Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

-5% Chez notre partenaire Pelopia Enlève Adblock pour soutenir Infinite RPG

Comment créer des Personnages Non Joueurs (PNJ) et des prédéfinis sur votre jeu de rôle textuel ?

yukiko
Contribution de yukiko | Donne ton avis !

publiée le 20 septembre 2017 dans Articles du moment, Personnages

 
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Wif ! Aujourd’hui, je vais vous parler de la création des Personnages Non Joueurs (PNJ) et de personnages prédéfinis, autrement appelés « personnages pré-tirés ».  

(Consultez notre lexique du jeu de rôle !)

Contrairement à ce que l’on croit, préféfinis et PNJ se rejoignent mais se révèlent néanmoins dotés d’un but différent au sein de la fiction.

Quelques questions essentielles avant de créer son personnage

Posons-nous les bonnes questions :

  • Quel est le contexte dans lequel je veux jouer mon PNJ ? (Intrigue ? politique ? romance ? action ?)
  • Qui est-il vraiment ? (Développement de la psychologie)
  • D’où vient-il ? (Ses origines)
  • Comment en est-il arrivé là ?
  • Où vit-il ? Et comment le sait-on ?
  • Qu’a-t-il dans ses poches ? 

Ces questions peuvent vous sembler déviantes, mais elles tracent déjà un premier portrait de votre personnage et de ses possibles interactions avec les autres. Dire ce qu’il a dans les poches d’une personne en dit long sur elle.

Exemple avec un enquêteur dans les années 40 :

S’il a une montre cassée, il va souvent demander l’heure ;

Il peut avoir un paquet de tabac mais empruntera toujours un briquet ;

Il peut cacher une photo froissée d’une femme et une fille, un souvenir du passé qu’il regarde avec mélancolie.

Révélez les secrets de votre prédéfini

Pour étoffer tout cela, il vous faut écrire son histoire (son background). Votre personnage a probablement de sombres petits secrets. Après tout, nous traînons tous des casseroles. Et pour que les traits de votre personnage soient utilisés à leur plein potentiel, il faut s’en servir. Laissez des indices aux autres joueurs, créez des situations qui permettent aux autres joueurs d’être bien au courant de la véritable nature de votre personnage.

Des personnages à se partager

Je conseille aux joueurs de ne pas dépasser 10-15 lignes dans la description de votre prédéfini ou de votre PNJ. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela suffit à marquer les détails importants. Vous pouvez aussi mettre en gras les mots importants, mais n’en abusez pas (et ce malgré ce que Karadoc dit « le gras c’est la vie » !), 10 mots-clés suffisent. D’autant que si on extrapole trop, on ne laisse pas de marge de manœuvre pour le potentiel joueur qui prendra le prédéfini. Si on ne met que les grandes lignes, il sera plus facile de se l’approprier. Cette démarche me paraît capitale et permettra d’ajouter par la suite des éléments à notre PNJ, permettant ainsi de davantage le lier aux autres. Je tiens à rappeler qu’il n’est ici nullement question de fanfiction, et que d’autres rubriques y sont dédiées. Et votre Maître de Jeu vous en remerciera.

N’oubliez pas qu’un Personnage Joueur (PJ) n’est pas uniquement créé pour vous mais a également vocation à être partagé avec les autres. Les autres, qui sont-ils ? Ce sont les autres joueurs, le(s) Maître(s) de Jeu (MJ)… Pour ça, il faut que votre personnage soit en accord avec la thématique du jeu auquel vous jouez et qu’il en respecte le cadre.

Exploitez le caractère de votre personnage

Ce qui rend un personnage attachant c’est aussi le fait qu’il ait des qualités et des défauts, n’hésitez pas à jouer là-dessus. Quand vous créez votre personnage, pensez à la manière dont vous allez pouvoir exploiter sa personnalité afin de générer davantage de fiction. De ses traits de caractère découle la fiction, qui doit posséder de multiples possibilités.

Exemple :

Embroise Magus, un mage du cercle supérieur de l’ordre Magus est quelqu’un dont la réputation n’est plus à faire au sein de l’ordre. Mais l’ordre ignore que le très vénéré Embroise Magus est dépendant du jeu, auquel il voue une véritable passion.

ou

Ce matin-là, il se réveille avec une migraine affreuse, ne se souvenant plus de ce qui s’était passé. Ce sont de jeunes aspirants de l’Ordre qui le réveillent, stupéfaits de le trouver là, endormi au détour d’une ruelle sombre. Et sa dignité, qu’il a forgée des années durant, est subitement balayée à cause de son inavouable addiction.

Comme on peut le lire ici, le personnage voit son avantage (son influence au sein de l’ordre Magus) lui porter préjudice et cela est dû à son désavantage (addiction au jeu). Les avantages et inconvénients sont une source quasiment inépuisable pour créer des scènes dans lesquelles vous allez pouvoir exprimer le caractère de votre personnage.

Trouvez-lui des lubies !

Je peux vous citer un exemple bien concret tiré de mon expérience de rôliste : j’ai un jour créé un PNJ Inquisiteur dans un monde de dark fantasy qui adorait le jardinage. Cela contrastait totalement avec le personnage, qui avait fait de vrais massacres et qui était un boucher. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les joueurs ne sont pas du tout rassurés lorsqu’ils se retrouvent en sa compagnie lors d’une rencontre dans le jardin.

Comment vous y prenez-vous ?

Je termine sur cet exemple qui vous donne déjà un bon aperçu de comment je perçois la création des personnages. Et vous, comment intégrez-vous des PNJ à vos jeux de rôle ? Comment créez-vous vos personnages prédéfinis ? Laissez-moi vos astuces en commentaires !

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

La plateforme RPG est en ligne : Viens tester !

yukiko

yukiko (1 articles)

Animateur socio-culturel, je suis passionné par la culture geek et bien d'autres chose !

 
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Chercher un Avatar WTF
  • L'Ivre Book
  • Mademoiselle Cordelia
  • Opale Rôliste
  • Obsession 27
  • Kerlaft le rôliste
  • Sawen
  • GraphicObsession
  • Les Chutes de Rozan
  • Le Blog du RPG
  • Akilajo Graphic
  • Draftquest
  • Pub RPG Design
  • Destination Hogwarts
  • Eternal Lust
  • Festival Les Mondes d'Elor
  • Adie – Créajeunes
  • Roleplay And Sarcasm
  • Labo de l'Edition
  • Entrance Icons
  • Festival des Mondes de l'Imaginaire
  • Chroniques d'une RPGiste
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky