Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

-5% Chez notre partenaire Pelopia Enlève Adblock pour soutenir Infinite RPG

Les différents types de jeux de rôle

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Le jeu de rôle consiste à se mettre dans la peau (à interpréter, incarner) un personnage dans un environnement fictif. Sur cette base le jeu de rôle se décline en différentes variantes et la toute première que chacun de nous a pu connaître est celle de l’enfant s’inventant des histoires et les incarnant. Ensuite ? On grandit. Pour autant le jeu de rôle reste inhérent à l’humanité. S’il est utilisé de manière sérieuse en thérapie ou en pédagogie, pouvant même être utilisé pour reconstituer une scène dans un but d’analyse et de recherche il est aussi présent sous une forme récréative également pour les adultes.

roleplay-kids

Évidemment la forme nous intéressant est celle récréative.

  • D’abord, le jeu de rôle sur table (ou papier) qui ressemble en vérité à un jeu de société dans sa forme.
  • Variante tout aussi connue : les jeux de cartes comme Magic The Gathering où l’incarnation et le jeu de rôle a moins d’importance puisqu’il s’agit avant tout de stratégies mises en place.
  • Existe aussi le jeu de rôle grandeur nature surnommé le GN. Existant sous plusieurs déclinaisons il consiste bien souvent à de grands rassemblements avec des joueurs qui viendront costumés et passeront un week-end entier à incarner leur personnage.
  • Et puis il y a les jeux vidéo de rôle qui se séparent en deux catégories : les RPG où le joueur par ses actions change le scénario du jeu mais affronte l’ordinateur (Fable, Final Fantasy, Pokémon) et les MMORPG qui se pratiquent en réseaux avec plusieurs joueurs en ligne (World of Warcraft, Guild Wars, Wildstar).
  • Enfin et souvent méconnu, il existe le jeu de rôle textuel joué via internet sur une plateforme permettant l’échange tel que les forums, les blogs, réseaux sociaux et autre.

Bien évidemment il existe d’autres formes de jeux de rôle réservés plutôt aux adultes et d’autres destinés plutôt aux enfants. Mais quand on parle de joueurs de RPG généralement on parle de ceux pratiquant l’une de ces formes de RPG récréatives.

Le jeu de rôle sur table

Bien antérieur aux jeux de rôle vidéo ou textuel, le jeu de rôle sur table ou papier doit son nom à la manière dont il est pratiqué même si techniquement on peut tout à fait, aujourd’hui, imaginer de jouer une partie via le net.

Très simplement il s’agit de joueurs rassemblés autour d’une table qui à l’aide de feuilles de personnages et de dés vont incarner des personnages et devront suivre les instructions du Maître du jeu afin de remporter la partie.

©Carsten Tolkmlt Flickr

©Carsten Tolkmlt Flickr

Le maître du jeu est le gardien des règles, le maître de l’univers, il dresse l’ambiance et l’univers. Ce rôle là est très important et ne peut être supprimé. Même dans une partie d’un jeu de rôle aussi simple que le Loup Garou de Thiercelieux on a besoin d’un maître du jeu.

D’ordinaire les joueurs qui incarnent des personnages ne s’entendant pas forcément vont devoir s’unir à un moment donné du jeu afin de remporter la partie.

Les feuilles de personnages et les fameux dés à plusieurs faces (cela pouvant varier les dés étant très nombreux) permettent d’avoir une grande équité. Un combat est joué aux dés et donc son résultat est hasardeux, à moins que vous n’ayez remporté un artefact ou une arme vous permettant d’influencer l’issue de ce combat.

Bien sûr il existe une multitude de jeux de rôle qui ont chacun leurs propres règles. Si le Loup Garou est le plus simple, en revanche le populaire jdr Donjons et Dragons contient des règles bien plus complexes du fait de son univers riche. Les plus audacieux se risqueront sur des jeux encore plus difficiles comme L’appel de Chutlu ou bien Vampire la Mascarade.

Il existe même des boutiques dédiées aux jeux de société qui ont une section spécialisée dans le jeu de rôle sur table. Pour chaque jeu, il y a des livres de jeu et de règles qui explicitent tout l’univers, parfois même il y a des extensions. On peut trouver des livres de jeu de rôle sur de très nombreux univers, et pour tous les goûts.

Bien sûr, les jeux de rôle papier les plus connus ont donné lieu à de grandes communautés qui peuvent s’unir pour jouer leur partie en grandeur nature.

Le jeu de rôle grandeur nature (GN)

©Elena

©Elena

Quand on parle de jeu de rôle grandeur nature cela signifie que tout est joué en live – un peu comme le ferait des acteurs de théâtre. Les joueurs portent le costume correspondant à leur personnage et incarneront physiquement les actions de leur personnage. A l’inverse d’un jeu de rôle sur table, vous ne vous contentez plus de décrire à voix haute vos actions mais vous agissez et devenez un véritable acteur incarnant son personnage.

Généralement les amateurs de GN accordent un grand soin à leurs costumes dont ils vérifieront le moindre détail, des accessoires jusqu’aux armes. Les participants veillent à respecter les règles ainsi afin de donner vie à l’univers.

Selon la légende, le tout premier jeu de rôle grandeur nature serait la murder party. Sorte de jeu de massacre à la Dix petits nègres, l’idée est d’avoir des tueurs et de l’autre côté d’innocentes victimes qui doivent découvrir les tueurs avant d’être tous liquidés. Assez proche du loup-garou, la murder party a un fonctionnement et des règles qui peuvent varier mais demeurent assez simples. Les organisateurs tiennent le rôle de Maître du Jeu afin de s’assurer de la bonne conduite de la partie.

Évidemment le GN peut prendre plusieurs formes et au fond quand on y réfléchit les reconstitutions historiques sont une forme de GN au même titre qu’une murder party. Il existe toute forme de GN que ce soit historique ou futuriste, steampunk ou dans un univers de fantasy.

Toute action, toute règle, tout est défini au préalable afin qu’une fois dedans l’immersion soit complète. De sorte que l’on puisse être plongé dans cet univers fictif le plus longtemps possible selon la durée de la partie. Certaines parties de grandeur nature peuvent durer plusieurs jours.

Le RPG (jeu vidéo) et le MMORPG

A l’opposé du GN où des combattants s’affrontent physiquement sur le terrain, le RPG jeu vidéo se pratique de manière virtuelle sur console ou ordinateur. Au fond c’est un jeu vidéo comme n’importe lequel excepté que les choix que fera le joueur détermineront la suite du jeu. De ses échecs ou ses réussites dépendra l’expérience de son personnage et sa capacité à apprendre. Le scénario du RPG évolue donc selon les choix du joueur, ce qui offre au final de nombreuses possibilités de jeu.

Bien souvent ces jeux là viennent d’un livre de règle pour jeux de rôle sur table comme pour Shadowrun ou bien la Mascarade mais il existe des jeux de rôle vidéo conçus uniquement pour la vidéo comme le jeu Fable par exemple.

©Sergey Galyonkln Flickr

©Sergey Galyonkln Flickr

Dans la même catégorie, le MMORPG (Massive Multiplayer Online Role-Playing Game) est un retour aux fondamentaux du jeu de rôle. Exit l’ordinateur contre lequel on joue ! Sur les MMORPG, on est confronté à plusieurs milliers voire millions de joueurs avec qui on peut interagir, s’unir ou au contraire se défier.

Connaissant un immense succès depuis sa création dans les années 90, le MMORPG constitue à lui seul une grande communauté. Les joueurs de WOW (World of Warcraft) sont sans doute les plus nombreux bien que des communautés autour des jeux Star Wars existent, se réunissent et s’assemblent même en dehors du jeu.

Beaucoup fonctionnent par guildes ce qui oblige les joueurs à faire des réunions où tous les joueurs doivent se connecter à la même heure au sein d’une même guilde afin de pouvoir se lancer dans des missions qu’ils n’auraient jamais pu réussir seuls.

Le jeu de rôle textuel ou RPG écrit

Montage ©Eden Memories

Montage ©Eden Memories

Héritier du jeu de rôle sur papier aussi bien que du MMORPG, l’apparition du RPG littéraire est plus tardive car il découle fortement de l’existence même d’Internet. A ses débuts, le jeu de rôle écrit a commencé dans des salles de chat ou par mail, puis la pratique s’est étendue pour jouer à plusieurs sur forums RPG. Aujourd’hui, on retrouve pas mal de RPG écrits pratiqués sur réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+, Tumblr…) ou même sur des blogs.

Consistant à jouer son personnage et le faire évoluer par l’écriture, le jeu de rôle textuel passe donc par un échange sous forme d’écriture qui peut de loin ressembler à une œuvre de fiction interactive mais il s’agit de quelque chose de plus complexe puisque le nombre de joueurs et donc de participants est illimité. A noter aussi que les “RP” peuvent se faire à deux ou à plusieurs.

“RP” : ce qu’on appelle alors le ”Role Play” est la somme des actions de notre personnage qu’on va écrire. On indique les actions de son personnage à l’écrit mais aussi les motivations, pensées et paroles. De ce fait les joueurs ont tendance à maîtriser plus facilement l’environnement qu’ils décrivent et donc le Maître du jeu est souvent moins présent que dans un jdr papier.

Les règles sont également plus souples : très peu de jeux utilisent les dés et les feuilles de personnages. Ces feuilles de personnages ont disparu au profit de fiches de présentation biographique sans indication des points d’expérience ou autre.

Certains forums RPG peuvent utiliser un système de points, mais c’est globalement assez rare, sans doute parce que la majorité des joueurs recherchent une plus grande liberté mais font aussi confiance à leur partenaire de RP pour ne pas abuser.

Connaissez-vous d’autres variantes du jeu de rôle ?

©David Blackwell Flickr

©David Blackwell Flickr

Voici donc pour les jeux de rôle. J’ai essayé de vous expliquer cela de la manière la plus claire possible. En espérant avoir éclairé suffisamment votre lanterne sur le sujet. Bien évidemment le RPG se décline encore sous d’autres variantes et si vous en connaissez je serais ravie que vous m’en fassiez part dans vos commentaires.

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

La plateforme RPG est en ligne : Viens tester !

Eden Memories

Eden Memories (19 articles)

Passionnée d'écriture depuis toute petite, Eden Memories est une assidue RPGiste, une graphiste à ses heures perdues, tâtonnant dans le html (souvent en ayant l'impression de naviguer à vue), qui dans la vie est dans l'audiovisuel. Site web : http://mauvaisgenresaucinema.wordpress.com/

 
Icone Facebook Icone tumblr
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

9 réponses à “Les différents types de jeux de rôle”

  1. darkbaron darkbaron dit :

    Bon résumé, mais je pense qu’il faut sans doute parler du JDR par forum, mail (et mailing list) ou autre (il existe entre autres des logiciels spécialisés pour ça, en dehors de skype et tout, notamment pour simuler les jets de dés).

    Dans les faits, c’est exactement du JDR sur table, puisqu’il y a un MJ et qu’il gère sa « table », mais employant les forums et autres moyens de communication en ligne, permettant notamment de mieux détailler les actions, pensées et autres des personnages, là où ce genre de description prendrait trois plombes à l’oral.

    Pour l’anecdote, j’ai déjà eu une joueuse avec un style « RPG écrit » à une partie sur table et ça faisait… bizarre.

    Pour revenir au sujet, c’est différent du RPG écrit en deux points :
    – le MJ est réellement présent, comme une partie sur table, et gère la plupart des aspects de la partie, notamment les règles (parce qu’on emploie souvent les règles du livre de base).
    – sur les forums de RPG écrit, un compte = un personnage, en règle générale. Pas sur le JDR par forum, où le compte est plus souvent « le joueur », pas le personnage, et peut donc être utilisé pour jouer sur plusieurs parties sans avoir à changer.

    ça me fait penser que je n’ai vu qu’un seul forum qui permettait d’avoir un seul compte et des sous-comptes par personnage, avec fiche à part. J’ai toujours été surpris de ne jamais retrouver ce modèle ailleurs…

  2. Eden Memories Eden Memories dit :

    Pour le coup, je connais ce genre de jeu, j’ai des amis qui font cela quand ils ne peuvent pas se voir via Skype ou d’autres système de visio conférence, mais pour moi ça reste du Jeu de rôle sur table, j’aurais peut-être dû préciser que ça existait aussi de manière virtuelle mais comme ça reste minoritaire par rapport aux partie en vrai et que le principe était d’expliquer comment ça fonctionnait surtout bin j’en ai pas parlé mais oui tu as raison, ça existe. J’avais une amie quand j’étais étudiante qui était MJ sur un forum tel que tu le décris et c’était un boulot monstre ce qu’elle faisait.

  3. darkbaron darkbaron dit :

    Bien, en fait, ce n’est pas si « minoritaire » que cela. Beaucoup de rôlistes n’ont pas forcément le temps de trouver une table ni l’envie de s’investir (ça demande d’y consacrer pas mal de temps et d’énergie). Le forum est une excellente opportunité. Plusieurs sites et forums proposent d’héberger ce genre de parties aussi. Enfin, ça reste fondamentalement du JDR sur table, là les forums de JDR écrit/textuel ou autre nom sont assez différents, on est d’accord.

  4. Lame dit :

    Un lien sur le narrativisme pour compléter l’article: http://www.narrativiste.eu/jeu-narratif-presentation/

  5. Lame dit :

    Voici trois jeux de rôle papier qui pourraient intéresser les textualistes:

    – Breaking The Ice : http://www.legrog.org/jeux/breaking-the-ice
    – Shooting The Moon : http://www.legrog.org/jeux/shooting-the-moon
    – Under The Skin : http://www.legrog.org/jeux/under-my-skin

    Notez bien la relation entre les joueurs et le rapport des joueurs à l’histoire.

  6. Xbug dit :

    « Ce rôle là est très important et ne peut être supprimé.  »

    Waaah, comment tu vas te faire défoncer!

  7. moodytryme moodytryme dit :

    Merci Lame pour ces conseils de JDR ! Je vais aller voir 😉 !
    Par contre le lien sur le narrativisme ne marche plus.

  8. Eden Memories Eden Memories dit :

    Ah oui? Pourtant le MJ c’est genre la base de tout RPG non? Même dans les jeux vidéos tu en as un… c’est la machine! XD

  9. yukiko dit :

    Cela date de maintenant au moins 2005 que les américains nous ont apporter des jeu sans Meneur de Jeu (je tiens à souligner aussi pour l’article que MAITRE du jeu c’est une vision plutôt passé de la chose et donne encore une image de contrôler tous au MJ). Ce que l’on dit être narrative enfaite c’est seulement des jeux où la narration à beaucoup plus d’importance, seulement même dans les premier JDR AD&d, ADC, Vampire, oeil noir etc et bien cela dépendait des Meneurs de jeu et des joueurs avec ce qu’il avait envie de jouer.

    La où les jeu de The Forge (De là où vienne la plus pars des jeu cité plus haut), un forum regroupant des gamedesigner qui on réfléchie à de nouvelle manière de jouer. La différence est que dans ses jeux on a des mécanique qui soutient la narration, et qui effectivement parfois retire le rôle de meneur de jeu ou bien l’intègre à l’histoire, faisant tourné le rôle entre les différents joueurs.

    En sommes ça ce rapproche de ce que l’on fais sur un forum, on est clairement plus proche de ce genre de jeu que du JDR avec un meneur de jeu fixe qui a plus d’importance dans la narration. Conclusion, ne pas avoir de MJ on le vie bien, regarder sur le forum ça ce passe bien, puis que ce n’est qu’un petit boulot comparé à celui d’un MJ sur table sur en jeu va avoir une très grande importance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • GraphicObsession
  • Eternal Lust
  • Chroniques d'une RPGiste
  • Festival Les Mondes d'Elor
  • Les Chutes de Rozan
  • Labo de l'Edition
  • Chercher un Avatar WTF
  • Opale Rôliste
  • Akilajo Graphic
  • L'Ivre Book
  • Mademoiselle Cordelia
  • Destination Hogwarts
  • Le Blog du RPG
  • Adie – Créajeunes
  • Obsession 27
  • Roleplay And Sarcasm
  • Kerlaft le rôliste
  • Sawen
  • Draftquest
  • Pub RPG Design
  • Entrance Icons
  • Festival des Mondes de l'Imaginaire
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky