Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

Écrivons et jouons ensemble !

L’originalité dans les RPG écrits : un critère indispensable ?

Partager l'article sur les réseaux sociaux :
duplicate original by woodleywonderworks

duplicate original by woodleywonderworks

Ah l’originalité, c’est un peu comme le bonheur, tout le monde en veut, pourtant cela semble peine perdue alors que l’originalité se construit à plusieurs endroits, sous de nombreuses formes, et bien souvent, loin de l’image qu’on peut s’en faire…

Qu’est-ce qu’un contexte original ?

Suite au débat qui a pris place sur le sondage « RPG originaux versus RPG dérivés d’une oeuvre existante », j’ai eu envie de revenir sur la définition même du mot « original ».

« Jamais vu nul part ailleurs ou presque », c’est du moins ce à quoi on s’attend en lisant « original » sur un contexte d’un jeu de rôle écrit. Toutefois, l’originalité peut être subjective, et on peut être plutôt déçu par le contenu annoncé dans le titre. Comment définir l’originalité ? Et surtout à quel prix faut-il poursuivre cette quête de l’impossible ?

  1. Une histoire non basée sur un contexte déjà existant, est une des définitions d’un univers original. Il s’agit d’un contexte créé de toute pièce par les fondateurs du jeu de rôle. Du coup, on peut avoir certaines idées préconçues, notamment sur les RPG réalistes, car on imagine qu’ils s’inspirent de faits déjà établis et qu’il est donc difficile d’en tirer un contexte original. A l’inverse, on aura tendance à regarder du côté des univers fantastiques, futuristes ou même fantasy. A condition de trouver une idée vraiment originale et d’éviter de tomber sur une vision dénaturée d’univers existants déjà.
  2. D’autre part, il peut y avoir une vision originale d’un univers déjà connu. Les exemples ne manquent pas dans le domaine, prenons les jeux de rôle Harry Potter : combien de nouvelles écoles de magie ont été inventées ? quelles générations futures ou passées ont été revisitées ? Parfois on obtient des copies mauvaises où l’originalité n’est utilisée que pour justifier des intrigues de mauvais goût ; d’autres fois, on aboutit à quelque chose de plus prometteur, comme la naissance d’une école de magie dans le pays des Vikings.

L’originalité d’un contexte peut s’exprimer par un ton, un point de vue, un détail, une profondeur jusqu’alors jamais atteinte qui vient surprendre le lecteur. Il y a originalité lorsqu’on propose une interprétation différente.

Les risques de l’originalité à tout prix

Si je cherche à vous démontrer que l’originalité peut se nicher n’importe où, c’est parce que parfois, à force de vouloir la trouver à tout prix, on se perd et on tombe dans de nombreux pièges.

L’incompréhension totale ou presque.

Dans cette recherche d’originalité absolue, on peut vite se retrouver avec un univers très complexe, où des éléments pas forcément compatibles seront mélangés, et qui exigera quoi qu’il en soit un nombre impressionnant d’annexes. Pour obtenir des noms improbables, on aura inversé les lettres, joué sur des anagrammes, etc. A la fin, on se retrouve dans un univers qui – ne nous rappelant rien – ne nous accroche pas. On a besoin de pouvoir s’imaginer l’univers et notre personnage dedans, si on n’y arrive pas, alors il sera impossible d’y jouer, même avec la meilleure volonté du monde !

La pâle copie

On dit que la première œuvre d’un artiste tend à rassembler tout ce qu’il aime. Ce syndrome existe aussi dans les jeux de rôle où les créateurs se contentent en réalité de créer une copie presque conforme de l’œuvre originale, de qualité souvent inférieure. Ainsi pour reprendre les jeux de rôle Harry Potter, certains proposeront une école de magie, dans un pays anglophone, fréquenté par de jeunes gens munis de baguettes, mais sans certains éléments du livre ou avec quelques détails alternatifs. Si bien que ça semblera  original  à leurs yeux sans l’être pour autant.

Le mix

Le principe consiste à prendre deux éléments – si possible à la mode et carrément différents afin d’obtenir un mélange inédit. Des dragons et des elfes en pleine Allemagne nazie, des savants fous dans une université, des démons sur une lointaine planète, et… c’est tout. Le mixage original est bien souvent considéré comme largement suffisant pour intéresser, alors que le manque de cohérence et de profondeur peut rendre le contexte complètement illogique.

Le hipster du roleplay

Plutôt présent dans les personnages, il commence également à s’étendre aux contextes de jeux de rôle. Caractéristique typique : on ressort une vieille mode et on la remet au goût du jour. Bien sûr, dans les postes vacants, vous ne trouverez que des trombines tendance, des mannequins pour la plupart. Dans les lieux, on choisira des lieux “originaux” comme l’Alaska, le Canada, la Scandinavie… Le risque ? Si vous débarquez là dedans avec un personnage normal, vous allez immédiatement vous retrouver fiché et exclu, parce que dans ce genre de RPG, TOUT doit être original, même si on finit par tomber dans un cliché. (D’ailleurs, je vous conseille un article sur la création d’un personnage original)

Alors, pour vous, est-ce que l’originalité est si importante ? Est-ce un critère qui vous guide vers un RPG plutôt qu’un autre ?

On remarque vite que pour certains, l’originalité peut devenir une véritable course, comme si revenir à du classique risquait de nous rendre invisible. Tirer la carte de l’originalité donne tout de suite un côté “classe” à première vue, alors on en use et abuse, quitte à aligner les clichés et à en oublier l’essence même du jeu de rôle : la sincérité, le plaisir du jeu. Être original à tout prix, c’est prendre le risque de se marginaliser.

Il est possible d’être original par petites touches, en soignant les détails relatifs à votre univers — par exemple en proposant des annexes rigolotes et immersives —, le piquetant de nouveautés — vous pouvez aussi ajouter du contenu au fur et à mesure qui sera adapté à l’univers et surtout au jeu développé par les membres et par conséquent original. On peut également être original dans la manière de gérer votre RPG — en proposant une fiche de personnage sous forme de question et réponse par exemple, ou bien en proposant des sortes de délégués des joueurs pour faire le pont entre l’équipe et les membres.

Peut-être que l’originalité serait créer un RPG sur votre quartier et d’y jouer votre voisin, tout simplement, quelqu’un de totalement ordinaire !

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

Écrivons et jouons ensemble !

Eden Memories

Eden Memories (20 articles)

Passionnée d'écriture depuis toute petite, Eden Memories est une assidue RPGiste, une graphiste à ses heures perdues, tâtonnant dans le html (souvent en ayant l'impression de naviguer à vue), qui dans la vie est dans l'audiovisuel. Site web : http://mauvaisgenresaucinema.wordpress.com/

 
Icone Facebook Icone tumblr
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

5 réponses à “L’originalité dans les RPG écrits : un critère indispensable ?”

  1. moodytryme moodytryme dit :

    Perso moi j’aime quand on fait dans la simplicité. Le thème peut être innovant, mais pour moi la manière d’amener le sujet doit être familière pour ne pas me perdre.

    Sinon, l’article est très intéressant, je cherchais à mieux expliquer le mot « original » dans le débat sur les RPG basés sur des oeuvres ou non xD donc ça tombe bien !

  2. Romy dit :

    Je deviens de plus en plus critique et demandeuse dans les forums RPG que je rejoins. Je trouve, de plus en plus, que ce n’est pas tant l’originalité du forum en tant que « wah on a jamais vu ça avant » qui importe, mais la complexité du contexte.
    Un contexte simple mais précis et développé m’intéressera toujours davantage. Il faut que, en lisant le contexte, je ne devine pas directement ce qu’il va se passer (je pense notamment à des forums fantasy d’univers où on se retrouve toujours dans un l’autorité VS les rebelles).

    Merci pour cet article et pour ce blog, vraiment intéressant. Je continue de vous suivre !

    • Eden Memories Eden Memories dit :

      Merci pour ton commentaire Romy, c’est vrai que s’éloigner de l’aspect manichéen, d’avoir plus de subtilité est une forme d’originalité car la subtilité est rare, et pas seulement dans les forums RPG d’ailleurs.

  3. Rya dit :

    Bonjour / bonsoir,
    Je vous remercie pour cet article intéressant et vrai !
    Aujourd’hui, l’originalité au sein des RPs textuels se retrouve dans l’exagération telle que cela en devient illogique, irréaliste avec le contexte ou la future relation des personnages.
    Une réponse RP avec une idée simple peut se révéler originale si elle est bien amenée, écrite de telle manière que la réponse en devient plaisante, amusante et surprenante !
    Je ne sais pour vous, mais 5 ans de RP, j’ai eu souvent à faire à quelques idées bien trop souvent reprises : la rencontre via bousculade dans les couloirs, un ballon mal lancé en sport et qui atterrit malencontreusement sur la tête de quelqu’un ou encore l’éternelle chute quelque soit l’endroit où les personnages sont.
    Même celles-ci dites « bateaux » peuvent émerveiller un partenaire de RP si l’originalité est utilisée à bon escient et sans exagération.

    Comment y parvenir ? Très bonne question !
    Personnellement, j’essaye de ne jamais oublier qu’un RP se fait toujours à plusieurs. Ainsi, quand je relis mes réponses RP, j’essaye de me mettre à la place de mon partenaire.
    Bon courage pour votre recherche d’originalité ^^

    Au plaisir de lire un prochain article.

    • Eden Memories Eden Memories dit :

      Tu as tout à fait raison, l’originalité peut aussi être dans un point de vue qui n’avait encore été jamais fait, mais surtout qui est personnel et sincère.
      Merci de ton avis et commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Chroniques d'une RPGiste
  • Labo de l'Edition
  • Roleplay And Sarcasm
  • Mademoiselle Cordelia
  • Akilajo Graphic
  • GraphicObsession
  • Pub RPG Design
  • Draftquest
  • Kerlaft le rôliste
  • Sawen
  • Obsession 27
  • Entrance Icons
  • Opale Rôliste
  • Les Chutes de Rozan
  • Eternal Lust
  • Le Blog du RPG
  • Adie – Créajeunes
  • Destination Hogwarts
  • L'Ivre Book
  • Chercher un Avatar WTF
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky