Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

-5% Chez notre partenaire Pelopia Enlève Adblock pour soutenir Infinite RPG

Gestion d’un jeu de rôle textuel : quand la joie se transforme en pression

dark poison
 
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

stress-oeufs

Nous l’avons tous vécu ou presque : l’ouverture de son jeu de rôle textuel (forum RPG) ! L’excitation qui l’accompagne, le frisson qui nous parcourt lorsque les premiers inscrits arrivent enfin. C’est souvent un excellent moment pour l’équipe administrative, qui peut enfin récolter les fruits de ses durs labeurs. Tout est encore rose… Ou bien non ? Si en règle générale la construction du RPG écrit se passe bien, il n’est pas rare que, une fois le RPG ouvert, les tensions se créent.

Essayons lors de ce court article de nous mettre dans la peau d’un administrateur lambda.

L’administration, une arme à double tranchant

Arrow

Quand on est nouveau sur un forum et qu’on voit le/la fondateur/trice seul sur la CB…

Grâce à son statut, l’administrateur peut asseoir son autorité auprès de la communauté RPGiste. D’une certaine façon, il se sent quelque peu supérieur, même s’il ne l’admettra jamais, car il a la connaissance, le pouvoir. Il sait comment vous rendre la vie meilleure en quelques mots sur un clavier. L’administrateur aime aussi lier des amitiés avec ses membres. Cela peut même le desservir si ces amitiés sont trop prononcées. On peut l’accuser de mal faire son travail car il pourrait privilégier le membre ami aux autres. D’autre part, il est toujours plus difficile de faire comprendre à un ami qu’il a fait une erreur, ou qu’il doit changer quelque chose, car on a peur de mettre en péril cette amitié. Ce dernier point peut pousser inconsciemment l’administrateur à ne pas agir.

L’administration, un travail du quotidien

Rome ne s’est pas bâtie en un jour, et pour ainsi dire, un RPG textuel non plus. Comprenez par-là que l’on pourrait se dire qu’une fois le RPG ouvert, le plus gros du travail est fait. C’est loin d’être le cas. Personnellement, j’aurais même tendance à penser que le gros du travail commence à l’ouverture. La construction est simple, les délais sont larges, l’équipe motivée et volontaire. Mais lorsqu’il faut traiter les demandes des membres au quotidien, modifier tel statut, accueillir les nouveaux, valider telle fiche, comptabiliser tel point, répondre à telle question, écrire tel post pour l’intrigue, modifier tel message d’information, faire connaître son jeu de rôle, PLUS poster ses propres réponses à ses sujets, animer la chatbox et ENFIN mettre à jour ses fiches de liens et de sujets… Je pense que ces quelques lignes vous ont fait réaliser à quel point le travail d’un administrateur est colossal. Cela peut très vite devenir épuisant, et je ne connais personne qui s’inscrive sur un RPG pour y faire de l’administratif, mais plutôt pour y jouer et prendre du bon temps (et qui peut leur en vouloir ?)

Quand on est overbooké...

Quand on est overbooké…

L’administration, vue comme une liste supplémentaire de choses à faire

Si cette situation de surmenage se prolonge, l’administration du forum RPG devient une corvée. L’administrateur se sent obligé de faire ce pour quoi il s’est engagé – dans le pire des cas, il néglige son rôle d’aministrateur, l’abandonne. Une alternative extrême serait pour lui de quitter le forum, car il aurait perdu goût à cette aventure à cause de ses obligations qu’il n’arrive pas à satisfaire. Pour peu que sa vie personnelle IRL lui cause des soucis, et vous avez la très bonne recette d’une pression. On en demande toujours plus aux administrateurs, et les délais deviennent serrés, vous avez l’impression d’être en retard, de ne pas être à la hauteur, vous avez conscience qu’on attend beaucoup de vous et vous ne voulez pas décevoir.

Comment remédier à cette situation ?

Une solution serait une répartition équitable et définie des tâches des administrateurs. Chacun a une tâche définie, et s’y tient. Ceci a un effet négatif : en cas d’absence ou de baisse d’activité, l’administrateur doit compter sur ses compagnons pour qu’ils reprennent son flambeau. Tant que cela est passager, cela peut marcher.

Qui veut me rejoindre dans cette quête ?

Qui veut me rejoindre dans cette quête ?

Une deuxième solution serait de repenser le rôle des modérateurs, souvent sous-estimé. Et si on leur confiait les tâches qu’ils peuvent réaliser sans l’aide d’un administrateur ? Ils prennent ainsi de l’importance au sein du RPG et représentent une réelle main d’œuvre de qualité pour le bien-aimé staff. Ils permettent également aux administrateurs de se recentrer sur leur rôle premier : l’évolution du RPG en matière d’intrigue.

Une troisième solution serait de séparer les rôles d’administration et de joueur. Un administrateur ne participe pas au déroulement des événements du RPG en tant que joueur. Il reste cloisonné au rôle d’administrateur et ne s’occupe que de ses tâches. Ceci serait à mon avis la solution optimale. Mais comment motiver une personne à ce rôle ? De base, si l’administrateur est membre du RPG , c’est parce que le concept lui plaît et qu’il veut s’investir. Mais il veut lui aussi évoluer dans ce monde fictif avec les autres membres et non pas être laissé à l’écart. Dès lors, lui imposer d’être simple spectateur parait difficile…

Une dernière solution serait peut-être de nommer un ou des médiateurs. Ils pourraient être des membres lambda ou des modérateurs, mais il serait préférable qu’ils soient relativement loin du cercle administratif afin de ne pas être influencés. Le staff reporterait alors les charges de travail à ses médiateurs observateurs qui distribueraient les tâches en fonction. Cela parait compliqué à mettre en place car il faut une excellente compréhension de la part des médiateurs, une certaine impartialité, et surtout une excellente disponibilité. Néanmoins, c’est un modèle qui, je pense, doit pouvoir être exploité si l’on s’en donne les moyens.

et la tu te dis que tu déchires avec tout cela cumulé !!!!!

et la tu te dis que tu déchires avec tout cela cumulé !!!!!

En conclusion, le meilleur moyen pour que chacun fasse son travail est de s’assurer que chacun se sente bien et le fasse de plein gré. Si la motivation part ou si la liste est trop longue, la lassitude n’est pas loin, et l’on expose les membres et le RPG à une baisse foudroyante d’activité. Car oui, les administrateurs sont le cœur du RPG, et de leur travail dépend la réussite ou l’échec d’un RPG… Il est donc important de veiller au bien-être des administrateurs, quitte à donner moins de tâches à une personne.

Vous êtes ou avez été admins d’un RPG ? N’hésitez pas à partager vos retours d’expérience en laissant un commentaire !

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

La plateforme RPG est en ligne : Viens tester !

dark poison

dark poison (2 articles)

Grande fan de RPG depuis plus d'une dizaine d'années, j'administre actuellement le forum RPG GOT "After The Conquest". Je suis un grande sérievore avec plus de 8000 épisodes à mon actif et j'espère transmettre la passion du rpg ! Site web : http://www.aftertheconquest.com

 
Icone twitter Icone youtube
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

6 réponses à “Gestion d’un jeu de rôle textuel : quand la joie se transforme en pression”

  1. Skriff dit :

    Heyyyyy ! Je vois que la section commentaire est un petit peu vide donc c’est tristounet, donc j’y vais d’mon petit com’ ce soir :3
    Article très intéressant pour moi qui suis administrateur de deux jolis forums RPG, et bien qu’on essaye d’appliquer toutes les solutions déjà proposée, bah… C’est pas forcément facile, et les membres ne se rendent bien souvent pas compte de tout le travail qu’on est obligés de fournir pour maintenir un forum en vie et le gérer au quotidien. Et en plus faut qu’on réponde aux RP ! Un vrai enfer parfois. XD
    Le vrai problème c’est que ça donne souvent lieu à de jolies dérives, style l’admin que je qualifie de Petit Poucet. L’admin Petit Poucet c’est celui qui a fondé 17 RPG mais qui n’en a plus qu’un seul en vie, qu’il abandonnera dans un délai de 3 à 4 mois quand il commencera à s’ennuyer de sa tâche de management pour passer à un nouveau projet. Ensuite y a aussi l’admin absent, celui qui a la flemme de gérer son forum, donc délègue tout aux modérateurs et disparaît, ou bien qui est là sans être là, parce qu’il aime bien fait la déco.
    Bref, le boulot d’admin c’est pas fait pour tout le monde, mais c’est bien parce qu’il y a tellement d’admins différents qu’on a tellement de forums différents !

  2. LouAinsel dit :

    Ah…L’admin Petit Poucet ! J’en ai connu !
    Pleins de bons forums. Pleines de belles promesses. Alors qu’on vit passionnement ses aventures en son sein, voilà pas que le staff disparait. Attirer par d’autres projets. Ayant d’autres envies. Bon, quand le staff qui s’en va c’est les « admins » là pour soutenir le fondateur : on se dit « ouille »…mais quand c’est couplé à un fondateur absent : on peut que finir en mode : T_____T ou >______<

    Personnellement, je gère 3 forums (enfin, 2 actifs et un 3ème en refonte total)…et aide à l'administration d'un 4ème.
    Je peux le dire : c'est chronophage, ça demande du temps et ça empiète beaucoup sur le délai laissé au roleplay. Sur notre dernier forum ouvert, on a pris plus de staffiens qu'on ne le fait d'habitude (2 modérateurs et 1 co-admin) afin de pouvoir déléguer plus facilement les tâches et alléger le travail.

    J'avoue que je trouve dommage que les modérateurs soient souvent cantonnés au rôle de surveillants sur un flood / une CB. Et au rangement. Mais mine de rien, déjà ça aide.
    Après, personnellement, j'ai un modo qui m'aide à tout ce qui est graphisme/maquette de forum. Ou encore, à la suggestion d'intrigue et à leur développement. Et ce genre de travail, on a tendance à croire que ça doit forcément être l'admin. Pourtant, un modérateur s'il doit "modérer" le contenu pourrait autant être renommé "assistant" selon moi.
    Car il aide en suggérant, en étant présent, en faisant relai avec les simples membres…etc.

    Je pense que "la recette miracle" n'existe pas, mais qu'un staff qui veut bien rouler et avoir moins de pression doit aussi être un staff "qui se fait confiance".
    Savoir qu'on peut compter sur l'autre, qu'il fait sa part de boulot : ça n'a pas de prix. Surtout quant on est fondateur et donc, souvent débordé rien qu'avec le travail de "répondre aux questions de contexte". Car souvent, seuls le fondateur peut réellement répondre en détails à ces questions délicates mais essentiels ^^'

    Je trouve cet article sympathique car il liste bien une certaine quantité du travail. Après, je pense que de nos jours, pas mal de joueurs ont déjà essayé une ou deux fois d'administrer et savent la difficulté. Ils sont donc plus facilement tolérant fasse à une petite attente de 48-72h pour répondre à leur fiche de présentation, leurs questions, leur mp, ou que sais-je. Du moins, sur mes forums, ils savent qu'on est sur plusieurs fronts en plus des rps (on est le même duo de fondateur sur nos 3 forums) et donc, ils proposent d'aider de façon spontanée et se montre patient.

    Et si le taf d'admin est laborieux, je pense aussi qu'il est gratifiant. Car rien ne fait plus plaisir que lorsqu'un membre vous remercie ou complimente le rendu de votre labeur. On se sent alors sur un nuage : et il est difficile d'arrêter cette activité dans ce cas là je pense ^^

    Enfin, d'expérience, je dirais aux admins qui perdent de vue le loisir, le jeu, le plaisir d'animer et de créer d'arrêter pendant un temps de créer des projets. Mettre en suspens leurs idées, et redevenir simple joueur pour retrouver goût aux RPG. Alors, une fois de nouveau en forme, une fois de nouveau disponible IRL, on peut vraiment concilier 'travail d'admin' et plaisir 😀

  3. Dreamy/Melanie Dreamy/Melanie dit :

    Je me sens obligée de venir laisser un commentaire par ici, me sentant terriblement concernée par le sujet, je suppose qu’un témoignage est le bienvenue !

    Beaucoup ont tendance à croire que l’administration, c’est facile, qu’on aime à être les grands gourous de tant de membres… Mais au final, ça peut rapidement devenir un poids, un fardeau, et plutôt que d’être vu comme un simple rpgiste qui aime à faire vivre son univers, on est vu comme une personne impossible à atteindre.

    J’ai été administratrice du forum I Love Harvard pendant 4 ans, pratiquement depuis son ouverture, jusque cette rentrée, où j’ai décidé de raccrocher le tablier. Une équipe de 7-8 personnes pour gérer plus de 350 membres à l’époque où j’étais encore dans l’équipe, et ILH, c’est mon bébé. Aujourd’hui encore je veille dessus comme une maman veille de loin sur son petit, mais ILH, ça a été pour moi tant source de joies que de colères. Dans un message (et un premier élan de « départ » que j’ai fini par réfréner) sur le forum j’avais plutôt bien résumé mon ressenti, alors autant directement vous le partager. J’y ai confié mes doutes aux membres, mais aussi mon point de vue sur l’administration de façon brute. J’y parle également d’une autre administratrice (qui s’accroche encore aujourd’hui) qui est devenue ma meilleure amie irl avec le temps, et qui a énormément souffert de son image d’administratrice. Parce qu’être administrateur, c’est devoir se montrer parfois impassible et impartial, devoir faire preuve de sévérité quand des règles sont enfreintes, parce que c’est notre rôle: Maintenir l’ordre, l’harmonie, l’activité. On ne fait jamais ça par plaisir, la police, et les membres finissent par vous imaginer comme des monstres, prenant plaisir à attaquer leurs membres, sectaires entre eux parce qu’ils sont devenus amis. J’ai eu le droit à des critiques parce que je me suis liée d’amitié avec des membres, comme si ce n’était pas normal de dépasser la dimension virtuelle, comme si c’était « mal ». Beaucoup de choses ont fini par me pousser à quitter les rangs de l’administration d’une si grosse communauté, raisons que j’ai évoquées dans le message suivant donc:

    « Je ne suis pas sûre que vous réalisiez l’impact de vos actions et de vos mots, et je dis « vous » pour faire une généralité parce que je ne veux pas pointer du doigt telle ou telle personne, je n’ai même pas de nom précis en tête tant les cas s’accumulent en ce moment. Je ne suis pas sûre également que vous réalisez que tout ce qu’on s’efforce de faire, de changer depuis quatre ans, nous ne le faisons pas pour nous, mais dans votre intérêt, et suite à vos remarques. Mais vos remarques… Sont de plus en plus acerbes, agressives, violentes, parfois même dans certains cas, insultantes. Avant d’être une équipe, nous sommes des humains, et quand je vois ma meilleure amie en venir à penser à partir parce qu’elle ne supporte plus d’être vue comme un monstre sans coeur, je sature. Quand je vois qu’elle se remet en question alors que vous lui devez à ELLE la plupart de nos intrigues/events depuis un moment, je me dis qu’il y a un problème. Attention, je ne suis pas en train de dire que nous sommes tout roses, et nous avons tous conscience de nos défauts. J’ai un manque terrible d’organisation, Jude/Holly, de son côté, manque cruellement de tact, et je n’ai de cesse de lui répéter depuis des années. Ça n’empêche qu’elle aime les membres, et qu’elle fait des efforts tous les jours pour s’améliorer. Sauf qu’elle n’a plus l’impression de pouvoir s’en sortir, elle a l’impression d’être haïe par des membres qui ne la connaissent même pas. Alors ma question, c’est : Est-ce que vous aimeriez ça? Vous battre pour des gens, qui ne voient que le pire chez vous, sans en tirer le meilleur ?

    Sur ILH, nous sommes près de 400 jours après jour. Autant dire une vraie communauté, comme une petite ville avec ses histoires, et ça, on ne peut rien faire contre. Mais en ce moment, il y a toujours plus de conflits. J’ai découvert tellement de menteurs pathologiques sur ce forum… J’en viens à ne plus avoir confiance, à ne plus avoir envie de m’attacher à ces gens. L’accumulation de ces mensonges et de ces histoires m’ont détruite. Et je ne mâche pas mes mots, parce que mes plus proches savent que j’ai changé. Oui, j’ai fait confiance à des personnes sur ce forum, qui m’ont déçue… Tellement déçue. Ces gens sont une minorité, alors je vous demanderais s’il vous plait de ne pas vous sentir visés par ces mots, ceux dont je parle vont très certainement se reconnaître sans mal et sans que j’aie besoin de parler des histoires. J’ai l’impression désagréable de gérer un forum peuplé d’une immense bande de maternelles, et je pense que j’ai atteint le point de non retour. Chaque jour, je me connecte pour voir un nouveau débat partie staff, parce qu’untel a menti sur ses comptes, parce que truc a mal parlé de machin et qu’il ligue ses potes contre l’autre à tel point que le visé ne se sent plus à sa place… Alors c’est ça, maintenant, le rpg ? Écrire comme des robots, mélanger l’IRL à l’IG ? Parce que c’est la sensation que j’ai maintenant. Les gens avec qui j’adore rp… Je ne rp plus avec, je n’ai plus la foi. Fut un temps ou je répondais dans les dix minutes à Osean, j’crois qu’il attend depuis un mois, autant dire que le rp est foutu. J’ai songé à partir… A demander ma suppression, totalement. J’y pense encore, mais ça me briserait le cœur. Cependant, je crois que je n’ai plus ma place dans le staff… Je suis devenue un poids dans l’administration que je ne saurais imposer à mes amis plus longtemps.

    Soyons honnête, outre mon brusque élan en mars, je ne fous plus rien depuis des mois. Même la rédaction, qui s’avère être mon dada depuis le début, je fais plus. Mes messages de version étaient emprunts de blagues, étaient agréables à lire, et je prenais un réel plaisir à les préparer, parfois des jours à l’avance, maintenant, quand ce n’est pas Micka qui est obligé de s’y coller à ma place, je les bâcle en dernière minute, et les rédige comme un vulgaire robot. Les embrouilles me fatiguent. Fut un temps ou ce forum m’a tout apporté, maintenant j’ai l’impression qu’il retire plus qu’autre chose. Et ça me fait mal de penser comme ça, de penser aussi mal de mon bébé depuis 2012, mais fut un temps ou j’étais l’éternelle optimiste, fut un temps ou j’aurais débarqué comme un nounours pour dire à tout le monde qu’on saura être forts face au recensement. Parce que oui, sachez que dans l’équipe, certains d’entre nous se rendent MALADES à l’approche du recensement, se sentent désemparés parce qu’ils ne savent plus quoi faire pour remonter la pente, et pour satisfaire tout le monde. Parce que oui, y aura des critiques, et on va putain de douiller. Et moi, j’ai plus la patience pour affronter ça, alors non, y aura pas d’optimisme. Je lutte depuis un an, certains membres et le staff m’ont fait tenir tellement souvent, mais là j’ai l’impression qu’il n’y a plus rien à rattraper, je me suis cassé la gueule plus lentement que prévu, voilà tout.

    La seule raison que j’avais de m’accrocher, c’est le staff, et le fait que beaucoup de membres me voient comme une admin « gentille » et bisounours. Sauf que je ne fais plus rien pour aider mes amis, mon équipe et que je deviens de plus en plus amère, si bien que je vais finir par tomber au rang d’admin froide et distante, qui ne parle plus à ses membres. Soyons honnêtes encore une fois, je ne reconnais plus la moitié des pseudos en ce moment, et j’en souffre, parce que je ne me reconnais pas. Je souffle d’exaspération à chaque nouveau débat partie staff, à chaque nouvelle affaire de plagiat, de dispute, de contestation de règle, et quand je vois la longueur de notre règlement avec le temps, j’en ai juste assez. J’en ai marre des critiques, j’en ai marre de voir les gens méchants gratuitement, sans chercher la diplomatie, j’en ai marre d’avoir mal à leurs remarques, marre de les voir rendre ma meilleure amie malade, et de voir toute l’équipe se demander : Qu’est ce qu’on peut faire maintenant ? Chaque règle revisitée satisfait une partie du forum, pour exaspérer l’autre. On arrive plus à trouver de juste milieu malgré les concessions, malgré nos désaccords. C’est ironique, parce que fut un temps ou c’était le staff qui basculait, et depuis les arrivées récentes de Brandon et Hailee, on avait réussi à trouver une sorte d’équilibre, une nouvelle harmonie. On a toujours des avis qui divergent, mais la différence est qu’on fait tout avec calme. Maintenant, on a juste peur de vous. J’ai peur de ne plus vous suffire, on a peur de ne plus faire assez.

    Les events tournent en rond, et les gens ne participent plus, mais si on veut changer, ça râle aussi. On adapte les règles, les gens râlent encore. On donne la main, ils demandent le bras. On ne cède pas, on est des connards. On cède, on est trop laxistes. A la fin, je n’en peux plus. Alors dites leur. Dites au staff une bonne fois pour toutes ce que vous attendez, s’il le faut on revisitera chaque règle avec un sondage, avec VOS suggestions. Ce forum était censé être un rpg libre, aujourd’hui, nous n’avons plus un règlement mais une charte de dix étages que je n’arrive même plus à raccourcir. Depuis 2012, je me bat pour tenir le forum avec diplomatie et douceur, et aujourd’hui, JE ressens le besoin de vous parler. Ce message, je l’ai écrit seule, et entièrement seule, avec mes observations et mes ressentis. Je n’ai plus l’impression de vous suffire, de vous apporter ce qu’il faut. Ce message, c’est tout simplement l’appel au secours d’une administratrice qui ne sait plus quoi faire pour tenir sa famille debout. Qui vous demande, une ultime fois, de faire attention à vos mots, de faire preuve, vous aussi, de calme et de patience envers nous parce que nous avons nos défauts mais depuis un moment nous tâchons de faire un travail sur nous-même. J’en demande peut-être beaucoup, je n’en sais rien. Mais si parfois on peut paraître durs, vous aussi, vous l’êtes. J’ai très souvent pleuré pour ILH. Je vis ce sujet comme une mise au point dans mon couple, comme si au bout de cet entretien, il y aura la reconstruction, ou la rupture. Alors s’il vous plait, aidez moi, aidez nous, aidez les (comme je ne suis pas sûre de rester) à reconstruire notre bébé. Parce que quoi qu’il arrive, que je reste ou non, ILH sera toujours ma famille. Avec ses drames, ses froids, mais aussi ses moments heureux, que j’aimerais retrouver.  »

    Alors voilà, ce retour ne sert pas à grand chose, si ce n’est à montrer une chose: Les administrateurs ont une âme, prennent leur rôle au sérieux et à coeur, pensez y sur vos forums quand vous avez des requêtes, des suggestions, des besoins. Tout nous affecte, nous touche, on se remet constamment en question, et plus vous accompagnerez l’administrateur avec diplomatie, plus il voudra porter son forum loin avec ses membres 😉

  4. Eden Memories Eden Memories dit :

    Je rejoins de beaucoup Dreamy, et ça m’a un peu choqué de lire dans cet article que les administrateurs ont le pouvoir. De quel pouvoir parle-t-on au juste ? Parce que en finalité, oui on décide de règles à la base mais parce que sans elles on sait que les grosbill vont écraser les joueurs qui n’auront pas un personnage aussi puissant, mais la société a ces mêmes règles. Des trucs à la con comme tu ne tueras point se change en tu ne tueras pas les PJ. Pour moi c’est la même chose. Si j’ai fondé des forums c’est souvent parce que les forums à l’univers que j’aimais fermaient leurs portes, et que je me retrouvais souvent à la rue. Au bout d’un moment, j’en ai eu marre, j’ai eu envie d’un endroit qui ne fermerait pas parce que le staff se serait prit le bec ou se serait lassé et j’ai fondé mon forum Drag me to hell. Je dois dire que je pensais à l’aspect créatif, qu’être peace et sympa suffirait, en fait c’est un boulot harassant et j’ai compris pourquoi les forums fermaient si souvent leur porte. Non seulement il peut y avoir des soucis entre les membres mais aussi entre les gens du staff. L’article n’évoque d’ailleurs pas ce soucis, mais un staff c’est une équipe. Des personnalités différentes qui doivent s’accorder, se concilier, ce qui n’est pas toujours évident en fait. Personnellement j’ai rien d’une chef, et ça me choque toujours quand on me dit t’es la fonda tu as le dernier mot. Je conçois pas être admin ou fondateur comme posséder un pouvoir, mais plutôt comme quelqu’un qui créer un univers, dont une communauté s’empare. Je suis pour la libre réutilisation d’une oeuvre d’art en général (et donc contre la politique actuelle de la majeur partie de ayant droit) et je l’applique aussi dans le monde du RPG. Maintenant y’a aussi une notion de respect du travail des autres qui parfois peut s’oublier, des querelles qui prennent plus d’ampleur qu’elles ne le devraient et des égo qui des fois gonflent sans raison mais voilà je voulais juste dire mon point de vue.

  5. Natsuu dit :

    C’est clair qu’être admin n’est pas facile du tout. Personnellement, j’aide une amie qui a fondé son forum il y a quasiment 1 an dans l’administration et même en étant admin que sur un seul forum : gérer les membres et le forum, préparer en amont les futurs nouveautés/intrigue/design couplés à mes RP et ma vie sociale IRL bah c’est chauud. D’ailleurs je suis un peu au ralentis depuis quelques mois mais dans nos membres, on a su trouver une bonne alliée qui s’investissait beaucoup pour le forum et on a décidé au final de lui proposer de rejoindre nos rangs. Bah encore aujourd’hui, je trouve qu’on a bien fait car elle nous ait vraiment d’une grande aide (surtout pendant mon absence un peu prolongée). Comme quoi les admins peuvent trouver dans leur communauté de vraies perles parfois <3

    @LouAinsel a raison. Un staff idéal c'est un staff avec des membres complices et qui se font confiance. Assez mâture dans leur tête de préférence pour aller au delà des désaccords lorsqu'il y en a. Et surtout croyant vraiment dans leur projet/forum sans s'éparpiller car du coup la motivation est toujours là. Etre passionné quoi.

    Et je suis @Dreamy dans son commentaire. Être admin cela veut dire faire preuve de fermeté quand il le faut. Le plus difficile parfois c'est de rester calme et prendre sur soi quand certains membres ne font aucun efforts pour lire nos annexes ou nous posent toujours les même questions alors que cela est expliqué et bien en vue ainsi que savoir faire face aux différentes personnalités de chacun et s'y adapter pour que tout se passe bien au sein du forum.

    Après j'ai vraiment l'impression que selon les communautés (taille et type), les membres réagissent différemment. Le type de problème auquel s'est confronté Dreamy est un problème récurrent malheureusement au sein des gros forums à thème réel je trouve :/

  6. Haz dit :

    @éden, pour avoir suivi des guerres fratricides sur des RPG que j’avais rejoins comme simple joueur, je peux dire que même si tu n’aimes pas la conception du fondateur qui décide à cause peut être de cet aspect tyran qui peut être utilisé contre toi, même si tu fais tout pour être le plus démocratique possible, c’est inévitable.

    Sur un forum de plus de quarante personnes actives, c’est obligé de trancher parce que il est impossible de satisfaire tout le monde, tu le sais. Après c’est aux joueurs d’être responsables et daccepter de pas avoir satisfaction.

    C’est très dur de pas finir aigri, je l’admet. Mais quelque part c’est comme dans l’irl. Au final tu joues sur des principes de civilité et de fin que tu partages avec des gens sympa. Si des gens méchants ou fouslamerde sont pas ok, tant pis. Franchement tant pis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Labo de l'Edition
  • Opale Rôliste
  • Entrance Icons
  • Pub RPG Design
  • Festival Les Mondes d'Elor
  • Roleplay And Sarcasm
  • Les Chutes de Rozan
  • Destination Hogwarts
  • Mademoiselle Cordelia
  • Draftquest
  • Kerlaft le rôliste
  • Chercher un Avatar WTF
  • Adie – Créajeunes
  • L'Ivre Book
  • Chroniques d'une RPGiste
  • GraphicObsession
  • Akilajo Graphic
  • Sawen
  • Obsession 27
  • Festival des Mondes de l'Imaginaire
  • Eternal Lust
  • Le Blog du RPG
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky