les articles à jour pendant plusieurs semaines, mais sont pourtant très actifs dans le jeu. Cela demande donc aux autres joueurs de vérifier les commentaires postés sur les articles, encore faut-il que les administrateurs des blogs n’aient pas marqué leurs commentaires !

Le jeu de rôle instantané

secrets-sDans un contexte plus large, et reprenant l’idée du Second Degré, beaucoup de rôlistes s’essaient également aux jeux individuels et instantanés sur les plateformes telles que Kik, WhatsApp, Skype, ou encore les SMS et la messagerie Facebook.

Même avantage que Skyrock : les joueurs n’appartiennent pas à un univers précis. Ils peuvent poster une annonce sur d’autres réseaux sociaux et proposer des contextes de jeu, pour ainsi trouver d’autres joueurs intéréssés par l’annonce.

La plupart du temps, les personnes jouant de cette manière sont des rôlistes ayant joué ensemble dans le passé, sur un RPG, et qui souhaitent développer les relations de leur personnage et augmenter le rythme de jeu.

Notons néanmoins que les joueurs, pourtant très motivés au début du jeu, finissent par se faire de plus en plus discrets, pour au final ne plus répondre et briser l’interaction du jeu.

Le jeu de rôle sur Twitter : une expérience littéraire “courte”

d-twitter-2-simpsonLe forum et Facebook sont les deux plateformes dominantes dans l’univers du jeu de rôle textuel sur la toile. Cependant, d’autres plateformes peuvent être utilisées, bien qu’elles ne parviennent pas à s’imposer.

C’est le cas de Twitter, réseau social en vogue ces dernières années.

Bien évidemment, l’idée de jouer sur cette plateforme traversa l’esprit de plusieurs rôlistes mais est-ce une plateforme propice à développer son univers de jeu de rôle écrit ?

Ce réseau est globalement mal vu par les joueurs qui ne comprennent pas l’intérêt de jouer dessus : en effet, les 140 caractères disponibles par tweet limite énormément le jeu et ne permet pas une communication globale dans l’interaction (actions, sentiments, pensées, etc… ). De plus, l’utilisation de Twitter plutôt complexe les premières fois, n’est pas toujours acquise par les internautes.

Il va de soi que Twitter, est une plateforme adaptée pour les rôlistes aimant faire de très courtes publications et adeptes d’expérimentations littéraires.

Google+ : le vilain petit canard

fibre-tigre-rpg-googleplus

Le réseau social Google+ regorge de fonctionnalités très complètes et intéressantes pour la mise en place d’un RPG.

Cependant, nous pourrions compter sur nos 10 doigts le nombres d’administrateurs ayant voulu sauter le cap, et qui ont finalement abandonné le projet sur cette plateforme. Cela est certainement dû au fait que cette plateforme reste « sauvage », difficile à maîtriser, et que les joueurs se sentent suffisamment à l’aise avec leurs plateformes de prédilection pour ne pas sauter dans l’inconnu.

Nous pouvons toutefois souligner l’expérience de FibreTigre, qui a réussi à jouer le Maître du jeu sur Google Plus !

Des habitudes et des préférences de chacun

Ainsi, vous pouvez voir que le jeu de rôle est partagé sur de nombreuses plateformes, représentant chacune des points forts et des faiblesses. Le forum, Facebook et Skyrock sont les principales exploitées par les internautes, bien que de petites nouvelles font leur apparition. Il n’y a pas de plateformes meilleures que d’autres : chaque joueur fait ses choix en fonction de ses préférences et de ses ambitions dans le jeu. Les internautes aimant les jeux courts se retrouveront sur Twitter, les indépendants se rencontreront sur les réseaux comme Kik ou Skyrock, les plus créatifs et inspirés s’inscriront sur les forum ou encore Facebook.

Pour rappel, le site Infinite RPG a pour vocation de proposer une plateforme entièrement dédiée au RPG textuel. En attendant la sortie – très prochaine – de la version bêta publique, je vous invite à suivre le projet Infinite RPG !

Et toi, quelle est ta plateforme de référence ?

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

La plateforme RPG est en ligne : Viens tester !

Coralie

Coralie (1 articles)

Coralie est étudiante en Communication. Accro aux RPG depuis plus de 4 ans, elle aime cet univers et n'arrive pas à s'en défaire. Elle adore les séries, notamment Game Of Thrones et The 100. Elle est plus connue sur les Réseaux Sociaux sous le surnom Gralie, ou encore Kiki. Site web : http://campellocoralie.wix.com/coraliecampello

 
Icone Facebook Icone twitter Icone linkedin
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

15 réponses à “La guerre des plateformes dans le RPG textuel”

  1. Kadus dit :

    Excellent article Coralie.
    En ce qui me concerne, je préfère et de loin les forums rpg. J’ai un peu de mal à m’imaginer jouer sur facebook par exemple. J’espère qu’on aura très vite des infos sur la plateforme infinte pour voir l’outil de création de rpg ^^

    On a une petite date pour la bêta ?

    • moodytryme moodytryme dit :

      Salut Kadus ! Pas de date pour la nouvelle plateforme, notre développeur étant en vacances, et notre version alpha ayant subi de drastiques changements, nous prenons du retard. Merci pour ton suivi du projet :).

  2. AlabamaPines dit :

    Article très instructif ! De mon expérience, Skyrock est une plateforme comprenant certes des joueurs très interressants mais perdus dans une masse de role players kikoos (une moyenne d’age de 14-15 ans environ). Pour des jeux de qualité là bas, il faut bien sélectionner ses partenaires, ce qui prend beaucoup de temps sur une plateforme où la maturité laisse malheureusement à désirer.

  3. L’article est intéressant, mais je regrette l’oubli complet du jeu de rôle textuel par e-mail qui a largement précédé le jeu par forums, a eu son heure de gloire, et est encore pratiqué par quelques irréductibles XD

    • moodytryme moodytryme dit :

      En effet nous avons complètement zappé le jeu de rôle par email ! En plus, notre illustrateur Guillaume Delacour nous a envoyé son témoignage concernant cette plateforme qui est celle qu’il utilise, et j’ai réservé son article bien au chaud. Du coup Coralie ne manquera pas de s’en inspirer et de compléter l’article à son retour de vacances :).

  4. darkbaron darkbaron dit :

    Je suis d’accord avec SRL. C’est même comme ça que j’ai commencé vers 2003-2004, donc autant dire que ça marchait bien avant l’apogée du jeu par forum… C’était assez sympa et pas aussi exigeant que ça. En revanche, je ne le pratique plus.

    Article sympa en dehors de cet oubli (mineur). 🙂

  5. emma emma dit :

    Article sympa, je plussoie pour le mail. Moi ce qui a précédé c’est les fanfictions à plusieurs mains x)
    Pour moi Forum reste celle qui permet le plus un « cadre » de jeu et pour éviter le bordel monstre…. Etant controle freak et maniaque du rangement, les autres plateformes sont trop bordéliques pour s’y retrouver xD
    j’ai vu l’intérieur d’un rpg FB par exemple..et là ou certains vont parler d’absence de contraintes, j’apelle ça du baclé. Surtout que certains ne détaillent rien OO Après on a tous nos préférences, mais je préfère un vraiment bien « organisé et pas, en quelque sorte à l’arrache juste pour jouer. Quand aux codes à présent t’as juste à en demander un ou à recopier un truc pour ceux qui connaissent pas… ou ne pas en mettre. ya des fo ou les codes sont quasi absent et le forum reste joli, faut juste arrêter de courir après les codes sophistiqués quand on sait pas faire x)

  6. Wex dit :

    Sympa comme article. Je ne connaissais pas du tout le RP par blog. Je ne peux pas dire que ces plateformes m’attirent, même si je reconnais que certains concepts puissent être intéressants (la limitation à 140 caractères, notamment). Par contre, je suis curieux d’en apprendre plus sur le RP Google+, qui a l’air assez particulier ; je vais lire l’article de FibreTigre en lien pour voir.

    A noter aussi que le RP par messagerie instantanée est loin d’être récent. Je dirais même que c’est un des plus vieux puisqu’il se pratiquait en même temps (voire peut-être même avant) le RP par fofo. Et contrairement au Skype actuel, on passait par des plates formes un peu plus adaptées, comme mIRC qui avait la possibilité de créer et de jongler avec les chans à volonté, ce qui permettait de nombreuses libertés quant à la façon dont on voulait gérer le RP. Aujourd’hui, plutôt que Skype, je conseillerais plutôt Team Speak qui offre les mêmes fonctionnalités.

  7. OcéLitAussi dit :

    J’ai commencé le RP en… 2007, je crois ? Et sur les forums. Depuis, je n’ai jamais quitté cette plateforme. Je ne comprends pas le fonctionnement des RPG sur Facebook ou Skyrock. C’est un domaine qui m’échappe totalement ! xD Ceci dit, concernant Twitter, être limitée à 140 caractères ne me dérange pas spécialement, ça s’apparente à un RP CB ou à un RP SMS écrit à la volée pendant une intercours, juste une micro-action et une parole. Après, je considère le RP CB / RP SMS comme « un plus ». C’est à dire que si j’ai telle ou telle relation en RP entre deux personnages, avec ma partenaire on va jouer nos personnage en SMS pour le fun de les jouer un peu entre deux RP, sans miser sur le développement des sentiments etc. On fait dans le brut, directement dans l’action, et on s’en sort bien. xD D’autant que, comme on considère ça comme totalement indépendant des vrais RP, on se permet quelques folies ^^ Du coup, être limitée, non, ça me ne dérange pas. 😛
    Pareil, j’écris parfois sur Skype, c’est plus long qu’un SMS ou qu’un RP CB, mais plus court, beaucoup plus court qu’un vrai RP. C’est un entre deux qui permet de « développer-mais-pas-trop », et toujours indépendant des vrais RP.
    Bref. Irréductible des forums qui s’autorise quelques bonus quand elle s’ennuie xD

  8. AlabamaPines dit :

    Je partage l’avis de Sarcastic Lady Roleplay, le mail est oublié alors que c’est un des premiers moyens de jouer via internet, et auquel je suis revenue récemment.

  9. Lilie dit :

    Cet article est intéressant. Personnellement je ne joue que sur forum depuis environ une 10aine d’année maintenant. Je n’accroche absolument pas aux autres plateformes. J’ai des  »préjugés » peut être infondés sur les plateformes comme facebook par exemple : public trop jeune ; publication beaucoup trop courtes, niveau pas forcément bon.

    De toutes manières moi j’ai le côté design et codage des forums. J’aime administrer, faire des beaux design, avec des sign’ codées. J’aime pouvoir écrire de longs pavés. Bref je trouve les forums également plus sûrs dans leur gestion des membres.

    Mais, malgré tout ça, je trouve super que le monde du rpg textuel puisse s’ouvrir à de nouvelles générations et que les plus jeunes prennent du plaisir à écrire.

  10. Etincelly dit :

    Pour ma part je préfère de loin les RPG Facebook. Certes les problèmes de comptes sont fréquents, mais pour la plupart du temps ont réussie à s’entraider pour pouvoir faire en sorte que cela ne reste pas un problème.

    Il est vrai que certains des RPG Facebook sont moins bien fignolés que les autres, mais lorsque nous avons les bons contacts et qu’on recherche bien, on réussit à trouver ce que l’on aime.

    Il est vrai que beaucoup de jeunes font partie de ce réseau, mais habituellement il y a beaucoup plus de personne en haut de 17 ans que nous le pensons. Surtout dans ceux de haut niveau.

    Il reste simple et efficace et il y en a pour vraiment tous les goût. Pour ma part, je n’ai jamais réussie à m’adapter à d’autres types de plateforme, je n’arrive jamais à m’y sentir à l’aise bien que je comprenne très bien le principe.

    En plus, certains d’entre eux donnent beaucoup d’avantage, tel qu’avoir un rôle de gestion, être graphiste ou même pouvoir créer des vidéos pour promouvoir le Rpg.

    On à chacun notre façon de voir les choses et d’après on peut réussie à jouer sur toutes ces plateformes si nous trouvons la perle rare. Pour le reste, c’est un très bel article qui en aidera sûrement plus d’un pour pouvoir choisir vers quel plateforme se diriger!

  11. Morgane dit :

    Je suis totalement d’accord avec toi !
    Personnellement j’ai commencé par msn et après j’ai rejoins facebook, bien que critiqué c’est là ou j’ai vraiment réussit à évoluer dans le rpg. J’ai également testé skyblog que je n’aime pas du tout.

  12. MaddynnXIX dit :

    Bonsoir.
    Voici mon premier commentaire chez vous. Souhaitons qu’il soit l’origine d’une très longue série, car j’apprécie beaucoup vos articles !

    Pour parler franchement, je m’étonne que le RPG sur Skyrock (Skyblog) soit connu de vous. Et je m’étonne encore plus de trouver des gens qui, comme moi, y ont déjà participé. J’aimerais vous faire part des enseignements que j’ai tirés de mon passage là-bas en étant la plus objective possible (si si, je vais essayer !)

    En commençant par les bénéfices du jeu sur cette plateforme.
    Le premier de tous, c’est l’indépendance. La rigueur des forums, leur exigence (le devoir de respecter des contextes aux subtilités qui ressemblent parfois à des entraves, un nombre de lignes exorbitant à écrire, un délai de réponse à ne pas dépasser sous peine de renvoi, etc.), n’existent pas. Vous êtes seul maître de vos RPs et de votre blog, et pour moi cela constitue un atout, car lorsqu’on est débutant, c’est bien d’avoir les coudées franches : ça permet de laisser libre cours à son imagination.
    Le contexte, on le décide avec ses futurs partenaires (ceux-ci vous demanderont où est-ce que l’on peut rencontrer votre personnage, dans quelles circonstances, et quelle histoire on peut échafauder à partir de là).
    Pour ce qui est du design, les maîtres de photoshop peuvent s’en donner à cœur joie, les habillages des blogs étant aisément personnalisables (plus que sur un forum, je pense). Certains habillages sont de véritables œuvres d’art, et, parmi les joueurs que j’ai rencontrés, pour tout vous dire, certains m’avaient l’air encore plus soucieux de la beauté de leurs articles (lesquels servent de fiches de présentation de leurs personnages) que de leurs RPs.
    En tout cas, j’insiste : Skyrock, par l’usage que l’on peut en faire, possède les atouts requis pour que le joueur puisse exercer librement sa passion, sans prise de tête.

    Malheureusement, je suis plus mitigée en ce qui concerne le niveau global de ses joueurs. Enfin, quand je dis « niveau global », c’est de l’écriture qu’il s’agit, surtout (je ne me permettrai pas de juger si les contextes inventés par ces joueurs sont originaux ou pas, car cela ferait largement appel à ma subjectivité, là où les fautes d’orthographe, par exemple, sont factuelles). En terme d’écriture, disais-je, le niveau m’a paru assez faible. En général, et je dis bien : « en général », car il peut toujours y avoir un génie sortant du fin fond de Skyrock qui me contredira ; en général, disais-je, cela va du quasi analphabète à la lycéenne encore un peu naïve qui ne fait du RPG que pour vous montrer l’étendue de son vocabulaire, en utilisant à tort et à travers des mots piochés dans un dictionnaire de synonymes. J’ai horreur de déceler pareilles intentions quand je lis un texte RPG. Surtout si le vocabulaire en question est suivi d’une grossière erreur de syntaxe, une ligne plus bas…

    Dernière chose pour enfoncer le clou sur les membres : la maturité y est aussi présente que les cheveux sur le crâne d’un chauve. En effet, les altercations entre les joueurs sont nombreuses, difficiles à éviter, et portant sur tous les sujets possibles et inimaginables. Et je ne vois pas dans leurs âges la seule explication à cette ambiance délétère, contrairement à ce qui a pu être dit ici ; en effet, les joueurs de plus de 18 ans deviennent de plus en plus nombreux. Quelques-uns même ont dépassé la vingtaine ! Au-delà de 25 ans, par contre, il est vrai que c’est exceptionnel (pour ne pas dire unique car, pour mon compte, je n’en ai croisé qu’un seul).
    Dans les années qui viennent, peut-être que le nombre de personnes de plus de 25 ans va augmenter. Mais, à mon avis, ces gens-là seront plutôt des joueurs de longue date qui ont pris de l’âge. Car pour tout vous dire, je vois mal une personne de 26 ans, qui n’aurait jamais été sur Skyrock, se lancer là-bas pour faire du RP. La plateforme souffre en effet d’une réputation bien trop mauvaise, que, malheureusement, je crois assez justifiée.
    Et c’est dommage, car elle a bien des atouts à faire valoir, je les ai mentionnés au début de mon texte. Il faudrait juste un peu de sang neuf au niveau des membres…

    Merci de m’avoir lue, et j’espère que pour un premier message, je n’ai pas trop craché de venin ! Mdr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Destination Hogwarts
  • Draftquest
  • Opale Rôliste
  • Festival Les Mondes d'Elor
  • Entrance Icons
  • Sawen
  • Le Blog du RPG
  • Mademoiselle Cordelia
  • Festival des Mondes de l'Imaginaire
  • L'Ivre Book
  • Akilajo Graphic
  • Adie – Créajeunes
  • Kerlaft le rôliste
  • Eternal Lust
  • Roleplay And Sarcasm
  • Les Chutes de Rozan
  • Pub RPG Design
  • Chercher un Avatar WTF
  • GraphicObsession
  • Obsession 27
  • Labo de l'Edition
  • Chroniques d'une RPGiste
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky