Le blog des Infiniters

Blog collaboratif pour les passionnés de jeux de rôle textuels et d'écriture

-5% Chez notre partenaire Pelopia Enlève Adblock pour soutenir Infinite RPG

10 films dont vous devriez vous inspirer pour vos RPG textuels

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

On parle souvent d’inspiration quand on évoque un projet de jeu de rôle écrit. L’inspiration peut venir de votre univers, de ce que vous aimez, et puis d’un média, parfois un livre, parfois une série, parfois un film qui par sa force, son histoire, va vous inspirer d’une manière si présente qu’on parle parfois même d’adaptation transmédia.

Le cinéma ne peut que nous inspirer, pas seulement parce qu’il bénéficie d’un public de fans qui ont envie de prolonger l’aventure, mais aussi parce qu’il fourmille d’idées encore peu exploitées. Pour autant, on retrouve souvent les mêmes univers servant d’inspiration, Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux, Hunger Games plus récemment et parfois quelques petits films de science-fiction. Ce qui peut sembler pauvre au final quand on constate le nombre d’univers encore inexplorés ! Alors pour vous, voici une liste de 10 films qui peuvent vous inspirer pour vos projets de RPG textuels !

1. Suspiria de Dario Argento

Suspiria de Dario Argento

Suspiria de Dario Argento

Le pitch ? Une jeune fille arrive dans une école de danse où il se passe des choses étranges, et des étudiants sont tués mystérieusement.

En quoi ça pourrait marcher ? Une variante du pensionnat, sauf qu’ici c’est une école de danse. D’accord déjà vu et fait, sauf qu’on a des meurtres, de l’horreur, et du fantastique puisque dans le film Suspiria, l’école de danse est la cachette d’une puissante sorcière appelée Mater Suspiria. Le film fait parti d’une trilogie qui parle de 3 sorcières, Mater Suspirorium, Mater Lachrimarum et Mater Tenebrarum – inspirées des trois Parques (Grâces dans la mythologie gréco-romaine), qui seraient à la base d’un culte satanique. Ajoutez à cela une ambiance sombre, des professeurs stricts, une moyenne d’âge pour les étudiants allant de 17 à 26 ans et vous avez les ingrédients de base pour un bon RPG dans le style pensionnat.

2. Les ailes du désir de Wim Wenders (et son remake La cité des Anges)

Les ailes du désir de Wim Wenders

Les ailes du désir de Wim Wenders

Le pitch ? Les anges sont des créatures veillant sur les humains, écoutant leurs prières intimes, leurs inquiétudes, leurs doutes. Ils ne peuvent qu’assister aux évènements sans y participer, ne peuvent toucher, sentir ou goûter, et voient le monde en noir et blanc. Seuls les enfants peuvent les voir. Un ange chute par amour, et découvre rudement les sens, la souffrance, la douleur, mais aussi l’amour.

En quoi ça pourrait marcher ? La simple idée de s’éloigner de l’habituel RPG où les anges et les démons s’affrontent pour quelque chose de plus intime et de plus en lien avec l’humanité. Il s’agirait de se concentrer sur les anges déchus, certes, mais les autres anges ont un rôle à jouer, les humains également. On peut imaginer un groupe d’humains qui, enfants, ont vu des anges et croient en leur existence. Et évidemment des anges déchus, qui goûteraient à la vie, à son intensité. Éventuellement les anges non déchus pourraient être jouables. L’intérêt serait de décrire la vie, en ses petits gestes quotidiens, les sensations, les relations, et puis l’amour évidemment.

3. Twin Peaks de David Lynch

Twin Peaks de David Lynch

Twin Peaks de David Lynch

Le pitch ? Dans une petite ville nord américaine nichée dans les bois vivant de la production d’une scierie au bord de la faillite, le corps d’une jeune fille est retrouvée, emballée dans un sac en plastique.

En quoi ça pourrait marcher ? Twin Peaks est à la fois une série à succès, mystérieuse, et un film, ensemble ils forment un univers très particulier, celui inimitable des petites villes américaines du nord, où la vie paisible menée par les habitants se voit troublée par le meurtre de l’une de ses enfants chéris. Classique certes mais pour autant l’univers dessiné par David Lynch est épais, complexe, parce que sous la surface il y a les noirs petits secrets, les couples se trompant, s’abusant, des trafics de drogues dans la forêt, un réseau de prostitution mené par l’un des hommes les plus importants de la ville, et bien sûr un mystérieux serial killer s’en prenant en toute impunité aux jeunes femmes du coin. Il y a de quoi faire un RPG de qualité, bien sûr il faudra s’en inspirer, sans pour autant suivre le fil de la série afin de garder un peu de mystère mais il y a là, tous les éléments pour un univers fourni et intéressant.

4. Orange Mécanique de Stanley Kubrick

Orange Mécanique de Stanley Kubrick

Orange Mécanique de Stanley Kubrick

Le pitch ? Alex est le chef d’une bande ultra violente et sadique. Trahi, il est utilisé comme cobaye par des psychanalystes pour étudier la nature de la criminalité.

En quoi ça pourrait marcher ? En dehors de profiter de l’aura exceptionnelle du film, il s’agirait d’explorer une époque, celle des années 70, l’après mai 68, après la libération des mœurs, quand le monde commence à être désenchanté, et l’exploration de nouvelles choses comme l’ultra violence par exemple. Il pourrait y avoir les ultra violents et sadiques, des bandes qui défient la justice, la police et les scientifiques fous qui reconditionnement les criminels, et enfin les réhabilités, ceux qui sont désormais incapables d’être violents, proies faciles. Si on y réfléchit, les possibilités sont nombreuses. On peut aussi se baser sur les scientifiques et la réhabilitation, transformer cela en RPG enfermé, en asile peut-être ?

5. Shutter de Parkpoom Wongpoom et Banjong Pisanthanakun

Shutter de Parkpoom Wongpoom et Banjong Pisanthanakun

Shutter de Parkpoom Wongpoom et Banjong Pisanthanakun

Le pitch ? Un photographe professionnel renverse accidentellement en voiture une jeune femme et décide de prendre la fuite, les jours passent et il continue à prendre des photos qui s’avèrent mystérieusement gâchées par des reflets blancs inexplicables.

En quoi ça pourrait marcher ? Le principe de Shutter est véritablement les « hantés », les personnes qui ont tué quelqu’un volontairement ou pas, dans le film c’est accidentel mais il y a délit de fuite, et cette personne est désormais hantée par le fantôme, un fantôme visiblement uniquement par l’appareil photo (on peut rajouter les caméras pour plus de praticité). L’intérêt n’est pas tant de jouer sur les fantômes mais plutôt l’aspect maudit, hanté, rongé par la culpabilité au final, puisque le fantôme est aussi une métaphore. Les jeux de rôle sur les fantômes sont plutôt rares et jouent souvent sur le thème de l’âme naviguant dans les limbes, ici ce serait les vivants qui seraient dans les limbes.

6. RoboCop de Paul Verhoeven

RoboCop de Paul Verhoeven

RoboCop de Paul Verhoeven

Le pitch ? Dans un futur proche, à Détroit, un conglomérat militaro-industriel a la main mise sur la robotique et accessoirement la gestion du département de la police. Les hauts dirigeants rêvent de Delta City qui remplacera l’ancien Détroit moribond en effet la ville est envahie par le crime, la violence et les gangs. Suite à une bavure, un jeune cadre ambitieux propose son projet: Robocop. Il ne reste plus qu’à attendre qu’un flic se fasse tuer afin de le transformer en robot policier…

En quoi ça pourrait marcher ? D’une part avec le remake récemment sorti, l’original est dans toutes les mémoires, son imagerie inoubliable. D’autre part avec le contexte actuel où la ville de Détroit s’est mise en faillite, où la criminalité est aussi forte là bas que dans le film, on peut imaginer actuellement un Robocop plutôt réaliste. Supposez qu’une entreprise d’armement militaire ait l’autorisation de mener une expérience avec son projet Robocop sur la ville de Détroit abandonnée de tous, et qu’on tente l’expérience avec plusieurs flics morts en service. L’atmosphère propre aux années 80 de l’original serait facile à reproduire, et le contexte s’adapterait. On aurait un RPG à l’univers de flic/voyou futuriste, et pour les voyous et les gangs on peut laisser son imagination parler, imaginez des gangs au look semblable à ceux de Mad Max ou de New York 97.

7. The Truman Show de Peter Weir

The Truman Show de Peter Weir

The Truman Show de Peter Weir

Le pitch ? Truman mène une vie idyllique avec sa femme dans la petite ville de Seaheaven. Star à son insu d’une télé-réalité géante, ses doutes vont l’amener à vouloir découvrir la vérité.

En quoi ça pourrait marcher ? Imaginez un peu. Une ville américaine (ou d’un autre pays, l’Angleterre ou la Corée du Sud peut être parfait pour cette idée) idyllique, où tout semble merveilleux comme dans une sitcom des années 50, excepté que la ville est constellée de caméra et que tout ce que vous pouvez vivre ou ressentir, affronter, aimer est « faux », et surtout filmer, retransmis dans des milliers de foyers. Il y aurait les innocents, ceux qui ont grandit dans cet univers et ignorent la triste vérité, et puis il y aurait les acteurs, ceux qui sont payés et conscients donc que tout cela n’est qu’un vaste show. On peut y rajouter les producteurs et techniciens mais ils auraient peu d’interactions avec les « innocents » donc à vous de juger s’ils sont viables ou pas dans un tel univers.

8. Retour vers le futur de Robert Zemeckis

Retour vers le futur de Robert Zemeckis

Retour vers le futur de Robert Zemeckis

Le pitch ? Marty McFly voyage dans le passé grâce à une machine à voyager dans le temps fabriqué par le docteur Emmett Brown. Parti en l’an 1985 et propulsé en 1955, Marty aidé de Doc doit résoudre les paradoxes temporels provoqués par ses interventions dans le passé et trouver un moyen pour revenir à son époque.

En quoi ça pourrait marcher ?  Il faudra imaginer plus que deux voyageurs dans le temps, mais à partir de l’idée de base les possibilités sont multiples, on peut choisir les années 50 comme dans le premier ou bien le futur comme dans le second ou bien le western comme dans le troisième opus de la saga, ou encore une autre époque selon votre fantaisie et imagination. Bien sûr il ne faudra pas oublier de soigner les paradoxes temporels si caustiques dans la saga. Aussi, partir vers le passé est sans doute mieux pour conserver la saveur de la saga. En dehors de nous remettre dans notre enfance, l’intérêt d’un tel jeu de rôle textuel serait d’explorer une autre époque de notre point de vue d’aujourd’hui.

9. Aux frontières de l’aube de Kathryn Bigelow

Aux frontières de l'aube de Kathryn Bigelow

Aux frontières de l’aube de Kathryn Bigelow

Le pitch ? Une nuit, Caleb, un jeune fermier de l’Oklahoma, rencontre la belle Mae. Fasciné, il tente de la séduire et obtient d’elle un baiser qui devient une morsure. Ce contact va entraîner Caleb dans le monde des compagnons de Mae, des vampires. Il devra apprendre à tuer pour s’abreuver du sang de ses victimes.

En quoi ça pourrait marcher ?  Revisiter le mythe du vampire mais dans un univers bien différent des Twilight et consorts actuels. Near dark de son titre original était en effet plus proche d’un des Les prédateurs ou du Livre sans Nom. Ici les vampires ont besoin de sang humain quotidiennement, ce qui les empêche de se fixer à un endroit, en mouvement perpétuel il s’agit d’un road trip où l’on navigue dans l’évident problème de la solitude provoqué par l’état de vampire, une solitude qu’on cherche à tromper avec la chasse mais plus généralement en cherchant un compagnon. Il y a quelque chose du western poussiéreux et une ambiance mélancolique. On peut y ajouter des chasseurs adoptant un mode de vie semblable, nomade donc.

10. Beetlejuice de Tim Burton

Beetlejuice de Tim Burton

Beetlejuice de Tim Burton

Le pitch ? Un couple de jeune mariés doivent hanter la même maison pendant 125 ans. Ils doivent faire appel à Beetlejuice pour faire partir les nouveaux occupants.

En quoi ça pourrait marcher ? On inverse les rôles. Les fantômes ne sont plus d’inquiétantes ombres et formes se nichant dans les ténèbres ne surgissant que pour faire bouh, ce sont des êtres pleins de vitalité, d’énergie et surtout bien décidés à ne pas se laisser marcher sur les pieds par les vivants. Donc on aurait des morts hauts en couleur comme dans les univers de Tim Burton (on pense aussi aux Noces funèbres), des vivants effrayés par les fantômes, et ceux fascinés au contraire, comme l’est l’héroïne incarnée par Wynona Ryder. L’humour doit demeurer car c’est ça qui plait. Et puis, pourquoi pas, imaginer une ville fantôme, où tout le monde serait mort suite à une guerre, la famine ou je ne sais quoi, qui aujourd’hui serait à nouveau habitée par des vivants bien décidé à ne pas se laisser importuné par des fantômes. On peut imaginer une ville fantôme à la Stephen King ou bien placer l’action dans un endroit maudit (l’île de la quarantaine à Venise par exemple) ou alors dans un village français ou allemand ayant été touché par les bombardements ou la guerre tout simplement. Le choix du lieu détermine l’ambiance donc c’est un choix important à faire.

J’aurais pu vous citer bien d’autres films, d’autres univers dingues, barrés, originaux, touchants, poétiques, trash, violents, le cinéma en regorge et nous sommes loin d’avoir tout exploité. Il y a tant d’univers qui n’ont encore été parcouru par les rpgistes endiablés que nous sommes, tant de choses à dire, à faire.

Quels autres films souhaiteriez-vous voir adaptés en jeux de rôle ?

 
Partage cet article sur les réseaux sociaux !

La plateforme RPG est en ligne : Viens tester !

Eden Memories

Eden Memories (19 articles)

Passionnée d'écriture depuis toute petite, Eden Memories est une assidue RPGiste, une graphiste à ses heures perdues, tâtonnant dans le html (souvent en ayant l'impression de naviguer à vue), qui dans la vie est dans l'audiovisuel. Site web : http://mauvaisgenresaucinema.wordpress.com/

 
Icone Facebook Icone tumblr
Et si tu nous proposais un article ?

A noter : Le blog des Infiniters publie des articles proposés bénévolement par tout membre de notre communauté de rôlistes, qui respecte notre charte de bonne conduite et notre ligne éditoriale. Le rédacteur est un contributeur externe à l'équipe d'infinite RPG. Son avis n'engage que lui, dans son article et dans ses commentaires.

Viens nous rejoindre !

Nouveau sur infinite RPG ? Inscris-toi ! Tu es déjà inscrit ? Connecte-toi ! Icone Facebook Icone Facebook Icone Youtube Icone Twitter Icone tumblr Icone RSS
 

9 réponses à “10 films dont vous devriez vous inspirer pour vos RPG textuels”

  1. Nalex dit :

    J’ai trouvé cet article vraiment très intéressant. Ça donne plein d’idées. Et j’avoue que j’avais déjà réfléchi à m’inspirer de quelques-uns des films cités pour en faire des RPG (surtout Truman Show).

    Mais il y a diverses problèmes qui se posent. Notamment la suite. J’entends par là, la création d’intrigues ou d’event qui peuvent s’avérer difficiles, compliqués.
    Il y a aussi le fait que la plupart des joueurs de RPG ont peur de la nouveauté ou des univers qu’ils ne connaissent pas, et de ce fait le forum peine à se développer.

    La nouveauté, l’originalité, c’est bien, c’est génial. J’en suis une fervente partisante avec mes forums. Mais les faire vivre est vraiment très très compliqués. J’avais notamment un forum futuriste, très prometteur, vraiment sortant des sentiers battus. Il a tenu 6 mois, non sans difficultés. Finalement, après avoir tout fait pour motiver les troupes, faire de la pub, poster des intrigues, etc. J’ai finalement décidé de le fermer…

    C’est triste, mais c’est la réalité. Beaucoup diront que le projet posté est génial, que ça fait du bien la nouveauté, mais au final très peu viendront s’inscrire, ou déserteront très vite pour s’inscrire sur un rpg beaucoup plus « classique » ou sur un thème qui fonctionne depuis des années comme les vampires de Twilight et TVD.

  2. Eden Memories Eden Memories dit :

    C’est pas faux, la nouveauté et l’originalité peuvent faire peur, j’en connais quelque chose pour toujours proposer des projets un peu trop tordus, ceci dit, je pense qu’en dosant bien les choses entre connu et original on peut parvenir à éveiller de l’intérêt. Si on prend Oz par exemple, c’est pas si éloigné de l’univers d’un forum dans un asile. L’aspect original est l’univers carcéral, dur, communautaire.

    Après c’est sûr que ça aura toujours moins de succès qu’un Harry Potter, mais ce ne sera pas non plus le même type de joueur.

  3. Lylou dit :

    Game of thrones. Il y a très peu de forum RPG de qualité sur ce thème et c’est bien dommage. Post le contexte actuel, où suivant la série, il est surtout facile de partir dans des directions complétement inattendue.
    Adapter les livres aussi, même si on change un peu de sujet. Je proposerai la magnifique trilogie Underworld de je ne sais plus quel auteur, pas celle avec les vampires et tout ^^ Non, le contexte se déroule sur une autre planète où les dieux polythéistes (grecques, nordiques, maya ect) ont fuit. Si quelqu’un retrouve le nom de l’auteur et se sent de l’adapter je trouve que c’est une très bonne idée de contexte 🙂

  4. Eden Memories Eden Memories dit :

    Lylou, j’ai vu quelques bons forums sur GOT, malheureusement ils ont fermés leur porte. Je pense que la grande question serait comment empêcher les bons forums de fermer leur porte!
    J’ai transmit la proposition à la rédactrice qui fera les 10 livres à adapter prochainement sur Infinite (j’ai faillit dire sur vos écrans).

  5. lylou dit :

    Oui c’est de cette trilogie de livre que je parlais (ma mémoire de poisson rouge à l’attaque)
    Pour GOT j’ai résolu le problème en créant mon forum sur ce sujet et en étant dans le staff j’ai compris pourquoi ils fermaient souvent leur porte. Tenir un forum comme ça c’est un boulot de titan pardi ^^
    Merci pour les livres fantastiques, je file lire tout ça 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Abonne-toi à la newsletter d'infinite RPG

Partenaires

  • Eternal Lust
  • Opale Rôliste
  • Mademoiselle Cordelia
  • Obsession 27
  • Festival Les Mondes d'Elor
  • Draftquest
  • L'Ivre Book
  • Le Blog du RPG
  • Les Chutes de Rozan
  • Labo de l'Edition
  • Roleplay And Sarcasm
  • Chercher un Avatar WTF
  • Adie – Créajeunes
  • Destination Hogwarts
  • Kerlaft le rôliste
  • Festival des Mondes de l'Imaginaire
  • Sawen
  • Chroniques d'une RPGiste
  • Entrance Icons
  • GraphicObsession
  • Pub RPG Design
  • Akilajo Graphic
Voir tous nos partenaires | Devenir partenaires

“A ce moment-là, je jure que nous étions l'infini.”

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky